Messages de bonne volonté d'Apollo 11

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le disque de silicium
Le disque de silicium à côté d'une pièce de 50 cents, pour donner une idée de sa taille

Les Messages de bonne volonté d'Apollo 11 (Apollo 11 Goodwill Messages) sont des déclarations rédigées, à la demande de la NASA, par les dirigeants de nombreux pays du monde, afin de les reproduire en fac-similé sur un petit disque de silicium que les astronautes d'Apollo 11 ont déposé à la surface de la Lune.

Contenu[modifier | modifier le code]

116 pays ont été contactés : les dirigeants ayant répondu à cette demande sont au nombre de 73. Les délais de réponse étant très courts pour une demande aussi officielle (moins d'un mois), un grand nombre de pays – dont la France – n'ont pu répondre[1].

Leurs messages félicitent les États-Unis et ses astronautes, et expriment l'espoir de paix pour toutes les nations du monde. Certaines déclarations sont manuscrites, d'autres dactylographiées. Elles sont rédigées dans la langue officielle du pays ou la langue maternelle du dirigeant. Leurs auteurs et les pays qu'ils représentent sont les suivants[2] :

Pays Dirigeant Fonction
Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan Mohammad Zaher Shah roi d'Afghanistan (padishah)
Drapeau de l'Afrique du Sud Afrique du Sud Jacobus Johannes Fouché président de la République d'Afrique du Sud
Drapeau de l’Argentine Argentine Juan Carlos Onganía président de la Nation argentine
Drapeau de l'Australie Australie John Gorton premier ministre d'Australie
Drapeau de la Belgique Belgique Baudouin roi des Belges
Drapeau du Bénin Bénin Émile Derlin Henri Zinsou président de la République du Bénin
Drapeau du Brésil Brésil Arthur da Costa e Silva président de la République fédérative du Brésil
Drapeau du Canada Canada Pierre Elliott Trudeau premier ministre du Canada
Drapeau du Chili Chili Eduardo Frei Ruiz-Tagle président de la République du Chili
Drapeau de la Colombie Colombie Carlos Lleras Restrepo président de la République de Colombie
Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud Park Chung-hee président de la République de Corée
Drapeau du Costa Rica Costa Rica José Joaquín Trejos Fernández président du Costa Rica
Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire Félix Houphouët-Boigny président de la République de Côte d'Ivoire
Drapeau de Chypre Chypre Makarios III président de la République de Chypre
Drapeau du Danemark Danemark Frederik IX roi de Danemark
Drapeau de l'Équateur Équateur José María Velasco Ibarra président de la République d'Équateur
Drapeau de l'Estonie Estonie Ernst Jaakson (en) consul général aux États-Unis[note 1]
Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie Haïlé Sélassié Ier empereur d'Éthiopie
Drapeau du Ghana Ghana Akwasi Afrifa président du Conseil de libération national
Drapeau de la Grèce Grèce Georges Zoitakis régent de Grèce
Drapeau du Guyana Guyana Forbes Burnham premier ministre du Guyana
Drapeau de la Haute-Volta Haute-Volta Aboubacar Sangoulé Lamizana président de la République de Haute-Volta
Drapeau de l'Inde Inde Indira Gandhi premier ministre de l'Inde
Drapeau de l'Iran Iran Mohammad Reza Pahlavi Chah
Drapeau de l'Irlande Irlande Éamon de Valera président d'Irlande
Drapeau de l'Islande Islande Kristján Eldjárn président de la République d'Islande
Drapeau d’Israël Israël Zalman Shazar président de l'État d'Israël
Drapeau de l'Italie Italie Giuseppe Saragat président de la République italienne
Drapeau de la Jamaïque Jamaïque Hugh Shearer premier ministre de la Jamaïque
Drapeau du Japon Japon Eisaku Satō premier ministre du Japon
Drapeau du Kenya Kenya Jomo Kenyatta président de la République du Kenya
Drapeau du Laos Laos Savang Vatthana roi du Laos
Drapeau du Lesotho Lesotho Joseph Leabua Jonathan premier ministre du Lesotho
Drapeau de la Lettonie Lettonie Anatols Dinbergs (en) consul aux États-Unis[note 1]
Drapeau du Liban Liban Charles Helou président de la République libanaise
Drapeau du Libéria Liberia William Tubman président de la République du Liberia
Drapeau de Madagascar Madagascar Philibert Tsiranana président de la République malgache
Drapeau de la Malaisie Malaisie  ??
Drapeau des Maldives Maldives  ??
Drapeau du Mali Mali Moussa Traoré président de la République du Mali
Drapeau de Malte Malte Giorgio Borg Olivier premier ministre de Malte
Drapeau de Maurice Maurice Seewoosagur Ramgoolam premier ministre de Maurice
Drapeau du Mexique Mexique Gustavo Díaz Ordaz président de la République des États-Unis mexicains
Drapeau du Maroc Maroc Hassan II roi du Maroc
Drapeau du Nicaragua Nicaragua Anastasio Somoza Debayle président de la République du Nicaragua
Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande Keith Holyoake premier ministre de Nouvelle-Zélande
Drapeau de la Norvège Norvège Olav V roi de Norvège
Drapeau du Pakistan Pakistan Muhammad Yahya Khan président de la République islamique du Pakistan
Drapeau du Panama Panama Bolívar Urrutia Parrilla (es) président du Panama
Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas Juliana reine des Pays-Bas
Drapeau du Pérou Pérou Juan Velasco Alvarado président du Gouvernement révolutionnaire des forces armées du Pérou
Drapeau des Philippines Philippines Ferdinand Marcos président de la République des Philippines
Drapeau de la Pologne Pologne Jerzy Michałowski (de) ambassadeur aux États-Unis (en)
Drapeau du Portugal Portugal Américo Tomás président de la République portugaise
Drapeau de la République démocratique du Congo République démocratique du Congo Joseph-Désiré Mobutu président de la République démocratique du Congo
Drapeau de la République dominicaine République dominicaine Joaquín Balaguer Ricardo président de la République dominicaine
Roumanie Roumanie Nicolae Ceaușescu président de la République socialiste de Roumanie
Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni Élisabeth II reine du Royaume-Uni
Sénégal Sénégal Léopold Sédar Senghor président de la République du Sénégal
Drapeau de Sierra Leone Sierra Leone Siaka Stevens premier ministre de Sierra Leone (en)
Drapeau du Swaziland Swaziland Sobhuza II roi du Swaziland
Drapeau de la République de Chine Taïwan Tchang Kaï-chek président de la République de Chine
Drapeau du Tchad Tchad François Tombalbaye président de la République du Tchad
Drapeau de la Thaïlande Thaïlande Rama IX roi de Thaïlande
Drapeau du Togo Togo Étienne Eyadema président de la République du Togo
Drapeau de Trinité-et-Tobago Trinité-et-Tobago Eric Williams premier ministre de Trinité-et-Tobago
Drapeau de la Tunisie Tunisie Habib Bourguiba président de la République tunisienne
Drapeau de la Turquie Turquie Cevdet Sunay président de la République de Turquie
Drapeau de l'Uruguay Uruguay Jorge Pacheco Areco président de la République orientale de l'Uruguay
Drapeau du Vatican Vatican Paul VI pape
Drapeau de la République du Sud-Viêt Nam République du Sud-Viêt Nam Nguyễn Văn Thiệu président de la République du Viêt Nam
Drapeau de la République fédérative socialiste de Yougoslavie Yougoslavie Josip Broz Tito président de la République fédérative socialiste de Yougoslavie
Drapeau de la Zambie Zambie  ??
  1. a et b En pleine guerre froide, les États-Unis ne reconnaissaient pas la légalité de l'annexion de l'Estonie et de la Lettonie par l'URSS.

Buzz Aldrin affirme dans ses mémoires qu'un message de l'Union soviétique figure sur le disque[3], mais il semble que ne soit pas le cas.

Le disque contient également la liste des noms de certains responsables politiques américains (Congrès, Sénat), d'officiels de la NASA (ses administrateurs et leurs adjoints depuis sa création, et les directeurs de service en poste à l'époque), et des citations des quatre derniers présidents américains en date :

Développement du disque[modifier | modifier le code]

Les inscriptions, qui ont été miniaturisées 200 fois, ne sont pas visibles à l'œil nu et nécessitent un microscope pour être lues.

Le disque a été développé avec la NASA par Sprague Electric Company, une société de North Adams dans le Massachusetts. Le silicium a été choisi pour sa capacité à résister aux températures extrêmes de la Lune. Le procédé de stockage est novateur, si bien que Sprague l'a breveté[4],[5].

Dépôt sur la Lune[modifier | modifier le code]

Le disque, déposé sur la Lune avec d'autres objets symboliques, l'a été au dernier moment, juste avant que les deux astronautes, Neil Armstrong et Buzz Aldrin, ne terminent leur sortie extravéhiculaire sur le sol lunaire et ne retournent dans le module lunaire. Ces objets étaient conservés par Aldrin dans un petit sac glissé dans une poche de sa combinaison. Les deux astronautes les avaient oubliés, et Aldrin était déjà sur l'échelle en train de remonter dans le module lunaire, quand Armstrong, toujours à l'extérieur, se les rappela et lui demanda s'il s'était occupé de les déposer (« How about that package out of your brief? » – ou « sleeve? » selon les transcriptions – « Get that? »). Aldrin répondit par la négative ; Armstrong lui proposa donc de venir les récupérer, mais Aldrin jeta le sac au sol. Armstrong le poussa légèrement avec sa botte puis demanda à Aldrin si l'emplacement convenait, et celui-ci acquiesça. Il n'y eut pas davantage de cérémonial[6], et le disque repose donc depuis lors sur la surface de Mare Tranquillitatis, à côté de l'étage de descente du module lunaire.

Trois heures plus tard, alors qu'ils se reposaient dans le module lunaire avant de rejoindre le module de commande resté en orbite, l'un des contrôleurs de mission, Owen Garriott, leur demanda pour vérification s'ils avaient bien déposé les objets[7].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Apollo 11 : oublis et légendes », Enjoy Space, Cité de l'espace, 13 juillet 2009.
  2. (en) NASA, « Apollo 11 Goodwill Messages », communiqué de presse no 69-83F, 13 juillet 1969, reproduit sur history.nasa.gov.
  3. (en) Buzz Aldrin et Malcolm McConnel, Men from Earth, New York, Bantam Books,‎ 1989, 312 p. (ISBN 0-553-05374-4), p. 243.
  4. (en) John L. Sprague, Robert S. Pepper, Eugene P. Donovan et Frederick W. Howe pour Sprague Electric Company, Brevet U.S. 3,607,347 : Data reduction and storage, déposé le 4 août 1969, publié le 21 septembre 1971, sur le site de l'USPTO.
  5. (en) Rahman 2008, p. 21.
  6. (en) 111:36:38 dans « EASEP Deployment and Closeout », transcription des communications radio, corrigée et commentée par Eric M. Jones, dans Apollo 11 Lunar Surface Journal, sur history.nasa.gov.
  7. (en) 114:52:28 dans « Trying to Rest », transcription des communications radio, corrigée et commentée par Eric M. Jones, dans Apollo 11 Lunar Surface Journal, sur history.nasa.gov.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]