Message personnel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Message personnel

Album de Françoise Hardy
Sortie novembre 1973
Enregistré juillet 1973
Studio du Poste parisien, Paris
Drapeau de la France France
Durée 27’ 25’’
Genre Pop
Producteur Michel Berger
Serge Gainsbourg et Jean-Claude Vannier
Label Warner Bros./WEA-Filipacchi Music

Albums de Françoise Hardy

Message personnel est le quatorzième album de la chanteuse Françoise Hardy. L’édition originale est parue en France en novembre 1973.

Genèse de l'album[modifier | modifier le code]

1973 : côté vie privée, Françoise Hardy attend un enfant. Côté vie professionnelle, la chanteuse est en quête d’une nouvelle maison de disques et de compositeurs.
Cette année-là, elle est très impressionnée par l’auteur-compositeur Michel Berger, qui se trouve être directeur artistique chez WEA Records.

« Il venait de publier son album, que j’aimais beaucoup, et de produire le premier album de Véronique Sanson[1] […] Ce disque était tellement novateur, qu’en l’écoutant, j’ai eu l’impression que les chanteuses de ma génération et moi-même prenions un sacré coup de vieux ! Travailler avec Michel me semblait donc inespéré. Jean-Marie Périer m'a mis en contact avec Berger, qui au départ n'envisageait pas de travailler avec moi[2]. »

Celui-ci accepte, tout en étant restrictif ; il ne veut pas lui composer plus de deux ou trois chansons. Françoise Hardy signe un nouveau contrat avec WEA. Michel Berger lui soumet quelques chansons. Elle accroche immédiatement à l’une d’entre elles, encore sans titre. Il souhaite alors qu’elle écrive pour cette chanson un préambule qui sera parlé. « C’était particulièrement intéressant avec le son de sa voix. […] Je voulais que Françoise participe plus, que ça colle réellement à son personnage. »[3] Inspirée, elle s’attelle au texte. Dans la foulée, elle propose d'intituler la chanson Message personnel.

Après la naissance de son fils Thomas (le 16 juin), vient le temps des enregistrements qui débutent fin juillet[4]. Concilier son nouveau rôle de mère et les contraintes du studio n’est pas toujours aisé. La fatigue qui en résulte est parfois perçue comme un manque d’enthousiasme, un caprice de star.

« En réalité, j’étais sous le charme de Michel malgré de petites difficultés relationnelles au début. […] Jusqu’ici, j’étais assez autonome, c’est toujours moi qui dirigeais plus ou moins les choses, et je travaillais à mon rythme. C’était la première fois que je travaillais vraiment avec un producteur artistique. […] Avec lui, et tous les autres par la suite, tout se faisait à la hâte et au dernier moment[5]. »

« On s'est retrouvé en studio avec des chansons pas finies, d'autres qui manquaient, d'où un duo avec Georges Moustaki et la chanson du film, Projection privée. »

Cet album s'avèrera être une étape importante dans la carrière de Françoise Hardy. Grâce à la chanson Message personnel, la chanteuse fera un retour remarqué et ce titre deviendra un de ses « classiques ».

« Je suis alors devenue plus interprète qu'auteur. Mais ce n'était pas prémédité, tout est parti de ma rencontre avec Berger[6]. »

Postérité[modifier | modifier le code]

En novembre 2013, revenant sur cet album — réédité pour en commémorer le quarantième anniversaire —, Françoise Hardy déclare : « Si Message personnel est un souvenir mitigé pour moi, c'est parce que j'avais conscience que la manière de chanter de Michel n'était pas la mienne. Je chantais sur les temps, à la française, n'ayant aucune éducation musicale. Les difficultés ont surgi en cours de route. L'exigence de Michel me faisait un peu peur […]. Il m'a demandé d'écrire la partie parlée en introduction de Message personnel, qu'il avait composée. Ça raconte exactement ce que je vivais à cette époque et que j'ai vécu toute ma vie d'ailleurs ». Elle raconte également que dès le départ, Michel Berger avait prévu qu'il n'écrirait que deux des morceaux, qu'elle juge par ailleurs « très au-dessus » des autres. « Les autres chansons sont arrivées parce qu'on était pris de court, celles de Serge Gainsbourg et Georges Moustaki notamment[7]. »

Éditions originales[modifier | modifier le code]

Drapeau de la France France, novembre 1973 : microsillon 33 tours/30 cm. Warner Bros./WEA-Filipacchi Music (56 019 – B).
Drapeau de la France France, novembre 1973 : cassette audio, Warner Bros. Records/WEA-Filipacchi Music (456 019).

Pochette[modifier | modifier le code]

Réalisation technique[modifier | modifier le code]

Musiciens[modifier | modifier le code]

  • Basse : Christian Padovan.
  • Batterie : André Stibon.
  • Guitares : Claude Engel, Gérard Kawczynski, Jean-Pierre Pouret (A1-B1), Jean-Pierre Castelain (A5).
  • Percussions : Marc Chantereau.

Liste des chansons[modifier | modifier le code]

Les 10 chansons qui composent le disque ont été enregistrées en stéréophonie. Françoise Hardy est accompagnée par les orchestres de Michel Bernholc et de Jean-Claude Vannier (A3).

Face A
No Titre Paroles Musique Durée
1. Première rencontre Michel Berger Michel Berger 2:50
2. Rêver le nez en l'air Françoise Hardy – Jean-Noël Dupré Jean-Pierre Pouret 2:45
3. L'Amour en privé Serge Gainsbourg Jean-Claude Vannier[8] 2:28
4. Berceuse (Valsa Para Uma Menininha[9]) Georges Moustaki Toquinho 2:41
5. Pouce, au revoir Françoise Hardy Jean-Pierre Castelain 3:22
6. L'Attente Françoise Hardy Gérard Kawczynski 2:15
7. ...Intermède[10] Françoise Hardy[11] 0:06
Face B
No Titre Paroles Musique Durée
1. On dirait Françoise Hardy Jean-Pierre Pouret 2:50
2. L'Habitude (Duo avec Georges Moustaki) Georges Moustaki Georges Moustaki 2:07
3. Chanson floue[12] Christian Ravasco Thierry Matioszek 2:35
4. Message personnel Partie parlée : Françoise Hardy
Partie chantée : Michel Berger
Michel Berger 4:15

Discographie liée à l’album[modifier | modifier le code]

Éditions françaises de 45 tours[modifier | modifier le code]

  • Novembre 1973 : SP, Warner Bros./WEA-Filipacchi Music (WB 16 331).
  1. Message personnel
  2. Première rencontre
  • 1973 : SP, Warner Bros./WEA-Filipacchi Music (PRO 317)[13].
  1. Message personnel (version française)
  2. Message personnel (version anglaise)

Rééditions françaises de l'album[modifier | modifier le code]

  • Janvier 1974 : LP, Message personnel, Warner Bros./WEA-Filipacchi Music (56 019 – B)[14].
  • Novembre 1983 : LP, Message personnel, Warner Bros./WEA-Filipacchi Music (56 019 – WE/341)[15].
  • Avril 1991 : CD, Message Personnel, Warner Bros./WEA Music (9031-74205-2)[16].

Quarantième anniversaire de l'album (1973-2013)[modifier | modifier le code]

Éditions étrangères de l'album[modifier | modifier le code]

  • Drapeau de l'Allemagne Allemagne, 1973 : LP, Message personnel, Warner Bros. Records (WB 56 019).
  • Drapeau de l'Australie Australie, 1973 : LP, Message Personnel, Warner Bros. Records/WEA Records Pty. Limited (WS 20018).
  • Drapeau du Canada Canada, 1973 : LP, Message Personnel, Warner Bros. Records/WEA (FLP 56019).
  • Drapeau de l'Espagne Espagne, 1973 : LP, Message Personnel, Warner Bros. Records/Hispa Vox (HWBS 321-55).
  • Drapeau du Mexique Mexique, 1973 : LP, Mensaje personal, Gamma/Vogue (GX 01-670).
  • Drapeau de la Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande, 1973 : LP, Message Personnel, Warner Bros. Records/WEA (WBS 56.019).
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, 1973 : LP, Message personnel, Warner Bros. Records/WEA Filipacchi Music (WB 56 019).
  • Drapeau du Japon Japon, 1974 : LP, Message Personnel, Epic (ECPM 100).
  • Drapeau de la Turquie Turquie, 1974 : LP, Message Personnel, Warner Bros. Records/WEA (WB 56019).

Rééditions étrangères[modifier | modifier le code]

  • Drapeau du Japon Japon, 1976 : LP, Message Personnel, WEA (P-10189W)
  • Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni, 1983 : LP, Message personnel, Warner Bros. Records/WEA-Filipacchi Music (WB 56 019 / WE-341).
  • Drapeau du Japon Japon, 1999 : CD, Message Personnel, WEA Music (WPCR 10201).

Reprises de chansons[modifier | modifier le code]

Message Personnel[modifier | modifier le code]

Première rencontre[modifier | modifier le code]

L’Habitude[modifier | modifier le code]

Chansons choisies pour des films[modifier | modifier le code]

Message Personnel[modifier | modifier le code]

Première rencontre[modifier | modifier le code]

Autres chansons de Michel Berger interprétées par Françoise Hardy[modifier | modifier le code]

  • Mai 1974 : SP, WEA Filipacchi Music (WB 16 416).
  1. Je suis moi (paroles et musique de M. Berger – orchestre de Michel Bernholc)
  2. Demain, c'est hier (paroles de F. Hardy – musique de M. Berger – orchestre de Michel Bernholc)
  1. Cette chanson-là est au moins pour quelqu'un
  2. Est-ce que par hasard c'est vous ?, en duo avec Patrick Bouchitey

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. En 1972, Michel Berger avait réalisé les deux premiers albums de Véronique Sanson : Amoureuse, dont la chanson Besoin de personne fut propulsée en tête des hit-parades, et De l'autre côté de mon rêve.
  2. Propos recueillis le 2 septembre 1993 par Éric Chemouny, Patrick Robert Galéra, Platine, février-mars 1994
  3. Étienne Daho et Jérôme Soligny Superstar et ermite, Jacques Grancher éditeur, 1986.
  4. Françoise Hardy, Le Désespoir des singes… et autres bagatelles, éd. Robert Laffont, 2008, page 162.
  5. Étienne Daho et Jérôme Soligny Superstar et ermite.
  6. SACEM : Situations sentimentales.
  7. Françoise Hardy, interviewée par Olivier Nuc, « Françoise et ses copains d'avant », in Le Figaro, encart « Culture », samedi 16 / dimanche 17 novembre 2013, page 28.
  8. À l’origine, une musique composée et utilisée pour le film Projection privée, de François Leterrier.
  9. Titre original de la chanson écrite par Vinícius de Moraes qui l'interpréta et l'enregistra en duo avec Toquinho : LP, São Demais os perigos desta vida…, RGE Discos (3 030 015), 1972 – CD, São Demais os perigos desta vida…, Random Record (GM1477), 2000.
  10. N’est pas signalé sur la liste inscrite au verso de la pochette ni sur celle inscrite sur l’étiquette centrale de la face A du disque.
  11. « On joue à la bataille, je perds quand tu veux... (rire) ». Cette phrase, dite par Françoise Hardy, clôt la face A du disque.
  12. Au verso de la pochette de l’édition originale, ce titre est inscrit par erreur en dernière place.
  13. Ce single a été distribué dans les médias pour promouvoir la sortie d'une compilation intitulée Love Songs : LP, WEA (242 220-1 WE 381) et CD, WEA (2292-42220-2).
  14. Au verso de la pochette, le titre Chanson floue est maintenant inscrit au bon emplacement. En outre, pour réparer un oubli, la mention « Georges Moustaki : avec l’aimable autorisation des Disques Polydor » a été ajoutée.
  15. Au recto de la pochette, le titre de l’album est imprimé en blanc dans une police d'écriture de taille supérieure à celle des éditions précédentes. Signalons aussi la présence du nouveau logo Warner Bros. Records sur les étiquettes centrales du disque. Le microsillon a également été utilisé pour composer un coffret paru la même année, contenant trois albums (voir la section concernant les albums sous coffret édités en France.
  16. Cette réédition ne respecte pas l’intégrité de l’album original : l’intermède parlé n’a pas été retenu et la chanson, Je suis moi – extraite d'un 45 tours sorti en 1973 (voir section « Michel Berger par Françoise Hardy ») –, a été ajoutée en bonus.
  17. Sous le titre, Message perso.
  18. Émission télévisée diffusée sur TF1, le 22 mai 1976.

Lien externe[modifier | modifier le code]