Messa (Puccini)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Messa (messe) ou Messa a quattro voci (lit. messe à quatre voix) de Giacomo Puccini, souvent connue sous le nom erroné de Messa di Gloria (lit. messe de gloire), est une Messe pour orchestre et chœur à quatre voix avec solistes ténor, baryton et basse.

Bien que connue sous le nom de Messa di Gloria, cette œuvre est une messe complète : alors qu'une Messa di Gloria se limite à un Kyrie et un Gloria, celle de Puccini contient également un Credo, un Sanctus et un Agnus Dei.

Histoire[modifier | modifier le code]

Puccini composa cette Messe pour son examen à l'Istituto Musicale Pacini. Elle a été jouée pour la première fois à Lucques, le 12 juillet 1880. Mais le Credo avait déjà été écrit et joué en 1878, et avait été conçu par Puccini comme une œuvre individuelle. Puccini ne publia jamais le manuscrit complet de la Messe, et, bien que bien reçue à cette époque, elle ne fut plus jouée avant 1952, d'abord à Chicago, puis à Naples. Mais il réutilisa certains des thèmes de la Messe dans d'autres œuvres : celui de l'Agnus Dei dans son opéra Manon Lescaut et celui du Kyrie dans Edgar.

À la fin de la Deuxième Guerre mondiale, le musicologue Père Dante Del Fiorentino acheta une vieille copie du manuscrit de la Messe à la famille Vandini, à Lucques, en la prenant pour le manuscrit original. Pourtant, le manuscrit original avait été en possession de la famille de Puccini, et donné par sa belle-fille à Ricordi, l'éditeur de Puccini. Le conflit juridique qui s'ensuivit fut résolu en divisant les droits d'auteur entre Ricordi et Mills Music, l'éditeur du manuscrit de Fiorentino.

Structure[modifier | modifier le code]

Mouvement Durée moy. Titre Indications de mouvement Soliste
Kyrie
min
Kyrie eleison Larghetto
Gloria
20 min
Gloria in excelsis Deo Allegro ma non troppo
Et in terra pax Andante
Laudamus te, benedicimus te Andante
Gratias agimus tibi Andante sostenuto ténor
Gloria in excelsis Deo Tempo I
Domine Deus Andante sostenuto
Qui tollis peccata mundi Andante mosso
Quoniam tu solus sanctus Maestoso
Cum Sancto Spiritu Fugue (Allegro)
Credo
16 min
Credo in unum Deum Andante
Et incarnatus Moderato ténor
Crucifixus Adagio
Et resurrexit Allegro
Et in Spiritum Sanctum Tempo I
Et unam sanctam catholicam Larghetto
Et vitam venturi saeculli Andantino
Sanctus - Benedictus
min 40 s
Sanctus Andante
Benedictus Andantino baryton
Agnus Dei
min 40 s
Agnus Dei Andantino ténor, baryton

Analyse[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

  • Martin Elmquist (dir.), Marcello Bedoni (ténor), Jeff Speres (baryton), Luxembourg Philarmonia, Classico, 2010
  • Karl Rathgeber (dir.), Bernhard Schneider (ténor), Christian Schmidt-Timmermann (baryton), Prague Philharmonic Orchestra, 2006
  • Ingo Schulz (dir.), Daniel Magdal (ténor), Stefan Stoll (baryton), Ölberg chor, 2004
  • Pier Giorgio Morandi (dir.), Antonello Palombi (ténor), Gunnar Lundberg (baryton), Hungarian Opera Orchestra and Radio Choir, Naxos, 2002
  • Jürgen Budday (dir.), Willi Stein (ténor), Thomas Pfeiffer (baryton), Kantorei Maulbronn (Choir), South West German Radio Baden-Baden and Freiburg Symphony Orchestra, K&K Verlagsanstalt, 2001
  • Wilfried Maier (dir.), Rolph Romei (ténor), Guillermo Anzorena (baryton), Schwäbischer Sängerbund, Württembergische Philharmonie Reutlingen, 1999
  • Volker Hempfling (dir.), Kölner Philarmonie, Motette Records, 1995
  • András Ligeti (dir.), Dénes Gulyás (ténor), Balázs Póka (baryton), Chœurs de la Radio-Télévision Hongroise, Orchestre Symphonique de Budapest, Hungaroton Classic, 1992
  • Eliahu Inbal (dir.), Kari Lövaas (soprano)[1], Werner Hollweg (ténor), Barry McDaniel (baryton), Chor des Westdeutschen Rundfunks, Radio-Sinfonie-Orchester Frankfurt, Philips Classics, 1975

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Marcel Magnat, « Gloria ? », dans Giacomo Puccini, Paris, Fayard,‎ 2005 (ISBN 2-213-62400-3), p. 43-54

Partition de musique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le solo des soprani du Qui tollis peccata mundi est ici chanté par une soprano solo.

Autres sources