Mersen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mersen

Description de l'image  Logo Mersen-signatureFR-Q.gif.
Création 1891
Fondateurs Compagnie lorraine de charbons pour l’électricité et le carbone
Forme juridique Société anonyme à directoire et conseil de surveillance
Slogan Des expertises, une énergie
Siège social Drapeau de France La Défense (France)
Direction

Luc Themelin, président du directoire

Hervé Couffin, président du conseil de surveillance
Activité Équipements mécaniques et électriques
Produits Produits et solutions à base de graphite et autres matériaux performants pour environnements exigeants (hautes températures, corrosifs) et systèmes et composants contribuant à la performance et la sûreté des installations électriques.
Effectif 6400 (2013)
Site web http://www.mersen.com/
Chiffre d’affaires 739 millions d'euros (2013)

Mersen, anciennement appelé Carbone Lorraine, est un groupe international d'origine française, expert mondial des spécialités électriques et des matériaux en graphite[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le groupe Mersen, anciennement Carbone Lorraine (jusqu'au 20 mai 2010) est issu de la Compagnie lorraine de charbons pour l’électricité créée en 1891 à Pagny-sur-Moselle (Lorraine), où le groupe possède toujours une usine. En 1937 elle fusionne avec l'entreprise Le Carbone, installée à Gennevilliers (Hauts-de-Seine) où le groupe conserve et exploite l'usine d'origine.

1891-1892 : naissance de Carbone Lorraine[modifier | modifier le code]

La Compagnie lorraine de charbons pour l’électricité voit le jour en Meurthe-et-Moselle en 1891. Elle y fabrique d’abord des moteurs électriques, des dynamos et des lampes d’éclairage avant de produire des « charbons » destinés à l’éclairage électrique. Parallèlement, la société Le Carbone, fondée en 1892 en région parisienne, produit des balais pour moteurs électriques. En 1893, Charles Street, ingénieur chez Le Carbone, découvre et brevète le procédé de la graphitation du carbone qui permet la fabrication de graphite synthétique. Il s’agira de la première innovation majeure du futur groupe.

Carbone Lorraine naît en 1937 de la fusion de ces deux sociétés. Cette fusion est en grande partie due à Eugène Gindre, polytechnicien, administrateur-délégué de la société Le Carbone, qui deviendra en 1937 vice-président de Carbone Lorraine.

Accélération du développement à l’international[modifier | modifier le code]

De sa création jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, la société s’est fortement développée, passant de la taille d’une PME régionale à celle d’un groupe international. Elle se développe très tôt à l'étranger. Elle a depuis intensifié son développement dans le monde entier. Le groupe est aujourd’hui présent dans plus de 60 pays. L’Asie constitue un axe de développement stratégique avec près de 25 % du chiffre d’affaires réalisé dans cette zone en 2010. Mersen est notamment bien implanté en Chine où le groupe y possédait 8 sites de production en 2010, dont l’usine de Chongqing, inaugurée en 2007 et spécialisée dans la fabrication de graphite utilisé, entre autres, dans l’industrie photovoltaïque.

Repositionnement stratégique[modifier | modifier le code]

Depuis le début des années 2000, le groupe a opéré un repositionnement stratégique. Il s’est peu à peu désengagé d’activités cycliques comme l’automobile où il était très présent, jusqu’à la cession définitive de l’activité balais pour automobiles en 2009, pour se positionner sur des marchés liés à des enjeux de développement durable : énergies -particulièrement les énergies alternatives- transports, électronique, chimie/pharmacie, industries de procédés.

Mai 2010 : Carbone Lorraine devient Mersen[modifier | modifier le code]

Conséquence du repositionnement stratégique du groupe, un changement d’identité est devenu nécessaire. Le 19 mai 2010, l’assemblée générale des actionnaires approuve le changement de nom du groupe proposé par la direction. Carbone Lorraine devient Mersen, pour incarner son nouveau profil. Ce nom est un hommage à Marin Mersenne, mathématicien et philosophe du XVIIe siècle et constitue également l'acronyme de Material, Electrical, Research, Sustainable, Energy.

Entré à la Bourse de Paris l’année de la création de Carbone Lorraine (1937), Mersen est aujourd’hui coté sur EuroNext Paris.

Produits et Services[modifier | modifier le code]

Mersen est un expert mondial des matériaux et équipements pour les environnements extrêmes, la sécurité et la fiabilité des équipements électriques. Le groupe est organisé en deux pôles d'expertise :

Le pôle Systèmes et Matériaux avancés offre des solutions de haute technologie pour des environnements industriels exigeants : environnements hautes températures ou corrosifs.

Le pôle Systèmes et Composants électriques propose des composants nécessaires au fonctionnement des machines tournantes électriques (balais et porte-balais), des frotteurs pour captage de courant, des baguiers et des systèmes de transfert de signaux. Il conçoit et distribue également des solutions destinées à la protection électrique et à l’amélioration de la qualité énergétique et à la sûreté des équipements et installations électriques (fusibles industriels et porte-fusibles, interrupteurs pour couper la très forte puissance, refroidisseurs pour un meilleur rendement des semi-conducteurs de puissance, indicateurs de défaut pour les lignes de distribution moyenne tension, capteurs de courant troisième rail pour le transport urbain). En janvier 2012, avec l'acquisition de Eldre, il devient leader mondial spécialisé dans les barres d’interconnexion laminées et isolées (busbars).

Marchés[modifier | modifier le code]

L’énergie[modifier | modifier le code]

Mersen propose des solutions qui équipent les systèmes de production et de distribution énergétique :

  • Solaire : Mersen fournit aux producteurs de silicium (principal composant des cellules photovoltaïques) des équipements en graphite ultra-pur. Il fournit également les fabricants de lingots de silicium en équipements sophistiqués pour les fours à haute température de fusion.
  • Éolien : Mersen équipe la filière avec des systèmes de transferts de signaux, des balais et porte-balais, fusibles et refroidisseurs… en première monte comme en rechange.
  • Énergies conventionnelles : homologués par les principaux fabricants de turbo-générateurs, les appareillages du groupe équipent des centrales thermiques.

Les transports[modifier | modifier le code]

Mersen équipe les infrastructures ferroviaires (tramway, métro et train) et les matériels roulants en équipements de protection électrique (refroidisseurs, fusibles et contacteurs) de transmission du courant (patins de troisième rail, bandes de pantographes, balais pour machines tournantes électriques…). Mersen est également présent dans l’industrie aéronautique pour laquelle il conçoit des composants en matériau composite et des systèmes de commande électrique.

La chimie et la pharmacie[modifier | modifier le code]

Le groupe conçoit des équipements en graphite et métaux nobles sur mesure résistant aux hautes températures et aux fluides corrosifs : réacteurs, mélangeurs, échangeurs de chaleur

L’électronique[modifier | modifier le code]

Mersen intervient en amont de la production des semi-conducteurs par l’élaboration de graphite ultra-pur nécessaire à leur fabrication. Pour l’électronique de puissance, Mersen propose notamment des fusibles industriels, des busbars et des refroidisseurs.

Les industries de procédés[modifier | modifier le code]

Les industries de transformation sont depuis toujours le secteur de référence du groupe. Mersen fabrique des balais, fusibles industriels, contacteurs et pièces en graphite pour équiper les chaînes de production.

Données boursières[modifier | modifier le code]

  • Actions cotées à la bourse de Paris
  • Membre de l'indice CAC Small
  • Code Valeur ISIN = FR0000039620
  • Valeur nominale = euro
  • Actionnaires principaux : flottant 100 %.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Dossier de Prese Mersen », mersen.com (consulté le 5 Décembre 2013)