Merfyn Frych ap Gwriad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Merfyn ap Gwriad (du Gallois mer = "moelle" et fyn = "célèbre, éminent") (? - †844) fut un roi de Gwynedd, au Pays de Galles.

Origine[modifier | modifier le code]

Merfyn Frych ap Gwriad est selon les généalogies du Jesus College un descendant de « Maxen Wledic » c'est-à-dire l'usurpateur Magnus Maximus et de la lignée des rois de l'île de Man.

Rodri mawr m Meruyn m Guriat m Elidyr m Celenion merch Tutwal (III) tutclith m Anarawd gwalchcrwn m Meruyn mawr m Kyuyn m Anllech m Tutwal (II) m Run m Neidaon m Senilth hael. Tryd hael or gogled. Senilth m Dingat m Tutwal (I) m Edneuet m Dunawt m Maxen wledic. val y mae vchot[1]

Selon la tradition bardique, Merfyn venait « du pays de Manaw », mais on ignore s'il s'agit de l'île de Man (Ynys Manaw en gallois) ou de Manaw Gododdin (dans le Firth of Forth, en Écosse). Descendant de Cunedda, qui venait du Clackmannanshire, il est probable que Manaw réfère à Manaw Gododdin, mais la présence d'une croix sur l'île de Man portant l'inscription Crux Guriat porte à polémique : datant du VII ou VIIIe siècle, il est possible que cette croix fasse référence au père de Merfyn.

Règne[modifier | modifier le code]

Surnommé Merfyn "Frych" (qui signifie « aux Taches de Rousseur »), il prit le contrôle du Gwynedd à la mort de Hywel Barbe-Graisseuse en 825, bien qu'il soit possible qu'il eut été aux commandes de l'île d'Anglesey dès 818.

C'est probablement par le fait que sa mère, Esyllt, était la fille de Cynan Dindeathwy que Merfyn put appuyer ses prétentions au trône. Merfyn s'allia avec la maison royale de Powys, un autre royaume gallois, en épousant Nest, la fille de Cadell ap Brochwel et sœur de Cyngen, roi de Powys.

Il avait la réputation d'être un mécène : ainsi, la Historia Britonum attribuée à Nennius aurait été écrit à Gwynedd lors de son règne, possiblement sur ordre de Merfyn. Un manuscrit retrouvé à Bamberg montre que Merfyn portait un certain intérêt aux études. À sa cour, les visiteurs d'Irlande recevaient un cryptogramme qui ne pouvait être résolu qu'en transposant les lettres de l'alphabet latin vers l'alphabet grec.

Malgré les invasions danoises, il put maintenir sa position et transmettre en 844 un royaume intact à son fils, Rhodri le Grand. Il serait mort lors d'une bataille, mais les circonstances ne sont pas parvenues jusqu'à nous.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Mike Ashley The Mammoth Book of British Kings & Queens Robinson (Londres 1998) (ISBN 1841190969) « Merfyn Frych (the Freckled) Gwynedd 825-844 » p. 149.
  • (en) Ann Williams, Alfred P. Smyth, D P Kirby A Bibliographical Dictionary of Dark Age Britain (England, Scotland and Wales c.500-c.1050). Seaby London (1991) (ISBN 1 852640472), « Merfyn ap Gwriad  » p. 180.