Merck KGaA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

49° 53′ 51″ N 8° 38′ 55″ E / 49.8974, 8.64875

Merck KGaA

Création 1668
Siège social Drapeau d'Allemagne Darmstadt (Allemagne)
Activité Pharmacie, chimie
Filiales Merck Serono
Effectif 40 000
Site web www.merckgroup.com
Chiffre d’affaires 10,5 Milliards d'euros en 2011
Résultat net 700 millions d'euros en 2011
Le siège de l'entreprise à Darmstadt
Vue aérienne de l'usine de Gernsheim

Merck KGaA est une entreprise allemande dont le siège est à Darmstadt dans le Land de Hesse. Fondée en 1668[1], elle opère dans les domaines de la pharmacie (Merck Serono) et de la chimie.

Histoire[modifier | modifier le code]

Heinrich Emanuel Merck étudie le potentiel pharmaceutique de l’alcaloïde, de la morphine entre autres. En 1827, il commence avec la production et la vente de ses substances dans le domaine industriel. Les alcaloïdes de l'entreprise sont rapidement reconnus au niveau international. Les relations commerciales se multiplient rapidement dans toutes les métropoles européennes. Après le décès d'Heinrich Emanuel Merck en 1855, l'entreprise compte 50 employés. En 1887, Georg Merck se charge de la représentation de l'entreprise à New York où il crée l'entreprise Merck & Co. en 1891. En même temps, la fabrication de médicaments utilisables est mise en place à côté de la production de matières premières. Le chiffre d'affaires augmente de 12 à 26 millions de marks, au cours de la décennie précédant la Première Guerre mondiale. Mais l'entreprise perd ses relations avec l'étranger par expropriation à cause de la guerre. En 1917, la filiale américaine Merck & Co. des États-Unis devient autonome. Dans les années 1920, l'entreprise se redéveloppe rapidement, de nouveaux produits, comme les vitamines et les produits phytosanitaires et le célèbre produit pharmaceutique vitamine C apparaît à Cebion. En 1929, le chiffre d'affaires de Merck augmente pour atteindre 44 millions de marks. En 1944, l’entreprise est détruite à 80 %. Dans les années 1960, des recherches scientifiques intensives ont lieu dans le secteur des cristaux liquides qui deviennent le troisième pilier de l'entreprise.

Depuis les années 1990, l’entreprise Merck KGaA est cotée en bourse. La majorité des actions appartient à la famille Merck en Allemagne.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

En 2005, le profit net annuel total était de 658,9 millions d'euros.

En 2006, les entreprises Merck et Bayer se sont affrontées pour l'acquisition de Schering. Après que Schering a rejeté une première offre de Merck, puis a accepté une offre plus élevée de Bayer, pour le montant de 16,3 milliards d'euros[2].

En 2007, Mylan s'est porté acquéreur de l'activité générique de Merck KGaA pour 6,6 milliards de dollars[3].

En 2006, Merck acquiert 64,5 % Serono, une entreprise suisse, pour 10,6 milliards d'euros. L'entreprise prend le nom de Merck Serono[4].

En février 2010, Merck acquiert l'entreprise américaine Millipore, une entreprise spécialisé dans le matériel de recherches pharmaceutique, pour 6 milliards de dollars[5].

En décembre 2013, Merck acquiert l'entreprise chimique britannique AZ Electronic Materials, spécialisé dans le matériel électronique, pour 1,6 milliards de livres[6].

Activité[modifier | modifier le code]

Présence de Merck dans le monde

Aujourd'hui environ 29 000 collaborateurs travaillent pour l'entreprise (dont 9 000 en Allemagne) dans 24 pays.

Les priorités sont la production de produits pharmaceutiques originels (Nasivin, Toxogonin, Kohlekompretten, Concor avec l'agent Bisoprolol, Fortecortin et Metformin), des génériques et différentes offres dans le secteur de produits chimiques. Ainsi, Merck KGaA est l’entreprise pionnière du secteur des LCD-Technik. Aujourd'hui, Merck est le fabricant le plus important à l'échelle mondiale des cristaux liquides qui sont nécessaires à la fabrication des LC/TFT-Displays (plus de 60 % de la part du marché mondial). D'autres produits sont des pigments pour des peintures automobiles, des produits cosmétiques, des préparations chimiques de précision, ou des matériaux de chromatographie. Avec différentes filiales, Merck KGaA faisait partie des chiffres d’affaires les plus importants parmi les fabricants de génériques, et dans différents pays. Trois types de produits pharmaceutiques étaient commercialisés :

  • des produits originaux ;
  • des produits génériques ;
  • des produits de prescription facultative (OTC).

Différence entre Merck KGaA et Merck & Co.[modifier | modifier le code]

Merck est le nom d'une famille d'industriels allemands qui a fondé deux entreprises mondiales Merck KGaA à Darmstadt et Merck & Co. indépendante dans le New Jersey (aux États-Unis) depuis la Première Guerre mondiale. La dernière entreprise ne possède que les droits de porter le nom de Merck en Amérique du Nord et dans toutes les autres régions mondiales les entreprises sont sous le nom de MSD Sharp & Dohme. Merck KGaA en Amérique du Nord est sous le nom de EMD (EM - Initiales du fondateur d'entreprise Emanuel Merck - Darmstadt). Tandis que la société anonyme Merck & Co. représente la troisième plus grande entreprise pharmaceutique du monde, l’entreprise Merck KGaA est détenue majoritairement (environ 73 %) dans le patrimoine familial.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Fritz Ebner et Ludwig Windstoßer « Von der Merckschen Engel-Apotheke zum pharmazeutisch-chemischen Großbetrieb » [De la pharmacie de l'Ange à la pharmacie mondiale : le tricentenaire Merck : Merck 1668-1968] Album illustré de E. Merck AG, édition spéciale de 1968, (OCLC 174637218) Résumé : « De l'officine du XVIIe siècle à la fabrique du XIXe siècle et au complexe industriel du XXe siècle, telle est l'histoire exemplaire que retrace cet album. Prise en charge par Friedrich Jacob Merck le 26 août 1668, la pharmacie de l'Ange, à Darmstadt, vit se succéder à sa tête une dynastie d'apothicaires et de pharmaciens dont le plus remarquable fut le chimiste Heinrich Emanuel Merck (1794-1855), coéditeur des fameuses Annales de chimie de Liebig et que la Société de pharmacie de Paris honora d'une médaille d'or en 1830 [...] »
  2. Merck Withdraws After Bayer Tops Bid for Schering, The New York Times, 25 mars 2006
  3. Merck KGaA sells generics unit to Mylan for $6.6 bln, Mantik Kusjanto et Peter Starck, Reuters, 13 mai 2007
  4. Rachat de Serono par Merck pour 10 milliards, Challenges, 21 septembre 2006
  5. Germany's Merck to buy Millipore in $6 billion deal, Reuters, 28 février 2010
  6. Merck KGaA to buy AZ Electronic Materials for $2.6 billion, Reuters, 5 décembre 2013

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]