Mercedes-Benz W126

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pour un aperçu complet des véhicules de la Classe S voyez Mercedes-Benz Classe S.
W126
Mercedes-Benz W126

Marque Mercedes-Benz
Années de production 1981 à1992
Production 892 123 exemplaires
Classe Berline de luxe
Usine(s) d’assemblage Sindelfingen, Allemagne
Moteur et transmission
Moteur(s) 2.6L 6 Cyl en ligne
2.8L 6 Cyl en ligne
3.0L 6 Cyl en ligne
3.5L 6 Cyl en ligne
3.8L V8
4.2L V8
5.0L V8
5.6L V8
3.0L 5 cyl. turbo diesel
3.0L 6 cyl. turbo diesel 3.5L 6 cyl. turbo diesel
Puissance maximale Motorisations essence : 156ch à 320ch; Motorisation diesel : 125ch à 150 ch
Transmission Propulsion
Boîte automatique 4 rapports
Boîte manuelle 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide (280 SE) 1560 kg
(500 SEL) 1655 kg
(500 SEC) 1650 kg
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Berline 4 portes ou coupé 2 portes
Coefficient de traînée 0,36 (500 SE)
Dimensions
Longueur (280 SE) 4995 mm
(300 SEL) 5160 mm
(420 SEC) 4935 mm
1988-1991 Berlne: 5286 mm
1988-1991 Coupé: 5060 mm
Largeur (toutes SE/SEL) 1820 mm
(toutes SEC) 1828 mm
Hauteur 1430 mm (280 SE)
1440 mm (300 SEL)
1407 mm (420 SEC)
1988-1991 Coupé: 1397 mm
Empattement (280 SE) 2935 mm
(300 SEL) 3075 mm
(420 SEC) 2850 mm
Chronologie des modèles
Précédent Mercedes-Benz W116 Mercedes-Benz W140 Suivant

La Mercedes-Benz W126 a été une des séries hauts de gamme fabriqués par la marque automobile allemande Mercedes-Benz. Présentées en septembre 1979 comme le successeur des modèles W116, le W126 est la deuxième génération de la Mercedes-Benz Classe S se référant au nom Sonderklasse ou « classe spéciale ». La W126 a été initialement présentée avec des moteurs 6 cylindres en ligne, V8, et turbo diesel. En septembre 1981, les versions coupé 2 portes du W126 ont été introduites. Comparé à son prédécesseur, la W126 est plus aérodynamique, économique, et puissante.

La Classe S W126 marque un nouveau style de conception qui a ensuite été utilisé sur d'autres véhicules de la gamme. La série W126 a également introduit de nombreuses innovations de sécurité, y compris le premier coussin gonflable de sécurité (« airbag »), la ceinture de sécurité à prétensionneurs et le contrôle de la traction[1].

La série W126 a été produite entre 1979 et 1991, la plus longue génération de toute la Classe S depuis les modèles phares construits au milieu des années 1950.

Les différents modèles de la Classe S W126 ont atteint un total combiné de 892 123 unités vendues (818063 berlines et 74060 coupés), ce qui fait de la W126 la plus populaire Classe S jamais produite[1],[2].

Historique[modifier | modifier le code]

Après le début des années 1970 et la génération W116 (qui comprenait également le modèle phare Mercedes-Benz 450SEL 6.9), Mercedes-Benz a des plans pour la prochaine génération de Classe S.

Né code "projet W126"[1], le projet a des objectifs spécifiques : l'amélioration de la tenue de route, de la maniabilité et de l'efficacité énergétique[2]. Ces améliorations visent à aider à conserver le leadership de la Classe S sur le marché comme la meilleure berline de luxe et de prestige du monde[1]. Après les années 1970, et la crise pétrolière, Mercedes-Benz a fait des économies de carburant un objectif particulièrement pertinent(appelé "Programme d'énergie")[3], même avec le gros moteur V8 de la Classe S.

En termes de conception, l'objectif de l'équipe de Mercedes-Benz, dirigée par Bruno Sacco, était de produire une voiture qui soit plus basse et plus aérodynamique (et donc plus légère et plus rapide) que le modèle précédent. L'application de matériaux plus légers et alliages combinés avec des essais approfondis en soufflerie, afin de réduire les résistances aérodynamiques, fait que la voiture consomme environ 10 % moins de carburant que son prédécesseur[2]. La vitesse maximale a été également augmentée (250 km/h pour le modèle plus puissant)[1].

Après six années de développement, la W126 est officiellement présentée à l'Internationale Automobil-Ausstellung (Salon automobile de Francfort, ou IAA) à Francfort en septembre 1979. La première gamme de sept modèles présentés ont un empattement standard (SE, SD) et long (SEL, SDL). Ce sont des berline: 280 SE / SEL, 380 SE / SEL, 500 SE / SEL, 300 SD / SDL et 350 SD / SDL. Techniquement, l'empattement long (SEL) est une variantes avec le code V126[1]. En 1981, la version coupé (SEC) de la Classe S W126 est présentée à l'IAA, avec le modèle 500 SEC.

En 1981, Wheels Magazine a désigné les 380 SE W126 modèle comme voiture de l'année[4].

Quatre ans après l'introduction du « Programme d'énergie » pour la réduction de la consommation de carburant, la gamme a été complètement remaniée.

En septembre 1985, de nouveau à l'IAA de Francfort, la gamme a été remaniée. Outre les changements visuels des pare-chocs, côté porte et alliages, les modifications apportées à la disposition de collecte de variantes de moteur a été la plus visible. Deux moteurs nouvellement construits, des 6 cylindres et les nouveaux V8 4.2 et V8 5.6 litres ont été ajoutés, et les autres moteurs ont été mis à jour.

La génération W126 a été remplacé par la W140, en 1992, bien que la production ait continué jusqu'en 1994 dans l'usine d'Afrique du Sud.

Style[modifier | modifier le code]

La Classe S W126 préfigurait la prochaine génération de voitures Mercedes-Benz, qui a dominé la gamme dans les années 1980. Parce que l'apparence diffère du reste de la gamme de Mercedes-Benz, certaines personnes n'ont pas apprécié la ligne à ses débuts. Comparée à son prédécesseur, la W116, le nouveau modèle avait un profil plus abaissé avec plus de qualités aérodynamique qu'avant (coefficient de traînée Cd de 0,36 pour la berline, 0,34 pour le coupé). Pour la première fois, une berline Mercedes-Benz n'a pas été équipée avec les pare-chocs chromés; du polyuréthane déformable y a été utilisé, et est visuellement aligné avec la carrosserie.

L'intérieur comporte du cuir sur les portes, des moulures en bois sur la console centrale et dans le tableau de bord, et une présentation simplifiée avec des boutons placés de façon symétrique.

La Classe S W126 adopte les dimensions suivantes:

Type Longueur Largeur Hauteur Empattement
W126 berline (5,290 mm) (1,820 mm) (1,430 mm) (3,080 mm)
W126 coupé (5,060 mm) (1,830 mm) (1,400 mm) (2,850 mm)

Modèles[modifier | modifier le code]

La série W126 englobait initialement les séries 280, 300, 380, et 500. Après une première refonte de la gamme, la série W126 inclut les séries 260, 300, 350, 420, 500, et 560, avec comme variantes : SE (empattement standard), SEL (empattement long), SEC (coupé), et modèles diesel (SD / SDL).

W126 (1979-1985)[modifier | modifier le code]

Code Châssis Années Modèle Moteur Marché
W126.021 1981-1985 280 S M110.924 2.8L 6 Cyl en ligne carburateur monde sauf USA
W126.022 1981-1985 280 SE M110.987 2.8L 6 Cyl en ligne monde sauf USA
W126.023 1981-1985 280 SEL M110.987 2.8L 6 Cyl en ligne monde sauf USA
W126.12 1981-1985 300 SD OM617.951 3.0L 5 Cyl en ligne Diesel États-Unis et Canada seulement
W126.032 1984-1985 380 SE M116.963 3.8L V8
W126.033 1981-1983 380 SEL M116.963 3.8L V8
W126.043 1982-1983 380 SEC M116.963 3.8L V8
W126.036 1984-1985 500 SE M117.963 5.0L V8 monde sauf USA & Australie
W126.037 1984-1985 500 SEL M117.963 5.0L V8 États-Unis & Canada '84 & '85
W126.044 1984-1985 500 SEC M117.963 5.0L V8 États-Unis & Canada '84 &d '85

W126 (1986-1991)[modifier | modifier le code]

Code Châssis Années Modèle Moteur Marché
W126.12 1986-1991 260 SE M103.941 2.6L 6 Cyl en ligne monde sauf USA & Australie
W126.024 1988-1991 300 SE M103.981 3.0L 6 Cyl en ligne '89-'91 US
W126.025 1988-1991 300 SEL M103.981 3.0L 6 Cyl en ligne '88-'91 US
W126.125 1986-1987 300 SDL OM603.961 3.0L 6 Cyl en ligne Diesel USA & CANADA uniquement
W126.134 1991 350 SD OM603.97 3.5L 6 Cyl en ligne Diesel USA & CANADA uniquement
W126.135 1990-1991 350 SDL OM603.97 3.5L 6 Cyl en ligne Diesel USA & CANADA uniquement
W126.034 1986-1991 420 SE M116.965 4.2L V8 monde sauf USA
W126.035 1986-1991 420 SEL M116.965 4.2L V8
W126.046 1986-1991 420 SEC M116.965 4.2L V8 monde sauf USA
W126.036 1986-1991 500 SE M117.965 5.0L V8 monde sauf USA
W126.037 1986-1991 500 SEL M117.965 5.0L V8 monde sauf USA
W126.044 1986-1991 500 SEC M117.965 5.0L V8 monde sauf USA
W126.038 1986-1991 560 SE M117.968 5.5L V8 monde sauf USA & Australie
W126.039 1986-1991 560 SEL M117.968 5.5L V8
W126.045 1986-1991 560 SEC M117.968 5.5L V8

Production totale[modifier | modifier le code]

Berlines[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz W126 SEL (empattement long) de 1981
Mercedes-Benz W126 SE (empattement standard)
Modèle[5] Années Quantité
260 SE 1985-1991 20,836
280 S 1979-1985 42,996
280 SE 1979-1985 133,955
280 SEL 1980-1985 20,655
300 SE 1985−1991 105,422
300 SEL 1985-1993 40,956
380 SE 1979-1985 58,239
380 SEL 1980-1985 27,014
420 SE 1985-1991 13,996
420 SEL 1985-1991 74,017
500 SE 1979-1991 33,418
500 SEL 1980-1991 72,733
560 SE 1988-1990 1,251
560 SEL 1985-1991 75,071
300 SD 1980-1985 78,725
300 SDL 1986-1987 13,830
350 SD 1990-1991 2,066
350 SDL 1990-1991 2,925
Total 818,105

Coupé[modifier | modifier le code]

Mercedes-Benz 560 SEC coupé
Modèle Année Quantité
380 SEC 1981-1985 11,267
420 SEC 1985-1991 3,680
500 SEC 1981-1991 30,184
560 SEC 1985-1991 28,929
Total 74,060

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Des options innovantes et luxueuses sont listées ici. Alors que la quasi-totalité de ces fonctions sont disponibles sur les voitures de luxe d'aujourd'hui, chacune a été considérée comme très importante dans les années 1980. L'ergonomie de ces commandes, ainsi que de leur solidité, ont contribué à la réputation de la W126.

Sécurité[modifier | modifier le code]

Siège conducteur avec coussin de sécurité au volant
  • Coussins gonflables de sécurité (« Airbags »), comme mesure de protection des occupants. D'abord côté conducteur et en option, (de série à partir de 1985 sur 500 et 500 SEL SEC), et côté passager à partir de 1986 (en option, en raison de son coût, peu de voitures ont été ainsi équipés en début de production). Le coussin gonflable côté passager est devenu la norme en 1991, au cours de la dernière année de production[2].
  • Système de contrôle de traction (TCS), également connu sous le nom de "Acceleration Slip Regulation"(ASR) afin de prévenir les patinages (une innovation Mercedes-Benz). Disponible sur les modèles européens à partir de 1990, quand il était disponible sur la 560 SEL aux États-Unis.
  • Prétensionneurs de ceinture de sécurité (à l'exception du centre arrière pour la ceinture abdominale sur les berlines). Resserre les ceintures de sécurité quand la voiture détecte des circonstances qui pourraient mener à un accident (comme la brusque décélération au freinage).
  • Antiblocage de frein (ABS) (tel que présenté par son prédécesseur, le W116) est en option jusqu'en 1986 sauf sur les modèles 500 SEL et 500 SEC.
  • Zones de déformation qui absorbent l'énergie lors des impacts, en vue de réduire les blessures des passagers.

Confort et commodité[modifier | modifier le code]

Commandes des sièges et des fenêtres
Les places arrière de la 500 SEL
  • Lumières de Courtoisie en dessous des portes, pour permettre à l'occupant de voir le sol au moment de quitter le véhicule dans l'obscurité. Et sur les berlines, à l'arrière, des lampes de lecture visant vers l'arrière des occupants afin d'éviter de distraire le conducteur pendant la nuit.
  • Sièges avant chauffants et colonne de direction réglable électriques, avec deux mémoires de position pour les occupants. Les sièges chauffants sont de série sur la 560 SEL, et en option sur les autres modèles.
  • Banquette arrière chauffante "Chesterfield" (pré-1990 SEL), appuis-tête arrière réglables manuellement à 4 positions de série sur les 500 SEL et 560 SEL.
  • En option sur la 500 SEL et la 560 SEL, le réglage électrique des sièges arrière est accompagné d'une console centrale plaquée en ronce de noyer, qui remplace le siège du centre afin de permettre une disposition 2 + 2 places.
  • Climatisation entièrement automatique qui utilise un système de capteurs de température à l'intérieur de l'habitacle. Ce capteur a été installé près du toit ouvrant de sorte que lorsque le toit est entrouvert, le capteur détecte le courant d'air et adapte le système de flux de chaleur en conséquence.
  • Capteur de température extérieure avec affichage dans la console au-dessous de la vitesse pour informer le conducteur sur les conditions extérieures.

Technologies des trains roulants[modifier | modifier le code]

L'arrière de la 500 SEL W126
  • Transmission automatique à quatre vitesses avec un capteur qui suit la position du véhicule (sur une pente ou en côte) et la position de la pédale de gaz. Le résultat est une extraordinaire capacité à "freiner" l'accélération lors de descentes en roue libre et de maintenir la Classe S en position sans utiliser la pédale de frein après l'arrêt sur une pente raide. La transmission inclut une "limp home mode" en cas de défaillance électronique et a été programmée pour démarrer sur le deuxième rapport de manière à permettre des lancements en roue libre. Le démarrage en seconde pouvait être activé et désactivé dans les modèles avec un interrupteur "S / W" pour permettre de meilleures performances pour la conduite en hiver.
  • La W126 adopte la Suspension hydropneumatique du modèle W116 6,9l. Il existe deux versions de la Suspension hydropneumatique: une suspension hydraulique arrière avec uniquement deux ballasts à l'azote pour le niveau automatique de la voiture, et un système hydraulique sur les quatre roues. Les coupés sont disponibles uniquement la version arrière. Aux États-Unis, en série sur la 560 SEC et la 560 SEL et en option sur la 500 SEC et 500 SEL.
  • Un régulateur de vitesse qui utilise le capteur topographique qui permet de réguler les gaz afin de maintenir la vitesse désirée. Le résultat est un régulateur de vitesse qui a été libéré de la soudaine accélération à la mise en route et des excès de vitesse en descente dont souffrent actuellement de nombreux systèmes de contrôle de croisière.

Variantes spéciales[modifier | modifier le code]

Préparateurs[modifier | modifier le code]

limousine Mercedes-Benz W126 allongée
  • AMG offre des kits carrosserie pour tous les modèles W126, ainsi qu'un kit large pour le coupé. AMG offre également de nombreux niveaux de réglage du moteur, mais est plus célèbre pour le moteur 6,0 litres, basé sur le moteur de 117.968. Il proposait aussi un différentiel Torsen avec des réductions différentes, une transmission manuelle (très rare), et diverses consoles TV/radio.
  • Brabus propose des kits et préparations semblables à ceux d'AMG.
  • Lorinser propose des kits et préparations carrosserie semblables à ceux d'AMG.
  • Koenig Specials, a offert un fameux kit carrosserie large, des kits moteurs compressés et à base de twin-turbo.
  • MKB a offert divers kits moteur.
  • RENNTech a offert des kits moteurs plus poussés qu'AMG, sauf pour les moteurs double arbre à cames en tête.
  • Duchatelet-Carat a proposé des kits carrosserie et des intérieurs luxueux tout en étant un installateur/revendeur AMG.

Modèles blindés[modifier | modifier le code]

À l'instar de l'actuel modèle S-Guard, les modèles spécialement modifiés Classe S W126 ont été produits pour le transport de dignitaires et les dirigeants du monde entier. Parmi les modifications apportées figurent un empattement allongé, verre pare-balles, et les panneaux de carrosserie blindée.

Moteurs[modifier | modifier le code]

En septembre 1985, deux moteurs nouvellement construits de 6 cylindres à simple arbre à cames en tête, M103 (déjà utilisé dans la nouvelle classe moyenne, Mercedes-Benz W124), ont remplacé le moteur 2.8 litre Double arbre à cames en tête M110. La version à carburateur a été remplacée par un moteur injection 2,6 litre, tandis que la version injectée 3,0 litre a remplacé le M110. Un moteur de 4,2 litres V8 est introduit pour remplacer la version 3,8 litres utilisée dans les berlines, coupés, et la Classe SL. Le moteur de 5 litres est modifié pour recevoir un allumage électronique et une injection électro-mécanique de carburant (système Bosch KE-jetronic). La performance a été portée à 245 ch (183 kW). Une version CEE 5 litres du moteur M117 V8 est également disponible à partir de septembre 1987 avec une puissance de 265 ch (198 kW)

Le plus spectaculaire est le nouveau moteur 5,5 litres V8 qui est la poursuite du développement de la version 5 litres qui atteint 272 ch (203 kW). Il y avait aussi une version à plus grande compression qui produisait environ 300 ch (220 kW). Cette version était uniquement disponible sans catalyseur. Mais même sans le catalyseur, cette version pouvait répondre aux exigences de la communauté européenne en matière d'émission.

Un 3,0 litres 5 cylindres en ligne turbo diesel, qui équipait d'ores et déjà la w116 depuis 1978, ainsi que la w 123 depuis 1980, a été disponible en Amérique du Nord à partir de 1981-1985. Il est connu pour couvrir des centaines de milliers de miles avec peu de problèmes. La puissance de ce moteur, était de 121chevaux entre 1981, et 1982,et 125chevaux, entre 1982, et 1985. En 1985, le 300SD a été remplacé par le 300SDL qui faisait partie de la deuxième génération de la gamme des modèles W126. Le moteur 5 cylindres a été remplacé par le nouveau 6 cylindres en ligne qui équipait la w 124. Ce moteur était disponible seulement en empattement long, et il a été vendu sur le marché américain durant Deux année seulement. Le nouveau moteur fait 143 ch, comparativement aux 125 ch précédents. Entre 1990 et 1991, un nouveau moteur 3,5 litres turbo diesel 6 cylindres, d'une puissance de 136 chevaux équipait la w 126. Ce moteur, avait rencontré des problèmes de fiabilité en raison d'une culasse fragile. La puissance de ce moteur était réduite par rapport au 3 litres 6 cylindres, pour répondre au normes anti pollutions en vigueur aux usa.

Moteur Cyl. Puissance Couple 0–100 km/h Vit Max. Notes[6]
2.6 12V L6 166 ch 228 Nm 205 km/h 1986
2.6 12V* L6 160 ch 220 Nm 205 km/h 1986
2.8 12V carb. L6 156 ch 223 Nm 11.0s 200 km/h 1980-1985
2.8 12V inj. L6 185 ch 240 Nm 10.0s 210 km/h 1980-1985
3.0 12V* L6 180 ch 255 Nm 210 km/h 1986
3.0 12V L6 188 ch 260 Nm 210 km/h 1986
3.8 16V V8 218 ch 299 Nm 215 km/h 1980-1981
3.8 16V V8 204 ch 315 Nm 9.3s 205 km/h 1982-1985
4.2 16V* V8 204 ch 310 Nm 210 km/h 1986
4.2 16V V8 218 ch 330 Nm 9.0s 218 km/h MY 1986
4.2 16V* V8 224 ch 325 Nm 8.3s 218 km/h 1987
4.2 16V V8 231 ch 335 Nm 8.1s 222 km/h 1987
5.0 16V V8 223 ch 365 Nm 8.0s 220 km/h 1986
5.0 16V V8 240 ch 402 Nm 225 km/h 1980-1981
5.0 16V V8 231 ch 405 Nm 8.1s 220 km/h 1982-1985
5.0 16V V8 245 ch 400 Nm 7.6s 230 km/h 1986
5.0 16V* V8 223 ch 358 Nm 220 km/h 1986
5.0 16V* V8 252 ch 390 Nm 7.5s 230 km/h 1987
5.0 16V V8 265 ch 405 Nm 7.3s 235 km/h 1987
5.5 16V* V8 242 ch 390 Nm 7.6s 228 km/h 1986
5.5 16V* V8 279 ch 430 Nm 7.2s 240 km/h 1987
5.5 16V V8 272 ch 421 Nm 250 km/h 1986
5.5 16V RÜF V8 299 ch 456 Nm 250 km/h 1987
5.5 16V ECE V8 299 ch 455 Nm 6.9s 250 km/h 1986/87
5.5 32V V8 320 ch 522 Nm 5,8s 280 km/h 1988/90
3.0 TD L5 125 ch 245 Nm 15.0s 170 km/h 1980-1985
3.0 TD L6 150 ch 273 Nm 13.0s 195 km/h 1986/87
3.45 TD L6 136 ch 310 Nm 11.8s 175 km/h 1990/91
*= Version catalysée

Récompenses[modifier | modifier le code]

La Classe S W126 est un champion dans le marché des voitures de luxe, qui domine le monde des ventes au cours de sa production. Dans le même temps, elle a également obtenu plusieurs prix au cours de sa période de production:

  • Car of the Year. Le modèle 380 SE W126 a été la voiture de l'année en 1981 selon Wheels Magazine[4].
  • Sécurité. La W126 a été récompensée par le US Highway Loss Data Institute comme "la plus sûre des voitures de l'année" en 1988 et 1989[1].
  • La satisfaction de la clientèle. En 1987, 1988, 1989 et 1990, avec la Classe S W126 menant ses ventes, Mercedes-Benz a reçu la plus haute note de satisfaction dans le "J.D. Power Sales Satisfaction Index"[7].

Héritage[modifier | modifier le code]

La W126 Classe S berline et coupé

La Classe S W126, la plus réussie des Classe S dans l'histoire, est reconnue comme l'un des véhicules de luxe les plus appréciés, et décrite par certains comme un « classique »[2]. En douze ans, la production a été supérieure à celle de toute Classe S, passée ou suivante, et après le début de la Classe S W140 en 1991, la production a continué pendant deux ans en Afrique du Sud, ce qui représente un témoignage de la popularité.

Même si la voiture coûte cher à entretenir, en raison principalement de l'augmentation des coûts de pièces, un modèle W126, s'il est bien conduit, peut encore être une solution viable aujourd'hui. Parmi les propriétaires, les W126 sont connues pour leur simplicité d'entretien, des problèmes simples à diagnostiquer, et leur fiabilité à long terme.

Beaucoup de W126 ont eu une place de choix dans les films longtemps après la fin de leur production[8].

Cet héritage est en contraste avec le châssis W140 qui a des systèmes accessoires très complexes, en particulier le système de câblage électrique (à cause de normes de fabrication respectueuses de l'environnement pour les plastiques), et des fonctionnalités d'auto-fermeture des portes.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f et g (en) « Ian Dunross Mercedes-Benz W126 S-class Homepage » (consulté le 15 mai 2007)
  2. a, b, c, d et e (en) « S-Klasse Club information » (consulté le 13 mai 2007)
  3. The unofficial W126 homepage - model history
  4. a et b (en) Chris Gable, « Wheels' COTY the real McCoy » (consulté le 15 mai 2007)
  5. Tous modèles, berline et coupé d'après: (de) Werner Oswald, Deutsche Autos 1945-1990, vol.4, Stuttgart, Motorbuch Verlag,‎ 2001, 1e éd. (ISBN 978-3-613-02131-0), p. 112–113 et (de) Eberhard Kittler, Deutsche Autos seit 1990, vol.6, Stuttgart, Motorbuch Verlag,‎ 2001, 1e éd. (ISBN 978-3-613-02052-8), p. 190
  6. All data except acceleration and top speed figures according to: (de) Werner Oswald, Deutsche Autos 1945-1990, vol.4, Stuttgart, Motorbuch Verlag,‎ 2001, 1e éd. (ISBN 978-3-613-02131-0), p. 112–124
  7. Sanchez, Jesus. Mercedes Still Ranks No. 1 in Poll of New Car Buyers. The Los Angeles Times, August 8, 1990
  8. (en) « S-Klasse Club buying advice » (consulté le 13 mai 2007)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

(en) Rainer W. Schlegelmilch, Hartmut Lehbrink, Jochen Von Osterroth, Mercedes, Cologne, Könemann,‎ novembre 2004 (ISBN 978-3-8331-1056-6, OCLC 56650866)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :