Menuridae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La famille des ménuridés (ou Menuridae) comprend les 2 espèces de ménures.

Ce sont de grands oiseaux de 76 à 103 cm terrestres, aux ailes courtes et arrondies. Ils ont de longues pattes et une longue queue, déployée lors des parades nuptiales et dont la forme leur a valu leur surnom d'oiseau-lyre.

On les rencontre dans l'Est de l'Australie, surtout dans les forêts humides au sous-bois dense parsemées de quelques zones dénudées.

Une de ses particularités les plus remarquables est sa faculté d'imitation de sons : ceux d'autres oiseaux et de divers éléments naturels mais aussi ceux de l'environnement humain tel que l'appareil photo, la tronçonneuse, l'alarme antivol, etc.[2]

Liste des espèces[modifier | modifier le code]

Il y a deux espèces de ménures (Menuridae) :

Détail :

L'oiseau lyre superbe (Menura novaehollandiae) se trouve dans les forêts tropicales humides du Victoria, de la Nouvelle-Galles du Sud ainsi qu'en Tasmanie où il y a été introduit au XIXe siècle. Les femelles font 74 à 84 cm de long et les mâles de 80 à 98 cm, faisant d'eux le 3e oiseau le plus grand des passereaux après le Corbeau corbivau et le Grand corbeau. Beaucoup de ces oiseaux vivent dans le parc national de la chaîne Dandenong aux alentours de Melbourne, dans le Parc national royal, dans la région d'Illawarra, au sud de Sydney et dans plusieurs réserves le long de la côte est de l'Australie.

L'oiseau lyre d'Albert (Menura alberti) est légèrement plus petit que le précédent, avec une longueur maximum de 90 cm pour le mâle, et de 84 cm pour la femelle. On le trouve seulement dans une très petite région de forêt tropicale humide, au sud du Queensland. Ses plumes arrières sont plus petites et moins spectaculaires que celles de l'oiseau lyre superbe, mais il est semblable pour le reste. Cet oiseau a été appelé ainsi en l'honneur du Prince Albert, l'époux de la Reine Victoria.

Écologie[modifier | modifier le code]

L'appel des oiseaux lyre mâles se fait le plus souvent en hiver, lorsqu'ils construisent et défendent une butte de sable placée dans un buisson dense, sur laquelle ils chantent et font la cour aux femelles, et surveillent les mâles rivaux. La femelle « courtisée » construit ensuite un nid très simple où elle dépose un œuf. Elle est la seule à couver pendant plus de 50 jours. Elle est aussi la seule qui aide le poussin nouveau-né.

Les oiseaux lyre se nourrissent de divers insectes, de lombrics, et occasionnellement de graines. Ils trouvent cette nourriture en grattant le sol avec leurs pattes. Lors d'un danger, ils peuvent se mettre à voler (sur de courtes distances) pour échapper rapidement à ce danger. On a de plus déjà observé des oiseaux lyre dans des terriers de wombat.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Menuridae », Taxonomy in Flux, Version 2.65b, 2 juillet 2013.
  2. Bird sounds from the lyre bird - David Attenborough - BBC wildlife - document YouTube

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :