Menashe Kadishman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Menashe Kadishman en 1954

Menashe Kadishman (hébreu: מנשה קדישמן) (Tel Aviv, 1932) est un plasticien et sculpteur israélien installé à Tel Aviv.

Biographie[modifier | modifier le code]

Menashe Kadishman est né à Tel Aviv le 21 août 1932. Dans les années 1950, il sert dans un kibboutz où il travaille notamment comme berger[1] ce qui a une forte influence sur ses œuvres son thème de prédilection étant les brebis.

À partir de 1947, il étudie à Tel Aviv la sculpture, successivement avec Moshe Sternschuss, puis avec Rudi Lehmann en 1954. Il part pour Londres en 1959 où il continue ses études, avec des artistes proches du minimalisme tels que Anthony Caro. Il expose pour la première fois à la galerie Grosvenor[2].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Suspence, 1966, Musée d'Israël à Jérusalem



Les premiers travaux, souvent dépeints comme minimalistes[3], utilisent la pierre, le fer et la notion de gravité, se singularisant par un travail autour de l'équilibre.

Par la suite, Menashe Kadishman s'est aussi tourné vers des sculptures en fer, certaines monumentales, dans lesquelles se découpent des silhouettes.

Il participe en 1968 à la Documenta de Cassel en sculpture.

Présent à la Biennale d'art contemporain de Venise de 1978, Menashe Kadishman y expose un troupeau de moutons vivants enduits de couleur. Ses travaux comptent par la suite des têtes de moutons peintes ou sculptées, qui deviennent un motif récurrent dans son œuvre[4].

À la fin des années 1990, il crée une installation de visages hurlant découpés dans le métal, qui jonchent le sol d'un passage au rez-de-chaussée du musée juif de Berlin et sur lesquels le visiteur peut marcher. Intitulée Schalechet (feuilles mortes), l'oeuvre est dédiée non seulement aux Juifs assassinés durant la Shoah, mais aussi à toutes les victimes de la violence et de la guerre.

En 1995, le prix Israël, l'un des plus importants du pays, lui a été décerné pour ses sculptures.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Menashe Kadishman », Jewish Virtual Library, consulté le 25 juillet 2009.
  2. (en) Biographie et expositions, site internet de Menashe Kadishman, consulté le 23 juillet 2009.
  3. (en) Amnon Barzel, « Sculptures », article sur les travaux de Kadishman, site de l'artiste, consulté le 23 juillet 2009.
  4. (en) Présentation des travaux de Kadishman sur le site de la galerie Engel, consulté le 23 juillet 2009.

Sur les autres projets Wikimedia :