Menas d'Éthiopie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Menas, est négus d’Éthiopie de la dynastie salomonide sous le nom de Admas Sagad Ierde 1559 à 1563.

Lorsqu’il monte sur le trône à la mort de son frère Claudius, Menas vient d’être seulement racheté aux musulmans qui l’avaient capturé lors d’une bataille et gardé captif à Harar pendant de longues années. Il combat avec succès les Turcs mais ne peut résister aux Oromos, au sud (Somalie, nord du Kenya), qui envahissent un tiers de l’Éthiopie. Sous la direction du luba Harmufa (1562-1570), plusieurs groupes oromos atteignent l’est du plateau éthiopien et poussent jusqu’à l’Angot, l’Amhara et le Bégameder[1]. D’autres s’établissent au Wellega.

Dès son avènement, il combat les Falasha au Siemienr. Il banni l'évêque et patriarche latin d'Éthiopie le jésuite Andrés de Oviedo et ses compagnons dans un village entre Axoum et Adowa appelé Maigoga, que les jésuites rebaptisent Fremona, en l'honneur de saint Frumence, premier évêque d'Axoum[2]

En 1560, le vice-roi du Tigré Yeshaq se révolte et s’allie aux Turcs de Massaoua. Il proclame empereur Tazkaro, un fils illégitime de Yaqob, le fils ainé de Dawit II[3].


À sa mort le 1er février 1563, son fils aîné Sarsa Dengel lui succède[2].

Sources[modifier | modifier le code]

  • Hubert Jules Deschamps, (sous la direction). Histoire générale de l'Afrique noire de Madagascar et de ses archipels Tome I : Des origines à 1800. Page 410 P.U.F Paris (1970);

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Richard Pankhurst, The Ethiopian borderlands : essays in regional history from ancient times to the end of the 18th century, The Red Sea Press,‎ 1997 (ISBN 9780932415196, présentation en ligne)
  2. a et b Saheed A. Adejumobi, The history of Ethiopia, Greenwood Publishing Group,‎ 2007 (ISBN 9780313322730, présentation en ligne)
  3. Leonardo Cohen, The missionary strategies of the Jesuits in Ethiopia (1555-1632), Otto Harrassowitz Verlag,‎ 2009 (ISBN 9783447058926, présentation en ligne)