Melita Norwood

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Norwood.

Melita Norwood, née Sirnis le 25 mars 1912 à Pokesdown, Comté de Dorset et morte le 2 juin 2005 (à 93 ans), est une fonctionnaire britannique et agent d'espionnage du KGB.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née d'un père letton militant communiste qui traduisait des articles de Lénine et Trotzky pour The Southern Worker and Socialist Journal et d'une mère britannique, Melita Norwood est recrutée en 1937 par les services secrets soviétiques sous le nom de code de Hola. Dès lors elle travaille pour le NKVD. Elle est influencée par le groupe des Cinq de Cambridge. Communiste fervente et travaillant comme secrétaire à l'Association de recherche des métaux-non ferreux, organisme de couverture pour Tube Alloys, projet pour la bombe atomique britannique, elle fournit pendant plus de quarante ans des documents à ses agents traitants au service de l'Union soviétique. Elle ne le fait pas par appât du gain, mais par conviction et par opposition à la bombe atomique.

Elle est connue auprès des services secrets britanniques par les déclarations secrètes en 1992 de Vassili Mitrokhine (1922-2004), ancien officier du KGB responsable des archives, après la chute de l'URSS et la fin de la guerre froide. Ces révélations ne seront livrées au grand public qu'en 1999 et Melita Norwood s'exprimera alors dans la presse expliquant ses choix que son mari Hilary Norwood partageait aussi[1]. Elle ne sera pas poursuivie.

Melita Norwood était titulaire de l'Ordre du Drapeau rouge.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il était mathématicien et fonctionnaire dans un syndicat d'enseignants.

Sources[modifier | modifier le code]