Melchiore Cesarotti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Melchiore Cesarotti

Melchiorre Cesarotti (1730-1808) est un littérateur italien, né à Padoue.

Biographie[modifier | modifier le code]

Melchiorre Cesarotti étudia puis enseigna la rhétorique au séminaire de Padoue. Il fut nommé en 1768 professeur de grec et d'hébreu à l'université de cette ville et, en 1806, il fut pensionné par Napoléon Ier. Pour remercier l'empereur des Français, il lui dédicaça le poème « La Pronea » (1807).

On lui doit :

  • des traductions estimées d'Ossian, de Démosthène, de Plutarque et d'Homère; il traduisit l'Iliade en prose et en vers : dans sa traduction en vers, qu'il intitule la Mort d'Hector, il s'est permis de refondre entièrement le poème grec.
  • un Cours de littérature grecque
  • un Essai sur la philosophie des langues
  • un Essai sur la philosophie du goût
  • Sur le plaisir que cause la tragédie
  • quelques poèmes.

Ses œuvres ont été réunies en 42 vol. in-8, Pise, 1805-1813. On en a donné un bon choix en 4 volumes in-8, Milan, 1820.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Claudio Chiancone, Melchiorre Cesarotti, les Lumières et la Révolution Française, Laboratoire Italien. Politique et société, 9 (2009), p. 35-50.

Claudio Chiancone, La scuola di Cesarotti e gli esordi del giovane Foscolo, Pisa, Edizioni ETS, 2013.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.