Melchior Wathelet (père)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Melchior Wathelet.

Melchior Wathelet est un homme politique belge, membre du cdH, né le 6 mars 1949 à Petit-Rechain. Il a été Ministre-président de la Région wallonne de 1985 à 1988 et plusieurs fois Vice-Premier-Ministre belge. Il est ministre d'État. Il est le sixième de sa lignée à s'appeler Melchior Wathelet. Il est le père de Melchior Wathelet (Melchior Wathelet Junior a également appelé un de ses fils Melchior).

Diplômes[modifier | modifier le code]

Carrière académique[modifier | modifier le code]

Il a commencé sa carrière académique comme assistant des professeurs J. Stassart (économie politique) et R. Joliet (droit européen) de l'Université de Liège.

Il a été invité par :

Fonctions politiques[modifier | modifier le code]

Fonctions ministérielles

N.B. :

  • Lorsqu'il était ministre, il avait le statut de Vice-Premier ministre.
  • de 1988 à 1992, il était ministre de la Justice et des Classes moyennes ; et de 1992 à 1995, il était ministre de la Justice et des Affaires économiques.

Fonctions électives

1977-1995 : Député fédéral à la Chambre des représentants de Belgique.

Il devient ministre d'État en 2009.

Fonctions judiciaires[modifier | modifier le code]

Il a été juge à la Cour de justice des Communautés européennes de 1995 à 2003. Il est depuis 2012 Avocat général à la Cour de justice de l'Union Européenne.

Libération de Marc Dutroux[modifier | modifier le code]

Le 6 avril 1992, le ministre de la Justice, Melchior Wathelet, décide de remettre Dutroux, qui avait obtenu des permissions de sortie et des congés pénitentiaires en janvier de la même année, en liberté conditionnelle après avoir accompli la moitié de sa peine (sa date de libération définitive est le 13 mars 1998) et sur base d'avis favorables de l'administration et de la Conférence de la prison. Après cette libération, Dutroux kidnappera Julie et Melissa en juin 1995, 3 ans après sa libération.

Même si sa signature figure bel et bien au bas du document, on ne peut lui imputer la pleine et entière responsabilité de cet acte. En effet, si une demande de libération conditionnelle de Marc Dutroux est arrivé sur le bureau du Ministre de la justice de l'époque, c'est que cette demande a passé, avec succès, de nombreuses autres étapes et donc, que cette demande rentrait dans les critères d'octroi de la liberté conditionnelle.

Emplois actuels[modifier | modifier le code]

Il enseigne actuellement le droit institutionnel européen à l'Université de Liège. Il est également chargé de cours à l'Université du Luxembourg, à l'Université Paris-Dauphine, à l'Université de Bourgogne, à l'Université de Lyon III et professeur invité à l'Université de Szeged.

Depuis le 8 octobre 2012, il est avocat général à la Cour de justice de l'Union européenne.

Références[modifier | modifier le code]

http://curia.europa.eu/jcms/jcms/Jo2_7026/