Melanie Lynskey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Melanie Lynskey

Description de cette image, également commentée ci-après

Melanie Lynskey au Festival international du film de Toronto lors de la présentation de In the Air ()

Nom de naissance Melanie Jayne Lynskey
Surnom Mel
Naissance (36 ans)
New Plymouth, Taranaki
Nouvelle-Zélande
Nationalité Drapeau de Nouvelle-Zélande Néo-Zélandaise
Profession Actrice
Films notables Créatures célestes
Le Mystificateur
In the Air
Séries notables Mon oncle Charlie

Melanie Lynskey est une actrice néo-zélandaise née le à New Plymouth (Nouvelle-Zélande), principalement connue grâce aux rôles de Pauline Parker dans le film Créatures célestes et Rose dans la série télévisée Mon oncle Charlie.

Biographie[modifier | modifier le code]

Née à New Plymouth, elle fait sa scolarité au New Plymouth Girls' High School, où elle en ressort diplômée en 1996[1].

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1992, elle, qui ambitionnait à devenir critique de cinéma[2], a quinze ans lorsqu'elle obtient son premier rôle professionnel, celui de la jeune Pauline Parker, dans le film Créatures célestes, de Peter Jackson, basé sur un fait divers des années 1950. Dans le long-métrage, son personnage vivait une intense liaison sulfureuse et teintée d'imaginaire avec Juliet Hulme (Kate Winslet).

Sorti en salles en 1994, Créatures célestes vaut à la jeune comédienne de se faire connaître du grand public et également d'être remarqué par la critique, notamment de Richard Corliss du Time, qui qualifie sa prestation de « parfaite »[3] et est considéré par la suite comme un film culte[4].

Par la suite, elle termine ses études secondaires et commence à étudier pour un baccalauréat en arts à l'Université Victoria de Wellington avec spécialisation en littérature anglaise, puis reprend le chemin des studios de tournage avec un petit rôle dans Fantômes contre fantômes, de Peter Jackson, qu'elle retrouve deux ans après Créatures célestes.

Peu de temps après, elle part continuer sa carrière aux États-Unis avec À tout jamais, Detroit Rock City, Coyote Girls, dans lequel elle a dû prendre un accent du New Jersey, et But I'm a Cheerleader, tout en tournant des longs-métrages dans son pays natal, comme Snakeskin, qui lui vaut une nomination au New Zealand Film and TV Awards dans la catégorie Meilleure actrice.

En 2003, elle incarne une journaliste du New Republic dans Le Mystificateur, d'après une histoire vraie. La même année, elle obtient le rôle de Rose, la voisine douce et loufoque de Charlie Sheen dans la série Mon oncle Charlie, qui figure dans le Top 10 des programmes les plus regardés aux États-Unis[5] . Bien qu'elle n'apparaît plus de façon régulière en 2007, elle fait encore des apparitions occasionnelles lorsque son emploi du temps lui permet.

En 2006, elle apparaît dans les Mémoires de nos pères, de Clint Eastwood[6], avant de refaire un retour en Nouvelle-Zélande le temps d'un film avec un rôle de premier plan dans Show of Hands, qui lui permet d'obtenir à nouveau des nominations à des prix.

En 2009, sa prestation dans la comédie dramatique Away We Go, de Sam Mendes, lui vaut les louanges de la critique comme Wesley Morris du Boston Globe, qui écrit qu'elle offre la « meilleure performance dans le film ». La même année, elle devient l'épouse de Matt Damon dans The Informant!, la petite amie enceinte d'un des jumeaux incarné par Edward Norton dans Leaves or Grass et la sœur cadette de George Clooney dans In the Air.

Vie privée[modifier | modifier le code]

Lors du tournage de Claustrophobia (2002).

Elle était mariée depuis 2007 avec l'acteur Jimmi Simpson, rencontré sur le tournage de la série Rose Red en 2001 et avec qui elle était fiancée depuis 2005.

Le mariage est célébré le dans une chapelle surplombant un vignoble sur le lac Hayes, près de Queenstown, en Nouvelle-Zélande[7]. Sa meilleure amie et partenaire de Rose Red, l'actrice Emily Deschanel, est sa demoiselle d'honneur[8].

Le couple divorce en octobre 2012 pour différences inconciliables[9].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Feuilleton télévisé[modifier | modifier le code]

Série télévisée[modifier | modifier le code]

Voix francophones[modifier | modifier le code]

En Drapeau de la France France
Et aussi
Au Drapeau du Canada Canada

La liste indique les titres canadiens francophones[14].

Et aussi

Sources[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Melanie Lynskey - Biography - Movies & TV - », NYTimes.com (consulté le 6 March 2011)
  2. http://www.imdb.com/name/nm0001491/bio
  3. (en) Richard Corliss, « A Heavenly Trip Toward Hell (1994) », Time (magazine),‎ 1994-11-21 (consulté en 2009-06-24)
  4. AV Club - The New Cult Canon - Heavenly Creatures
  5. (en) Dave Itzkoff, « Two and a Half Men », The New York Times,‎ 2008-12-24 (consulté en 2009-06-16)
  6. (en) Peter Calder, « Flags of our Fathers », The New Zealand Herald,‎ 2006-11-02 (consulté en 2009-06-16)
  7. (en) « In Style Weddings (2007) », In Style (consulté en 2009-06-14)
  8. (en) Jay S. Jacobs, « Emily Deschanel: The Doctor is In », PopEntertainment,‎ 2007-09-26 (consulté en 2009-06-24)
  9. (fr) « Melanie Lynskey (Mon Oncle Charlie) divorce de son mari Jimmi Simpson », sur Pure People,‎ 2 octobre 2012 (consulté le 16 janvier 2013).
  10. a, b et c (fr) « Voix françaises de Melanie Lynskey », sur RS Doublage.com (consulté le 30 avril 2012).
  11. a, b et c (fr) « 2e fiche de l'actrice - Les comédiennes de doublage V.F. », sur Doublagissimo.com (consulté le 1er décembre 2012).
  12. (fr) « Fiche de doublage de « Coyote Girls » », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 30 avril 2012).
  13. (fr) « Fiche de doublage de « Fashion Victime» », sur Voxofilm.free.fr (consulté le 30 avril 2012).
  14. (fr) « Voix canadiennes francophones de Melanie Lynskey », sur Doublage Québec.ca (consulté le 30 avril 2012).

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :