Megami Tensei (série)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Megami Tensei logo.png

Megami Tensei (女神転生?, « La Réincarnation de la Déesse »), souvent abrégé en MegaTen, est une série de jeux vidéo, principalement de jeux de rôle, développée par Atlus depuis 1987. Elle est devenue l'une des séries de jeux de rôle les plus populaires au Japon, mais reste méconnue en Europe, faute de traductions.

Historique[modifier | modifier le code]

Les premiers jeux de la série (les Digital Devil Story) sont basés sur une série de livres de science-fiction écrits par Aya Nishitani et publiés au Japon à partir de 1986. Une OVA inspirée du premier roman a rapidement vu le jour l'année suivante. Parallèlement, plusieurs éditeurs de jeux vidéo proposèrent d'adapter la saga, ce qui explique qu'il y eut initialement deux projets concurrents mais portant le même nom. Le premier épisode, conçu par Atlus, fut distribué par Namco sur Famicom ; une autre adaptation, basée quant à elle sur le dessin animé, fut développée par Telenet Japan sur divers ordinateurs 8 bits japonais.

De son adaptation, Atlus créera le jeu Shin Megami Tensei (traduction La Véritable Réincarnation de la Déesse) en 1992 sur SNES. Ce jeu reprend les éléments constitutifs des livres (mélange de démonologie et d'informatique, époque moderne, forte tendance culturelle) mais l'histoire revêt un aspect de bien plus grande ampleur. Le jeu connaîtra suffisamment de succès pour avoir droit à une suite en 1994, Shin Megami Tensei II, mais aucun des deux ne sera localisé aux États-Unis, ni en Europe, en dépit de leurs multiples rééditions, pour des raisons de censure.[réf. nécessaire]

Entre 1994 et 2003, au milieu de multiples séries dérivées, les séries parallèles Persona et Devil Summoner voient le jour, respectivement sur la PlayStation de Sony et Saturn de Sega. Les nouvelles nominations étaient pensées pour que les jeux soient distingués selon leurs plateformes, mais les trois branches (Persona, Devil Summoner et les opus principaux de Shin Megami Tensei) se réuniront sur PS2.

En 2003, le RPG Shin Megami Tensei : Nocturne, troisième opus de la branche principale, est édité au Japon et aux États-Unis après neuf ans d'absence. Les premiers jeux sont réédités pour l'occasion sur PlayStation, Game Boy Advance et Master System. Nocturne sera exporté en Europe et reste le seul SMT à avoir bénéficié d'une traduction française.

En 2004, Atlus entame une nouvelle série dérivée avec les deux Avatar Tuner, sorties à quelques mois d'intervalle. Ces jeux seront publiés aux États-Unis et en Europe en 2006, sous le nom trompeur de Digital Devil Saga alors qu'ils n'ont rien de commun avec les livres originaux de Nishitani. Ces jeux n'ont pas été traduits en français.

En 2005, la série des Devil Summoner revoit le jour avec Shin Megami Tensei: Devil Summoner : Raidou Kuzunoha VS The Soulless Army. Le jeu est édité aux États-Unis et en Europe en anglais.

En 2007, le nouvel opus des Persona remporte aux États-Unis un succès commercial considérable grâce à son système qui mélange le sim-dating au RPG conventionnel et sa thématique de la mort traitée de façon lyrique. Il est proclamé « meilleur jeu de l'année 2007 », « meilleur RPG de l'année 2008 » et entre au palmarès des « meilleurs jeux de tous les temps ». Il est publié en Europe en 2008, mais n'est pas traduit en français et reste en anglais. Il sera réédité en 2009 avec Persona 3: FES. Puis en 2009 sortira Persona 4, toujours en anglais, dans les trois continents (Japon, États-Unis et Europe).

Toujours en 2009, un nouvel opus des aventures de Raidou Kuzunoha sort sur PS2 : Raidou Kuzunoha VS King Abbadon. Ce jeu est sorti au Japon et aux États-Unis, mais pas en Europe.

Une autre série dérivée sort au Japon et aux États-Unis sur DS cette même année : Shin Megami Tensei: Devil Survivor. Le deuxième opus a été annoncé à l'E3 2010, mais aucune information ne circule pour l'instant à son sujet.

Le 23 janvier 2013 est annoncé sur Wii U un crossover entre Shin Megami Tensei et Fire Emblem.

Description[modifier | modifier le code]

La série existe depuis plus de 20 ans et a généré de nombreuses autres séries dérivées (dont certaines, comme Persona, sont plus connues en Occident que la série originale). Parmi les traits distinctifs de la série, les jeux ont souvent pour cadre l'époque contemporaine, voire un futur post-apocalyptique ; on notera aussi un recours constant à la démonologie et à la mythologie, tant dans le système des jeux (les combats opposent des créatures mythiques issues des cultures du monde entier) que dans les scénarios, et un autre thème très employé, la psychologie, en particulier l'archétype jungien et l'inconscient collectif. Enfin, à l'instar des classiques Dragon Quest, les Megami Tensei recèlent souvent une jouabilité riche, accordant par exemple aux joueurs acharnés une grande liberté pour personnaliser leur équipe. Le cœur de ce système repose souvent sur le recrutement et la fusion des démons que l'on affronte, une idée qui sera popularisée par Pokémon, ou par l'entière sélection des capacités débloquées des combattants.

La série compte plus de 20 épisodes, mais peu d'entre eux sont sortis sur les marchés américains, souvent dans des versions censurées[réf. souhaitée]) et encore moins pour les Européens, qui ne découvriront la saga qu'à la sortie de Lucifer's Call sur Playstation 2.

Titres[modifier | modifier le code]

Série principale[modifier | modifier le code]

  • Shin Megami Tensei NINE (Xbox).
  • Shin Megami Tensei Online: Imagine (PC). Il s'agit d'un MMORPG en free-to-play.

Séries dérivées[modifier | modifier le code]

La série principale a généré plusieurs sous-séries :

  • Devil Summoner
    • Devil Summoner (Saturn, PSP).
    • Devil Summoner 2: Soul Hackers (Saturn, PlayStation). Ces deux opus reprennent en le complexifiant la jouabilité des Shin Megami Tensei de la SNES. Un remake a vu le jour sur Nintendo 3DS en 2012 au Japon et fut localisé en anglais en 2013 pour les US et l'Europe.
    • Devil Summoner : Raidō Kuzunoha vs. The Soulless Army (PlayStation 2).
    • Devil Summoner : Raidō Kuzunoha vs. King Abaddon (PlayStation 2). Ces nouveaux épisodes sont de style A-RPG et n'ont pas grand-chose en commun avec les opus originaux de Devil Summoner.
  • Persona, série qui exploite les thèmes des légendes urbaines et de l'inconscient collectif.
    • Megami Ibunroku Persona: Be Your True Mind, sorti aux États-Unis (dans une version censurée) sous le nom de Revelations: Persona (PlayStation).
    • Persona 2: Tsumi, aussi connu sous le titre Persona 2: Innocent Sin (PlayStation). Ce jeu n'a été édité aux USA qu'en 2011, par son portage PSP.
    • Persona 2: Batsu, aussi connu sous le titre Persona 2: Eternal Punishment (PlayStation).
    • Persona 3 (PlayStation 2). Ce jeu a reçu de multiples récompenses aux USA.
    • Persona 3: FES, pour "Festival" (PlayStation 2). Il s'agit d'un director's cut de Persona 3, lui ajoutant notamment un mode Difficile, un chapitre supplémentaire expliquant la fin mystérieuse du jeu original et de nombreux bonus dans l'histoire principale.
    • Persona 4 (PlayStation 2).
    • Shin Megami Tensei : Persona, une réédition entièrement refaite de Megami Ibunroku Persona: Be your true Mind est sortie sur PSP au Japon et enfin aux Etats-Unis en septembre 2009.
    • Persona 3 Portable, version PSP du jeu éponyme avec du contenu inédit, notamment la possibilité d'incarner un protagoniste féminin.
    • Persona 4 : The Golden (PlayStation Vita). Il s'agit d'une réédition améliorée du Persona 4 originellement sorti sur Playstation 2. Sorti en 2012 au Japon et traduit en anglais pour le marché américain et européen la même année, le jeu se voit agrémenté d'un nouveau personnage féminin, Marie. Il comporte également en guise de bonus des vidéos concernant les précédents épisodes de Persona, comme des extraits de concerts, des bandes annonces et des publicités japonaises. À noter que le jeu profite des fonctions tactiles de la console.
    • Persona Q : Shadow of the Tartarus, cross-over de Persona 3 et Persona 4 sur 3DS.
  • Megami Tensei Gaiden, qui est l'une des rares séries MegaTen à se dérouler non pas dans un univers contemporain, mais dans un monde de type fantasy, plus classique.
  • Majin Tensei, série de jeux de stratégie par tour empruntant le système de fusion de démons de la série originale.
  • Giten Megami Tensei: Tōkyō Mokushiroku (PC-98, PC). Cet épisode méconnu, proche des premiers SMT et souvent abrégé en GigaTen, est plus orienté science-fiction.
  • Jack Bros no Meiro de HI HO (Virtual Boy), jeu assimilable à un dungeon-RPG avec comme personnages principaux deux des monstres les plus populaires des jeux de la série principales et des séries dérivées : Jack Frost et Jack O'Lantern (et un troisième larron, Jack the Ripper).
  • Devil Children, une série de Pokémon-like. Il faut savoir que le concept de collectionner des monstres qui combattent en lieu et place de leur maître n'a pas été inventé par Pokémon ; Megami Tensei et Dragon Quest le proposaient déjà avant.
    • Devil Children: Kuro no Shō / Aka no Shō, signifiant "Livre Noir / Livre Rouge" (Game Boy Color, PlayStation).
    • Devil Children: Shiro no Shō, signifiant "Livre Blanc" (Game Boy Color).
    • Devil Children: Hikari no Shō / Yami no Shō, signifiant "Livre de la Lumière / Livre de l'Ombre". Le jeu est sorti aux États-Unis sous le nom de Demikids: Light Version / Dark Version (Game Boy Advance).
    • Devil Children: Puzzle de Call (Game Boy Advance).
    • Devil Children: Kōri no Shō / Honō no Shō, signifiant "Livre des Glaces / Livre des Flammes" (Game Boy Advance).
    • Devil Children: Messiah Riser (Game Boy Advance).
  • Avatar Tuner / Digital Devil Saga
    • Avatar Tuner, sorti aux États-Unis et en Europe sous le nom de Shin Megami Tensei: Digital Devil Saga (PlayStation 2).
    • Avatar Tuner 2, sorti aux Etats-Unis et en Europe sous le nom de Shin Megami Tensei : Digital Devil Saga 2 (PlayStation 2).
  • Devil Survivor, un jeu sur la Nintendo DS, de style tactical-RPG, basé sur une histoire apocalyptique dans un Tokyo contemporain.
    • Devil Survivor, l'épisode original sur DS.
    • Devil Survivor Overclock'ed, son remake 3DS, sorti en 2011 au Japon et aux USA et en 2014 en Europe.
    • Devil Survivor 2, sorti sur DS au Japon et aux USA en 2012, et en Europe en 2014.
    • Devil Survivor 2 : Break Record, son remake 3DS prévu pour 2015.