Meg Stuart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stuart.

Meg Stuart

Naissance 1965
La Nouvelle-Orléans aux États-Unis
Activité principale Danseuse et chorégraphe
Style Danse contemporaine
Lieux d'activité Volksbühne de Berlin
Années d'activité fin des années 1980

Meg Stuart est une danseuse et chorégraphe américaine née en 1965 à La Nouvelle-Orléans.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle crée ses premières pièces à New York à la fin des années 1980 et connaît un premier succès international avec Disfigure Study (1991), pièce avec laquelle elle tourne en Europe, aux États-Unis, au Canada et en Australie. Viennent ensuite No longer Readymade (1993) et No One Is Watching (1995).

En 1994, Meg Stuart s'établit à Bruxelles où elle fonde sa compagnie Damaged Goods et reçoit son premier soutien financier de la Communauté flamande de Belgique. À la même époque, elle entame une série de collaborations avec des plasticiens. Au musée d'Art contemporain de Gand, elle monte une installation de danse, This Is the Show and the Show Is Many Things (1994).

Elle collabore ensuite avec Lawrence Malstaf pour Insert Skin # 1 - They Live in Our Breath (1996), ainsi qu'avec le graphiste Bruce Mau pour Remote, une chorégraphie destinée au White Oak Dance Project de Mikhail Baryshnikov (1997). Une version abrégée de Splayed Mind Out, avec le vidéaste Gary Hill, est créée lors de la Documenta de Kassel en 1997. Pour Appetite (1998) elle collabore avec l'artiste américaine Ann Hamilton. En 1999, Meg Stuart compose des chorégraphies pour les spectacles Comeback et Snap Shots, du metteur en scène allemand Stefan Pucher.

Avec Christine de Smedt et David Hernandez, elle initie Crash Landing, un projet d'improvisation pour danseurs, musiciens, vidéastes, bruiteurs et créateurs.

En 2000, elle a été artiste en résidence au Kaaitheater à Bruxelles et est actuellement artiste associée à la Volksbühne de Berlin. En 2008, elle reçoit un Bessie Award à New York pour l'ensemble de sa carrière.

Chorégraphies[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Palmarès du prix de la critique sur le site du Prix du Syndicat de la critique.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]