Mediaset

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mediaset

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo

Création 1993
Dates clés 1978 : création de TeleMilano
Fondateurs Silvio Berlusconi
Forme juridique Société par actions
Action BIT : MS
Slogan La tua Tv.Sempre più grande
Siège social Drapeau d'Italie Milan (Lombardie(Italie)
Direction Fedele Confalonieri : Président Directeur général
Pier Silvio Berlusconi : Vice-président (Président de R.T.I.)
Giuliano Adreani : Administrateur Délégué (President de Publitalia '80)
Actionnaires Silvio Berlusconi
Activité Média
Produits Télévision, production audiovisuelle, presse et internet
Société mère Fininvest
Filiales Endemol
Publitalia '80 S.p.A.
R.T.I. S.p.A.
Mediaset Investimenti S.p.A.
Mediaset Investment S.a.r.l.
Effectif 5 834 (dont 4 727 en Italie) (2009)
Site web http://www.mediaset.it
Chiffre d’affaires 4,292 millions € (2010)
Résultat net 352,2 millions € (2010)

Mediaset est un groupe de média italien présent dans le secteur télévisuel, la production audiovisuelle, la presse et l'Internet. Il contrôle notamment les chaînes de télévision italiennes Canale 5, Italia 1, Rete 4, la chaîne tunisienne Nessma TV et, en Espagne, Telecinco et Cuatro, ce qui fait de lui le premier groupe privé dans le secteur de la communication.

Le groupe est associé à Silvio Berlusconi et sa famille, principal actionnaire au travers de son holding Fininvest.

Historique[modifier | modifier le code]

La société Mediaset S.p.A., créé en 1993, est née de la restructuration de l’activité Télévisions de Fininvest (créée en 1978) qui y a transféré ses droits de programme télévision et ses participations dans plusieurs sociétés de production cinématographique et de distribution. Entre 1994 et 1995, Fininvest transfère également à l’actif du groupe Publitalia ’80, Reteitalia et RTI alors que Mediaset acquiert en moyens propres les sociétés Videotime, RTI Music et Elettronica industriale.

Depuis 1996, le groupe est coté sur le S&P/MIB, marché boursier italien. Mediaset diffuse les trois chaînes hertziennes du groupe en Italie : Canale 5, Italia 1 and Rete 4.

Fondé par Silvio Berlusconi Mediaset est désormais contrôlé par sa famille au travers de la holding Fininvest S.p.A., elle-même détenue à hauteur de 96 %. Le siège de Mediaset est situé à Milan en Lombardie. Le groupe est coté en bourse depuis 1996.

Structure de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Les principales sociétés du groupe sont :

  • R.T.I. S.p.A. qui détient les licences de diffusion de Canale 5, Italia 1 and Rete 4 et contrôle de la division de télévision commerciale. Au travers des sociétés filiales Videotime S.p.A., Elettronica industriale S.p.A. et Mediatrade S.p.A., RTI dirige les trois chaînes. Videotime est la branche production télévisée du groupe avec deux plateaux à Milan, un a Rome et des studios régionaux. Elettronica industriale détient et gère l’infrastructure d’émission des trois chaînes. Mediatrade est chargé de la négociation des droits internationaux concernant les films, les séries télévisées, les dessins animés, les documentaires et le sport, d’une part, et de la production et coproduction des fictions télévisées, d’autre part.
  • Publitalia '80 S.p.A. est la régie publicitaire des trois chaînes du groupe Mediaset.
  • Mediadigit S.p.A. détient et gère les activités relatives aux nouveaux média et aux chaînes thématiques. La société détient 10 % du capital de CFN S.p.A. (contrôlée par Class Editore) qui diffuse la chaîne d’information financière Cfn.

Mediaset détient également

  • 19,5 % de la société italienne de téléphone fixe, Albacom S.p.A.,
  • 100 % de Publieurope International Ltd. (via Publieuros Ltd.)
  • 100 % de Mediaset Investment S.a.r.l. basée au Luxembourg qui dirige les opérations internationales du groupe.

En direct ou via Mediaset Investment, le groupe est actionnaire majoritaire de :

  • Gestevisión Telecinco S.A.
  • Publiespaña S.A.

Les trois chaînes du groupe Mediaset sont :

  • Canale 5 : C’est en 1978, sous la marque de Telemilano, télévision locale, que débute la diffusion de Canale 5. Par la suite son réseau s’étend au travers de diverses autres télévisions locales, jusqu’à parvenir à une couverture quasi nationale. En 1980, Télémilano change son nom en Canale 5 et achève la couverture nationale du territoire. Canale 5 est une chaîne généraliste (informations, fictions, talk show et sport) destinée à un public familial. En 2009, elle a atteint 20,67 % de l’audience nationale.
  • Italia 1 : Rachetée en 1982 par Fininvest au groupe Rusconi, Italia 1 est un chaîne de divertissement diffusant des fictions, films, variétés, sport et dessins animés, s’adressant à un public plus jeune. En 2009, elle a atteint 10,38 % de l’audience nationale.
  • Retequattro : Rachetée en 1984 par Fininvest au groupe Mondadori, Retequattro s’adresse à une audience plus mûre et rencontre plus particulièrement de succès auprès de la ménagère de plus de cinquante ans Elle diffuse des programmes d’actualité, des films, des fictions, des divertissements et d’art. En 2009, elle a atteint 7,76 % de l’audience nationale.

Structure détaillée et prise de participations[modifier | modifier le code]

MEDIASET S.p.A.:

  • Publitalia '80 S.p.A. 100 % :
    • Digitalia '08 S.r.l. 100 %
    • Publieurope Ltd 100 %
    • Mediamond S.p.A. 50 %
  • R.T.I. S.p.A. 100 %:
    • Elettronica Industriale S.p.A. 100 %
    • Media Shopping S.p.A. 100 %
    • Medusa Cinema S.p.A. 100 %:
      • Taodue S.r.l. 100 %
      • Medusa Film S.p.A. 100 %
        • Cinecittà Digital Factory S.r.l. 15 %
        • X Content S.r.l. 100 % (in liquidazione)
    • Videotime S.p.A. 98,96 %
    • Boing S.p.A. 51 %
    • Mediavivere S.r.l. 50 %
    • Fascino PGT S.r.l. 50 %
    • Capitolosette S.r.l. 49 %
      • The Space Entertainment S.p.A. 91,55 %
        • The Space Cinema 1 S.p.A. 100 %
        • The Space Cinema 2 S.p.A. 100 %
    • Tivù S.r.l. 48,25 %
    • Ares Film S.r.l. 30 %
    • Class CNBC S.p.A. 10,9 %
  • Mediaset Investimenti S.p.A. 100 % :
    • Gestevision Telecinco S.A. 50,10 %:
      • Publiespaña Sau 100 %
      • Estudios Picasso Fábrica de Ficción Sau 100 %
      • Grupo Editorial Tele5 Sau 100 %
      • Atlas España Sau 100 %
      • Mi Cartera Media Sau 100 %
      • Cinematext Media S.A. 60 %
      • Cinematext Media Italia S.r.l. 60 %
      • Conecta 5 Telecinco Sau 100 %
      • Mediacinco Cartera S.L. 75 %
      • Premiere Megaplex S.A. 50 %
      • Canal Factoría de Ficción S.A. 40 %
      • Aprok Imagen S.L. 40 %
      • Producciones Mandarina S.L. 30 %
      • La Fabrica de la Tele S.L. 30 %
      • Publieci Televisión S.A. 50 %
      • Pegaso Television Inc. 35,08 %
        • Caribevisiòn TV Network L.C.C. 83,34 %
  • Mediaset Investment S.a.r.l. 100 %
    • Mediacinco Cartera S.L. 25 %
      • EDAM Acquisition Holding I Cooperatief U.A. 33,3 %
      • Endemol Group B.V. 100 %
    • Sportnet Media Ltd 49 %
    • Nessma S.A. 25 % :
      • Nessma Entertainement S.a.r.l. 99,99 %
      • Nessma Advertising S.a.r.l. 100 %
      • Horizon Media International S.a.r.l. 100 %
    • Nessma Broadcast S.a.r.l. 25 %

Direction de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Conseil d'administration[modifier | modifier le code]

Comité exécutif[modifier | modifier le code]

Conseil de surveillance[modifier | modifier le code]

  • Alberto Giussani
  • Francesco Vittadini
  • Silvio Bianchi Martini
  • Mario D'Onofrio
  • Antonio Marchesi

Données financières[modifier | modifier le code]

Données financières en millions d'euros
Années 2003 2004 2005
Chiffres d'affaires 0000 0000 3.943 million €
Résultats d'exploitation 0000 0000 0000
Résultats nets part du groupe 00 00 e00
Fonds propres 00 00 e00
Dettes financières 0 0 e0

Données boursières[modifier | modifier le code]

Données boursières au 1er janvier
Années 2004 2005 2006
Nombre d'actions cotées en millions 00 00 00
Capitalisation boursière en millions d'euros 00 00 00
Nombre de transactions quotidiennes 00 00 00

Expériences Européennes[modifier | modifier le code]

La Cinq – Expérience française :

1985 marque une étape significative de l’expansion du groupe de Silvio Berlusconi au plan européen. En effet, en août de cette même année, le gouvernement de François Mitterrand annonce l’ouverture de fréquences hertziennes supplémentaires. Le cinquième réseau hertzien est attribué au projet de Silvio Berlusconi (associé à Jérôme Seydoux et Christophe Riboud). L’intervention directe de Bettino Craxi, (président socialiste du Conseil italien, condamné à plusieurs reprises en Italie pour corruption et détournement de fonds, exilé entre 1994 à sa mort en 2000, à Tunis) a, semble-t-il, été assez déterminante à l’époque. En mars 1986, le gouvernement de Jacques Chirac, devenu premier ministre permet de mettre en relief les privilèges injustifiés accordés à La Cinq lors de son lancement par le gouvernement précédent : absence de limites des coupures publicitaires (contrairement à TF1, nouvellement privatisée), obligation de production originale réduite à 25 % (au lieu de 41 %), diffusion de film deux ans seulement après leurs sorties en salles (au lieu de 3 ans). La concession du cinquième réseau est alors attribuée au duo Silvio Berlusconi / Robert Hersant en février 1987.

Sous le poids des dettes, Robert Hersant cède sa part dans La Cinq au groupe Hachette, alors dirigé par Jean-Luc Lagardère, candidat malheureux au rachat de TF1 en 1987 et qui rêve d'acquérir une chaîne de télévision nationale. Le 23 octobre 1990, le CSA accorde la chaîne à Hachette. Placée en redressement judiciaire le 31 décembre 1991, La Cinq cesse définitivement d'émettre le dimanche 12 avril 1992 à minuit.

Telefünf – Expérience allemande :

Berlusconi investit le marché allemand en 1987 par le biais d’un canal munichois diffusant des videoclips musicaux. L’acquisition de 45 % du capital permet de restructurer ce canal et de le renommer Telefünf (Télé 5). Le format de programmation a pour but de capter l’audience d’un public non seulement jeune mais également familial. Pour cela, jeux télévisés, séries nord-américaines, films et informations sont programmés. Toutefois, Telefünf ne peut être diffusée que par le satellite ou par le câble. Or à cette époque, le nombre d’antennes paraboliques, d’une part, et de foyers câblés, d’autre part, n’était pas suffisant pour que l’expérience devienne viable.

Telecinco – Expérience espagnole :

Devant une contestation grandissante contre le monopole public, la libéralisation de la télévision en Espagne intervient en 1989 par l’octroi de trois licences à des canaux privés, dont Telecinco. Berlusconi acquiert 25 % de l’entreprise gestionnaire du nouveau canal Gestevision – Telecinco S.A. seulement, mais également de Publiespaña la régie publicitaire, et Videotime España maison de production. À cette époque la participation étrangère au capital d’une société espagnole ne peut excéder 25 %. Compte tenu de cet obstacle et de mouvements troubles entre les principaux actionnaires de Gestevision, Berlusconi se trouvera des années plus tard devant les tribunaux espagnols aux motifs d’opérations illégales intervenues entre 1990 et 1993.

En 1990, la chaîne se situe en deuxième position en part d’audience derrière TVE. Elle diffuse des programmes nouveaux en Espagne, mais très semblables à ceux présentés sur le modèle italien Canale 5. Pourtant dès 1993, la concurrence féroce de Antena 3, autre chaîne privée, ouvre une période de crise qui se traduit par de fortes pertes financières et une baisse de l’audience qui place tele 5 au troisième rang derrière Antena 3 précisément. Période de crise qui s’est également manifestée par le départ du directeur général et a culminé avec la première grève de l’histoire de la télévision privée espagnole et 6 milliards de pesettes de perte en octobre 1993.

En juin 1999, après modification de la loi plafonnant la participation étrangère, Berlusconi acquiert par le biais de Mediaset Investment S.a.r.l. 15 % supplémentaires du capital social de Gestevision Telecinco S.A. et de Publiespaña S.A. Devenu actionnaire de référence avec 40 % du capital, Mediaset acquiert, en mars 2002, encore 12 % du capital de Gestevision Telecinco S.A. et de Publiespaña S.A. En juin 2004, Telecinco fait ses débuts sur le marché boursier espagnol.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]