Médecin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Medecin)
Aller à : navigation, rechercher
Médecin
200

Chirurgiens lors d'une intervention.

Appellation
Docteur en médecine
Secteur d'activité
Niveau de formation
Bac +9 à bac + 13 selon la spécialité
Universitaire
Sur Concours
Perspectives professionnelles
Professions voisines

Un médecin est un professionnel de la santé titulaire d'un diplôme de docteur en médecine. Il soigne les maladies, pathologies et blessures. Il travaille généralement au sein d'une équipe de professionnels de la santé comme le psychologue, le pharmacien, l'infirmière ou le chirurgien-dentiste.

Étymologie[modifier | modifier le code]

Du latin medicus (« médecin » ou « apte à guérir » ; « qui soigne, guérit »).

Le terme toubib, qui désigne un médecin dans le registre familier voire courant dans une partie de la francophonie, vient pour sa part de l'arabe طبيب tabīb, « médecin ».

Formation[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Études de médecine.

La formation des médecins varie considérablement à travers le monde. Elle est en général universitaire. Dans la majorité des pays développés, un concours est utilisé pour sélectionner les candidats, soit au début de la formation, soit après quelques années de celle-ci. Après l'obtention du diplôme de docteur en médecine, les nouveaux médecins sont en général soumis à une période de pratique supervisée. Depuis le début des années 1980, la féminisation de cette profession ne cesse d'augmenter. Après Hippocrate que l'on considère comme le premier Médecin, la première femme Médecin est Nadejda Souslova une Russe qui a passé sa thèse à Zurich en Suisse. Mais comme en Suisse, de par la loi, un médecin était obligatoirement un homme, elle dut quitter la Suisse pour exercer ailleurs.

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Études de médecine en France.

Les études médicales sont ouvertes à tous les bacheliers. Mais l'accès en 2e année des études de médecine est soumis à un concours sélectif en fin de première année (de 10 à 15 % de réussite).[réf. nécessaire]

Afin de correspondre au système « Licence, Master, Doctorat », le système de formation a été refondé en 2010. Le premier cycle des études médicales inclut la PACES (première année commune aux études de Santé) qui est une année commune aux étudiants en médecine, odontologie, pharmacie, maïeutique, kinésithérapie et ergothérapie. À la suite de cette PACES, les étudiants passent un concours sélectif à la fin duquel ils peuvent accéder, s'ils sont admis, en deuxième et troisième année de formation générale en sciences médicales (à savoir la DFGSM2 et la DFGSM3). Le deuxième cycle des études médicales (DFASM1, DCEM3, DCEM4) ouvre la voie à l'externat et à la pratique médicale proprement dite, et aboutit à l'Examen classant national (ECN) en fin de sixième année de médecine (DCEM4) permettant d'accéder au troisième cycle de études médicales.

Le troisième cycle des études médicales (TCEM) est obligatoire et s'ouvre à l'issue des ECN et peut durer de trois à cinq ans en fonction de la discipline choisie — parmi lesquelles on retrouve les spécialités de médecine générale (trois ans), médicales (quatre à cinq ans), chirurgicales, d'anesthésie-réanimation, de gynécologie, etc. — et constitue l'internat. Durant cette phase, la thèse du diplôme d'État de docteur en médecine est soutenue et donne le titre de docteur, permettant l'exercice de la médecine. Pour certaines spécialités et notamment la chirurgie, une formation complémentaire est nécessaire après le TCEM et cette phase dure entre un et quatre ans. Il peut s'agir d'un clinicat universitaire ou d'un assistanat de spécialité. Ceci correspond donc pour la chirurgie à une formation totale de 11 à 15 ans.

Canada[modifier | modifier le code]

Pour obtenir le titre de médecin au Canada, on doit compléter un doctorat en médecine (M.D.) d'une université reconnue. Ce programme a une durée de 4 à 5 ans. Par la suite, le médecin doit compléter une résidence dans une spécialité médicale comme la médecine de famille, la médecine interne, la pédiatrie ou la médecine d'urgence, par exemple. Ces programmes de formation post-doctoraux ont généralement une durée de 2 à 5 ans, mais il existe certains programmes de résidences qui ont une durée de 6 à 8 ans. Durant sa résidence, le médecin est rémunéré selon la grille salariale de la Fédération des médecins résidents du Québec (FMRQ).

Réglementation[modifier | modifier le code]

Dans la majorité des pays, les médecins doivent avoir la permission du gouvernement pour pratiquer la médecine. Ils doivent aussi parfois être membres d'un ordre professionnel. Dans certains pays, c'est cet ordre professionnel qui autorise les médecins à pratiquer alors que le gouvernement ne fait que reconnaître l'autorité de l'ordre en la matière.

Québec[modifier | modifier le code]

Pour pouvoir exercer légalement au Québec, un diplômé en médecine doit être inscrit au tableau des membres du Collège des médecins du Québec (CMQ), ce qui implique que le médecin doit avoir complété un doctorat en médecine (M.D.) d'une université reconnue et un programme de résidence médicale dans une des nombreuses spécialités médicales comme la médecine de famille, la médecine interne ou la pédiatrie[1][réf. insuffisante].

Au Québec, les médecins spécialistes en médecine de famille sont certifiés par le Collège des médecins de famille du Canada (CMFC). Les autres médecins détenant une formation dans un autre domaine médical reconnu comme étant une spécialité médicale par le Collège des médecins du Québec sont certifiés par le Collège royal des médecins et chirurgiens du Canada.

Exercice[modifier | modifier le code]

France[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Médecin (France).

En France le médecin est un professionnel de santé habilité à exercer la médecine après obtention d'un diplôme d'État de docteur en médecine. Il peut exercer à l’hôpital, avoir une activité libérale ou travailler dans d'autres structures : industrie pharmaceutique, administration, médias… Les médecins sont soumis au code de déontologie médicale, qui fait partie du Code de la santé publique.

Le revenu annuel moyen net d'un médecin français varie en fonction du mode d'exercice et de l'activité. En activité libérale, il est en 2009 de 70 770 € (soit 5 898 € par mois) pour un médecin généraliste, et de 111 523 € (soit 9 294 € par mois) pour un médecin spécialiste[2].

Exercice hospitalier[modifier | modifier le code]

Plusieurs types de médecins peuvent travailler à l’hôpital (en dehors des internes, en Europe, et des résidents au Canada) et ont des statuts différents. Les internes (étudiants en 3e cycle, après la sixième année, en Europe) et les résidents (médecins en formation, ayant obtenu leur doctorat après quatre ou cinq ans d'université, au Canada) ont le droit de prescrire et d'entreprendre des actes thérapeutiques ou diagnostiques (cf. Études de médecine).

Exercice libéral[modifier | modifier le code]

Les médecins libéraux exercent au sein d'un cabinet médical où ils travaillent seuls ou avec quelques confrères.

Médecine du travail[modifier | modifier le code]

Dans certains pays, seuls les salariés des grandes entreprises, ou les salariés soumis à des dangers relèvent de la médecine du travail. Ailleurs, comme en France, tous les salariés sont concernés par la médecine du travail.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Collège des médecins du Québec », sur www.cmq.org
  2. Ketty Attal-Toubert, Hélène Fréchou et François Guillaumat-Tailliet, « Le revenu global d’activité des médecins ayant une activité libérale » [PDF], sur www.insee.fr,‎ (consulté le 5 novembre 2012)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]