Measurements of pollution in the stratosphere

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

MOPITT (pour Measurements of Pollution in the Stratosphere / Mesures de la pollution troposphérique) est un radiomètre travaillant dans l'infrarouge installé sur le satellite Terra (1999) et destiné à améliorer la connaissance de la dynamique de certains polluants (monoxyde de carbone, Méthane[1]) de la basse et moyenne atmosphère ((troposphère), émis à partir du sol (véhicules, chaudières, feux...), à partir des mers (navires) ou par des sources mobiles aéroportées telles que les avions. C'est aussi le nom du programme de mesure correspondant, porté par la NASA.

Le satellite Terra (vue d'artiste) qui porte l'instrumentation MOPITT

L'instrument a été financé par la Division des sciences spatiales de l'Agence spatiale canadienne.

Cartographie MOPITT (2000) de la pollution globale par le monoxyde de carbone (traçeur d'autres polluants émis par les feux de forêts[2], mais aussi chaudières, moteurs et tuyères d'avion)[3],[4]
Composition informatique issue des données MOPITT pour le CO (Monoxyde de carbone en Mars 2010 (mise en évidence des impacts du chauffage urbain en zone froide et tempérée, mais aussi des impacts des feux de forêt et de brousse en Afrique[5])

Utilité, objectifs[modifier | modifier le code]

Cet instrumentation est conçue pour surveiller les changements dans les patterns (motifs) de pollution pour la partie inférieure de l'atmosphère terrestre afin de mieux comprendre l'évolution et le cycle des polluants et certaines interactions entre polluants ou entre polluants et climat. Les instruments ont été qualibrés[6] et vérifiés au moyen d'intercomparaisons[7] faites avec d'autres instruments et par des mesures faites à partir d'air échantillonnés par des avions en vol[8].

Bien que les observations des teneurs en méthane (puissant gaz à effet de serre, en augmentation) aient été également annoncées, à ce jour aucune donnée relative au CH4 n'a été publiée.

Instrument[modifier | modifier le code]

MOPITT est un outil de sondage au nadir (verticale pointant vers le bas) qui mesure l'upwelling infrarouge (le rayonnement infrarouge réfléchi) à 4,7 µm et 2,2 à 2,4 µm.

Il utilise la corrélation spectroscopique pour calculer des profils de monoxyde de carbone dans la basse atmosphère.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

system Terra satellite Measurements of Pollution in the Troposphere (MOPITT) experiment, Appl. Opt., 40, 1269– 1284.

Références[modifier | modifier le code]

  1. James R. Drummond, "Measurements of pollution in the troposphere (MOPITT) instrument", Proc. SPIE 1939, 126 (1993); doi:10.1117/12.152839 ([http://spiedigitallibrary.org/proceedings/resource/2/psisdg/1939/1/126_1?isAuthorized=no Résumé)
  2. Novelli, P. C., K. A. Masarie, P. M. Lang, B. D. Hall, R. C. Myers, and J.W. Elkins (2003), Re-analysis of tropospheric CO trends: Effects of the 1997– 1998 wildfires, J. Geophys. Res., 108(D15), 4464, doi:10.1029/ 2002JD003031
  3. Jacob, D., et al. (2003), The Transport and Chemical Evolution over thePacific (TRACE-P) aircraft mission: Design, execution, and first results, J. Geophys. Res., 108(D20), 8781, doi:10.1029/2002JD003276.
  4. Novelli, P. C., K. A. Masarie, and P. M. Lang (1998), Distributions andrecent changes in carbon monoxide in the lower troposphere, J. Geophys.Res., 103, 19,015– 19,033.
  5. Swap, R. J., H. J. Annegarn, J. T. Suttles, M. D. King, S. Platnick, J. L. Privette, and R. J. Scholes (2003), Africa burning: A thematic analysis of the Southern African Regional Science Initiative (SAFARI 2000), J. Geophys. Res., 108(D13), 8465, doi:10.1029/2003JD003747.
  6. Drummond, J. R., and G. S. Mand (1996), The Measurements of Pollution in the Troposphere (MOPITT) instrument: Overall performance and calibration requirements, J. Atmos. Ocean. Technol., 13, 314– 320.
  7. Rodgers, C. D., and B. J. Connor (2003), Intercomparison of remote sounding instruments, J. Geophys. Res., 108(D3), 4116, doi:10.1029/ 2002JD002299
  8. Baehr, J., H. Schlager, H. Ziereis, P. Stock, P. van Velthoven, R. Busen, J. Stro¨m, and U. Schumann (2003), Aircraft observations of NO, NOy, CO and O3 in the upper troposphere from 60°N to 60°S—Interhemispheric differences at midlatitudes, Geophys. Res. Lett., 30(11), 1598, doi:10.1029/2003GL016935