McLaren M4B

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

McLaren M4B

Présentation
Équipe Drapeau : Royaume-Uni Bruce McLaren Motor Racing
Constructeur Drapeau : Royaume-Uni McLaren Racing
Année du modèle 1967
Concepteurs Robin Herd
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en alliage d'aluminium
Suspension avant Double triangulation, combinés filetés et amortisseurs à ressorts
Suspension arrière Double triangulation, combinés filetés et amortisseurs à ressorts
Nom du moteur BRM P56
Cylindrée 2 000 cm3
Orientation du moteur Moteur V8
Position du moteur Centrale-arrière
Nombre de rapports 5 rapports
Système de freinage Freins à disque
Carburant Shell
Pneumatiques Goodyear
Histoire en compétition
Pilotes Drapeau : Nouvelle-Zélande Bruce McLaren
Début Grand Prix automobile de Monaco 1967
Courses Victoires Pole Meilleur tour
2 0 0 0
Championnat constructeur 10e avec 3 points
Championnat pilote Bruce McLaren : 14e

Chronologie des modèles (1967)

La McLaren M4B est la seconde monoplace de Formule 1 de l'écurie britannique McLaren Racing, engagée dans le cadre du championnat du monde de Formule 1 1967. Conçue par l'ingénieur britannique Robin Herd, directeur technique de l'écurie, la M4B est dérivée de la McLaren M4A, une monoplace engagée en Formule 2. La monoplace est pilotée par le Néo-Zélandais Bruce McLaren, le fondateur de l'équipe.

Historique[modifier | modifier le code]

Pour la saison 1967, McLaren abandonne le moteur Ford pour un bloc fourni par British Racing Motors, tandis que les pneumatiques proviennent de Goodyear.

La McLaren M4B fait sa première apparition lors de la Race of champions 1967, épreuve hors-championnat disputée le 12 mars à Brands Hatch, en Angleterre. Lors des qualifications, Bruce McLaren obtient le quatrième des vingt temps, en min 34 s 0, à 1,8 secondes de Dan Gurney[1]. Lors de la première course de dix tours, il termine quatrième à 13,2 secondes de Gurney[2]. Partant de cette position pour la deuxième course de dix tours, le Néo-Zélandais termine sixième à 16 secondes de Gurney[3]. Parti sixième pour la dernière manche de quarante tours, il abandonne dès le premier tour en raison d'un problème d'arbre à cames[4].

Le 15 avril, McLaren est engagé au Spring Trophy, disputé à Oulton Park. En qualifications, il signe le sixième des dix temps, en min 36 s 6, à 4,4 secondes de la BRM de Jackie Stewart[5]. Lors de la première manche de dix tours, le Néo-Zélandais termine cinquième à 26 secondes de la Brabham de Denny Hulme[6]. Lors de la deuxième manche de dix tours, il termine à nouveau cinquième, à 28,2 secondes de Hulme[7]. Lors de l'ultime manche de trente tours, McLaren termine cinquième à un tour de Jack Brabham[8].

Le 29 avril, la M2B prend part au BRDC International Trophy, à Silverstone. McLaren décroche le neuvième des douze temps qualificatifs en min 30 s 8, à trois secondes de Stewart, qui tourne à près de 7 km/h plus vite que lui[9]. En course, il termine cinquième, à un tour de la Ferrari de Mike Parkes[10].

Bruce McLaren engage ensuite sa monoplace au Grand Prix de Monaco, seconde manche du championnat du monde disputée le 7 mai. Lors des qualifications, la M4B signe le dixième temps en min 30 s 0, à 2,4 secondes de Brabham. En course, le Néo-Zélandais prend un bon départ et se retrouve sixième à l'issue du premier tour. Au quinzième tour, il est quatrième, puis double John Surtees à la vingt-huitième boucle. Il perd sa troisième place au soixante-douzième tour, avant de terminer quatrième, à trois tours de Denny Hulme. Tournant en moyenne trois dixièmes plus lentement que les meilleurs monoplaces de plateau, McLaren se classe septième avec trois points à l'issue de cette course, tandis que l'écurie est également septième avec autant d'unités[11],[12],[13],[14],[15].

Enfin, la M4B prend part à sa dernière course le 4 juin au Grand Prix des Pays-Bas, troisième manche du championnat, courue sur le circuit de Zandvoort. Auteur du quatorzième des dix-sept temps qualificatifs, en min 27 s 70, à 3,10 secondes de Graham Hill, le Néo-Zélandais est victime d'un accident dès le premier tour, le contraignant à l'abandon. À l'issue de l'épreuve, McLaren et son écurie rétrogradent respectivement de deux et une places au classement général[16],[17],[18].

Suite à ce Grand Prix, la M4B est remplacée par la McLaren M5A.

Résultats détaillés en championnat du monde de Formule 1[modifier | modifier le code]

Résultats détaillés de la McLaren M4B en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points inscrits Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11
1967 Bruce McLaren Motor Racing BRM P56 V8 Goodyear AFS MON P-B BEL FRA GBR ALL CAN ITA USA MEX 3* 10e
Bruce McLaren 4e Abd

Légende : ici

* Aucun point marqué avec la McLaren M5A.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1967 Race of Champions - Heat 1 Qualification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  2. (en) « 1967 Race of Champions - Heat 1 Classification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  3. (en) « 1967 Race of Champions - Heat 2 Classification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  4. « II Race of Champions », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  5. (en) « 1967 Spring Cup - Heat 1 Qualification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  6. (en) « 1967 Spring Cup - Heat 1 Classification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  7. (en) « 1967 Spring Cup - Heat 2 Classification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  8. « VIII Spring Trophy », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  9. (en) « 1967 BRDC International Trophy - Qualification », sur chicanef1.com (consulté le 18 avril 2014)
  10. « XIX BRDC International Trophy », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  11. « Qualifications du Grand Prix de Monaco 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  12. « Grand Prix de Monaco 1967 : Tour par tour », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  13. « Classement du Grand Prix de Monaco 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  14. « Meilleurs tours du Grand Prix de Monaco 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  15. « Classements généraux suite au Grand Prix de Monaco 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  16. « Classement du Grand Prix des Pays-Bas 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  17. « Qualifications du Grand Prix des Pays-Bas 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)
  18. « Classements généraux suite au Grand Prix des Pays-Bas 1967 », sur statsf1.com (consulté le 18 avril 2014)