McDonnell XF-85 Goblin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pix.gif XF-85 Goblin Su-27 silhouette.svg
McDonnell XF-85 Goblin USAF.jpg Vue de l'avion

Constructeur Drapeau : États-Unis McDonnell Aircraft Corporation
Rôle Chasseur parasite
Statut Projet abandonné en 1949
Premier vol
Investissement 3,1 millions de dollars américain
Nombre construits 2
Équipage
1
Motorisation
Moteur Westinghouse XJ34-WE-22
Nombre 1
Type Turboréacteur
Poussée unitaire 13,3 kN
Dimensions
Envergure 6,4 m
Longueur 5,4 m
Hauteur 2,5 m
Armement
Interne 4 mitrailleuses Browning M2 de .50 BMG

Le McDonnell XF-85 Goblin était un projet de chasseur destiné à être embarqué dans la soute d'un B-36 lancé au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, afin de pouvoir fournir une escorte de chasse aux bombardiers (projet de chasseur parasite) dans la philosophie des dirigeables porte-avions testés dans les années 1930.

Développement[modifier | modifier le code]

En 1944, l’USAAF travaille sur un projet d’un bombardier à très long rayon d’action, programme qui deviendra le B-36, et envisage également un appareil d’escorte.

Mais les chasseurs de l’époque ne peuvent ou ne pourront pas suivre le nouveau bombardier. Le ravitaillement en vol était encore considéré comme risqué et techniquement difficile. La fatigue des pilotes avait également été un problème pendant de longues missions d'escorte de chasse en Europe et pendant la guerre du pacifique. L’idée déjà essayée avec le F9C Sparrowhawk, ressurgit en essayant d’intégrer un ou plusieurs chasseurs à l’intérieur du nouveau bombardier.

McDonnell reçut une commande de l'USAF pour un chasseur parasite, qui puisse être embarqué dans la soute d'un bombardier B-36. Le B-36 modifié devait pouvoir emporter jusqu'à trois XF-85 Goblin.

Un petit chasseur, en forme d'œuf (long de 4,50 m avec une envergure de 6,40 m) fut développé autour d'un turboréacteur Westinghouse J34-WE-7 et avait un empennage contistué de trois petites derives.

L'avion ne disposait pas de train d'atterrissage et devait venir s'accrocher à un trapèze rétractable situé sous l'avion porteur en fin de mission. Il fut le deuxième appareil totalement aérien[1]. Il diposait d'un patin d'acier sous le fuselage et glissières sur ses petites ailes pour les essais et devant servir en cas d'atterrissage en urgence sur la terre ferme (en fait, sur le lac salé de la Base d'Edwards)[2].

Les essais[modifier | modifier le code]

McDonnell construit deux exemplaires du Goblin et une maquette grandeur nature. Une maquette de la soute partielle d'un B-36 fut également réalisée pour les essais. Mais lors des premiers essais en soufflerie le premier exemplaire fut endommagé. Le second exemplaire fut donc utilisé pour le premier vol le 23 août 1948. À ce moment le prototype du B-36 n'étant pas disponible, l'USAAF utilisa un EB-29 Superfortress modifié surnommé Monstro. Ce EB-29 Monstro fut équipé pratiquement du même trapèze équipant les USS Akron et USS Macon. Lors de ce 1er vol libre, le XF-85, piloté pat Edwin Schoch, fut largué à une altitude de 6 000 m, puis vola autour du B-29 pendant 10 minutes, et rejoignit le B-29. En essayant d’attraper le trapèze, les turbulences produites par le B-29 rendirent le XF-85 très instable, Schoch devant toujours ajuster la vitesse, les aérofreins, les commandes de profondeurs. Après trois tentatives d’arrimage, Schoch ayant mal calculé la distance le séparant du trapèze, percuta celui-ci si violemment que la verrière du Gobelin fut pulvérisée, son casque et masque à oxygène arrachés. Il put néanmoins atterrir sur le pantin ventral sur le lac sèchè de Muroc AFB (devenu Edwards Air Force Base)[3]


Pendant les vols le petit chasseur était stable, agréable à piloter et pouvait également facilement sortir d'une vrille. Malgré ces performances, tous les pilotes trouvèrent très difficile la manœuvre consistant à attraper le trapèze de l'avion porteur en plein vol. Sur la douzaine de vol de vols effectués, tous sans problèmes, 4 échouèrent car le Goblin ne put accrocher le trapèze. Il dût atterrir sur le lac salé de la base d'Edwards puisque ne disposant pas de train d’atterrissage.

Le programme fut abandonné en 1949, principalement pour les raisons suivantes :

  1. Attraper le trapèze en plein vol de l'avion porteur n'était pas du tout aussi facile que les ingénieurs l'avaient imaginé.
  2. Les performances du XF-85 étaient devenues bien inférieures aux chasseurs adverses.
  3. Les performances des nouveaux chasseurs qui disposaient d'un rayon d'action leur permettant d'accompagner les bombardiers (et notamment par l'utilisation du ravitaillement en vol)[4].
  4. Réductions des budgets militaires après-guerre.

Variantes[modifier | modifier le code]

Malgré l'abandon de ce projet, un RB-36 fut transformé en GRB-36 pour emporter un chasseur Republic F-84 Thunderjet. Ce projet porta la désignation de FICON (Fighter Conveyor). Le F-84 devait dans ce projet, non pas fournir l'escort du RB-36, mais accomplir la dernière phase d'attaque à l'aide d'une bombe atomique. Ce projet fut également abandonné, pour la même raison principale que le projet du chasseur parasite, à savoir la difficulté d'accrocher le trapèze de l'avion porteur surtout lors de mauvais temps.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le premier étant le F9C Sparrowhawk
  2. http://www.boeing.com/history/mdc/goblin.htm
  3. (en) Bill Yenne, The story of the Boeing Company, Grand Rapids, Mich. London, Zenith Aurum distributor,‎ 2010 (ISBN 978-0-760-34002-8), page 97
  4. « McDonnell XF-85 », sur .nationalmuseum.af.mil, U.S. Air Force Fact Sheet

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Cowin, Hugh W. "McDonnell's unmanageable Goblin." Aviation News, June 2011.
  • (en) Larry Davis et David Menard, F-84 Thunderjet in action, Carrollton, Tex, Squadron/Signal, coll. « Aircraft » (no 61),‎ 1983 (ISBN 978-0-897-47147-3).
  • (en) Robert F. Dorr, Wings of Fame : The journal of classic combat aircraft, vol. 7, Aerospace Publishing Ltd,‎ 1997 (ISSN 978-1874023982 et 978-1874023975), « Beyond the frontiers: McDonnell XF-85 Goblin: The built-in fighter ».
  • (en) Bernard Fitzsimons (Ed.), The Illustrated encyclopedia of 20th century weapons and warfare, vol. 5, Milwaukee New York, Purnell Reference Books distributed by Columbia House,‎ 1979 (ISBN 978-0-839-36175-6).
  • (en) Gunston, Bill (en), Fighters of the fifties : McDonnell XF-85 Goblin., Osceola, WI, Specialty Press,‎ 1981 (ISBN 0-933-42432-9).
  • Gunston, Bill. "Parastic Protectors." Aeroplane Monthly, Volume 3, No. 10, October 1975.
  • (en) Dennis R. Jenkins et Tony R. Landis, Experimental & prototype U.S. Air Force jet fighters, North Branch, Minnesota, USA, Specialty Press,‎ 15 avril 2008, 260 p. (ISBN 978-1580071116).
  • (en) Marcelle Size Knaack, Encyclopedia of US Air Force aircraft and missile systems, vol. 1 : Post-World War II Fighters, 1945-1973, Washington, DC, Office of Air Force History, US Air Force,‎ 1988 (ISBN 978-0-912-79959-9, lire en ligne).
  • (en) Jean-Denis G. G. Lepage, Aircraft of the Luftwaffe, 1935-1945 an illustrated guide, Jefferson, N.C, McFarland & Co,‎ 2009 (ISBN 978-0-786-43937-9).
  • Lesnitchenko, Vladimir. "Combat Composites: Soviet Use of 'Mother-Ships' to Carry Fighters, 1931–1941." Air Enthusiast, No. 84, November/December 1999.
  • Miller, Jay. "Project Tom-Tom." Aerophile, Volume 1, No. 3, December 1977.
  • O'Leary, Michael. "McDonnell's parasite." Air Combat, Volume 2, No. 2, Summer 1974.
  • (en) Steve Pace, X-Fighters : USAF experimental and prototype fighters, XP-59 to YF-23, Osceola, WI, Motorbooks International,‎ 1991, 224 p. (ISBN 978-0879385408).
  • Smith, Richard K. "An Escort Appended... The Story of the McDonnell XF-85 Goblin." Flying Review International, Volume 22, No. 16, December 1967.
  • Sundey, Terry L. "Built-in Escort: The story of McDonnell's XF-85 'Goblin' parasite fighter." Airpower, Volume 15, No. 1, January 1985.
  • (en) Chuck Yeager et Leo Janos, Yeager, an autobiography, Toronto New York, Bantam Books,‎ 1986 (ISBN 0-553-25674-2).
  • United States Air Force Museum Guidebook. Wright-Patterson Air Force Base, Dayton, Ohio: Air Force Association, 1975 edition.
  • Jim Winchester, Concept aircraft : prototypes, X-planes, and experimental aircraft, San Diego, Calif, Thunder Bay Press,‎ 2005 (ISBN 1-592-23480-1), « McDonnell XF-85 Goblin ».

Sources[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Aéronefs comparables

Liens externes[modifier | modifier le code]