Mbundu (peuple d'Afrique)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mbundu.
Implantation des Mbundu en Angola (en jaune)
Le pays mbundu

Les Mbundu sont un peuple bantou d'Afrique australe établi au nord-ouest de l'Angola. Ils sont particulièrement nombreux à Luanda, la capitale[1].

Ethnonymie[modifier | modifier le code]

On les appelle aussi « Mbundu du Nord » pour les distinguer des Mbundu du Sud, plus connus sous le nom d'« Ovimbundu ». Cependant l'ethnonyme Mbundu est parfois employé pour désigner l'ensemble de ces populations.

Selon les sources, on observe en effet de très nombreuses variantes : Ambundu, Ambuun, Bailundo, Bailundu, Bambundu, Benguella, Bimbundu, Bmoundou, Dongo, Kimboundou, Kimbundu, Kyaka, Mambari, Mbundus, Mbuni, Nano, N'bundo, Nbundu, Ndongo, Ngola, Oumboundou, Ovimbali, Ovimboundou, Ovimbundu, Umbundu, Vakuanano, Viye[2].

Langue[modifier | modifier le code]

Leur langue est le kimbundu, une langue bantoue, dont le nombre total de locuteurs était estimé à trois millions en 1999[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Ils étaient 77,07 % en 1960 selon Michel Cahen (dir.), 'Vilas' et 'cidades' : bourgs et villes en Afrique lusophone, L'Harmattan, Paris, 1989, p. 210
  2. Source RAMEAU, BnF [1]
  3. (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Beatrix Heintze, « Zur materiellen Kultur der Ambundu nach den Quellen des 16. und 17. Jahrhunderts », in Hermann Jungraithmayr, Andreas Kronenberg et Karl Heinz Striedter (dir.), Afrika-Studien : Eike Haberland zum 65. Geburtstag, Franz Steiner Verlag Wiesbaden, Stuttgart, 1989, p. 115-130
  • (en) David Birmingham, Trade and conflict in Angola : the Mbundu and their neighbours under the influence of the Portuguese, 1483-1790, Clarendon Press, Oxford, 1966, 178 p.
  • (en) Joseph C. Miller, Kings and kinsmen : early Mbundu States in Angola, Clarendon Press, 1976, 312 p. (ISBN 0-19-822704-3)
  • (fr) Michel Cahen (dir.), 'Vilas' et 'cidades' : bourgs et villes en Afrique lusophone (préface de Catherine Coquery-Vidrovitch), L'Harmattan, Paris, 1989, 299 p. (ISBN 2-7384-0431-6) (nombreuses références)
  • (fr) Christine Messiant, « Les Mbundu », in 1961. L'Angola colonial, histoire et société : les prémisses du mouvement nationaliste, Schlettwein Publishing, Bâle, 2006, p. 38-40 (ISBN 3-908193-17-6) (texte remanié d'une thèse de Sociologie, EHESS)
  • (pt) José Redinha, Etnias e culturas de Angola, Associação das Universidades de Língua Portuguesa, Lisbonne, 2009 (rééd.), 448 p. (ISBN 9898271000)
  • (pt) José Francisco Valente, Paisagem africana : uma tribo angolana no seu fabulário, Instituto de Investigação Científica de Angola, Luanda, 1973, 472 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :