Mboum (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mboum.
Mboum
Pays Cameroun, République démocratique du Congo
Région Adamawa
Nombre de locuteurs 512 600[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 mdd
IETF mdd

Le mboum (ou mbum) est une langue adamawa-oubanguienne parlée par les Mboum, au Cameroun et en République centrafricaine.

Classification[modifier | modifier le code]

Le mboum fait partie d'un groupe de langue (en) du même nom, qui sont rattachées à la branche adamawa-oubanguienne de la famille nigéro-congolaise.

Le mboum comportent de nombreux dialectes :

  • Au Tchad : karang, kuo, mgbeng, zoli (déformation du mot français « joli ».La consonne [j] n’existant pas en mbum, elle est automatiquement remplacée par une consonne phonétiquement plus proche [ z ]. La langue prend sa dénomination de la route qu’on appelle « gbong bjoli » qui veut dire belle route.
  • En République centrafricaine : man, pana, tari, kare, gonge.
  • Au Cameroun : mbere, ngoumi, pazama, karang, sapou, babal, tikar, mgbeng.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon (en) Fiche langue, dans la base de données linguistique Ethnologue

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Claude Hagège, Description phonologique du mbum : Informations, Société pour l'étude des langues africaines, Paris, 1968, 67 p.
  • Claude Hagège, La langue mbum de Nganha (Cameroun) : phonologie, grammaire, Société pour l'étude des langues africaines, Paris, 1970, 2 vol., 367 p.
  • (en) Shun'ya Hino, The classified vocabulary of the Mbum language in Mbang Mboum: with ethnographical descriptions, Institute for the study of languages and cultures of Asia and Africa, Tokyo, 1978, 452 p.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]