Mazguitam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mazguitam
Mezguitem / Amzguithem / ⵎⴻⵣⴳⵉⵜⴻⵎ
Image illustrative de l'article Mazguitam
Administration
Pays Maroc Maroc
Région Taza-Al Hoceima-Taounate
Province Guercif
Code postal 35104
Géographie
Coordonnées 34° 30′ 07″ N 3° 38′ 34″ O / 34.50194, -3.64278 ()34° 30′ 07″ Nord 3° 38′ 34″ Ouest / 34.50194, -3.64278 ()  
Altitude 869 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Maroc

Voir sur la carte Maroc administrative
City locator 14.svg
Mazguitam

Mazguitam (berbère: ⵎⴻⵣⴳⵉⵜⴻⵎ) est une commune rurale et un village du Maroc du même nom, située à 60 km au nord-est de Taza, dans le Rif oriental et la région administrative de Taza-Al Hoceïma-Taounate. La commune, qui faisait partie de la province de Taza, a été rattachée à la province de Guercif lorsque celle-ci a été créée, en 2009.

Dans les environs du village se trouvent des douars tels que : Ayth Hmed, Ayth Hakoun, Ayth Sidi Said, Meghrawa, Oulad Alla, Oulad Yahya, Beni Moussi, Ayth Taleb, Ayn Mzizwi, Arab Buzellifen, Chorfa Angad et Oulad Bourima.

Mazguitam est connu dans la région pour son marché hebdomadaire du mercredi.

Population[modifier | modifier le code]

De 1994 à 2004, la population de la commune a baissé, passant de 11 138 à 9 891 habitants[1].

Majoritairement berbérophone, elle fait partie de la tribu de Mtalsa (Ibdarsen).

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Adel Taarabt, né le 24 mai 1989 à Mazguitam, footballeur professionnel international marocain

Curiosités[modifier | modifier le code]

Mazguitam tire son nom du mot mosquée en berbère rifain "tamasguida" ou "tamjida" pour d'autres. Ce lieu n'était composé à la base que d'une mosquée. Puis plusieurs habitations ont été construites tout autour, d'où son nom.

Des recherches archéologiques ont permis de découvrir deux squelettes humains dans une tombe datant de l'époque pré-islamique par des scientifiques marocains et allemands[2] près de Mazguitam.

Une station d'élevage et de recherche pour la réintroduction de l'ibis chauve a été mise en place à "Aïn Tija" près de Mazguitam[3] dans le but de sauvegarder cette espèce d'une éventuelle extinction.


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [PDF] Haut-commissariat au Plan, Recensement général de la population et de l'habitat de 2004 : Population légale du Maroc (lire en ligne), p. 64
  2. Découverte de squelettes humains dans une tombe pré-islamique sur le site du ministère marocain de la culture
  3. Conservation de l'ibis chauve sur le site de Waza united for conservation