Mazda Raceway Laguna Seca

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mazda Raceway Laguna Seca
Laguna Seca
Mazda Raceway Laguna Seca
Caractéristiques générales
Lieu Monterey, Californie, Drapeau des États-Unis États-Unis
Coordonnées 36° 35′ 00″ N 121° 45′ 11″ O / 36.583417, -121.75302 ()36° 35′ 00″ Nord 121° 45′ 11″ Ouest / 36.583417, -121.75302 ()  

Géolocalisation sur la carte : Californie

(Voir situation sur carte : Californie)
Mazda Raceway Laguna Seca

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

(Voir situation sur carte : États-Unis)
Mazda Raceway Laguna Seca
Construction 1957
Ouverture 1957
Propriétaire Monterey County Parks Department
Exploitant Sports Car Racing Association of the Monterey Peninsula
Coût de construction 1,5 million de $
Événements
Grand Prix moto des États-Unis
Champ Car
American Le Mans Series
Dimensions
Nombre de virages 11
Longueur 3,602 km (2,24 miles)
Le Corkscrew, exemple typique d'un virage en « S » en dévers.
Une autre vue du Corkscrew.

Le circuit de Laguna Seca, ou simplement Laguna Seca, est un circuit automobile situé aux États-Unis près de la ville de Monterey, en Californie. Il est aussi appelé Mazda Raceway Laguna Seca depuis 2001, date à laquelle Mazda a acquis les droits sur son nom[1]. D'une longueur de 3,602 km, c'est un circuit devenu très populaire qui accueille aussi bien les voitures que les motos.

Réputé pour sa difficulté technique ainsi que pour son relief, dont le dénivelé total atteint 55 mètres, ce circuit est notamment connu pour son fameux virage en dévers surnommé le « Corkscrew » (littéralement, le « tire-bouchon »).

Historique[modifier | modifier le code]

Le circuit de Laguna Seca fut bâti en 1957. Le premier à y remporter une course fut Pete Lovely, au volant de sa Ferrari le 9 novembre 1957.

Le circuit a accueilli jusqu'en 2004 une manche du Champ Car, anciennement le championnat CART. De nos jours, il accueille toujours les manches de nombreux championnats américains tels l'American Le Mans Series ou le Grand-Am.

Il accueille le premier Grand Prix moto des États-Unis de 1988 à 1994. Il est ensuite rénové pour de nouveau accueillir un Grand Prix en 2005. Il est encore au calendrier de la saison MotoGP à l'heure actuelle. Le vainqueur de l'édition 2009 est l'espagnol Dani Pedrosa.

Championnat CART/Champ Car[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Grand Prix automobile de Monterey.
Saison Vainqueur Voiture
1983 Drapeau de l'Italie Teo Fabi Cosworth
1984 Drapeau des États-Unis Bobby Rahal Cosworth
1985 Drapeau des États-Unis Bobby Rahal Cosworth
1986 Drapeau des États-Unis Bobby Rahal Cosworth
1987 Drapeau des États-Unis Bobby Rahal Cosworth
1988 Drapeau des États-Unis Danny Sullivan Chevrolet-Ilmor
1989 Drapeau des États-Unis Rick Mears Chevrolet-Ilmor
1990 Drapeau des États-Unis Danny Sullivan Chevrolet-Ilmor
1991 Drapeau des États-Unis Michael Andretti Chevrolet-Ilmor
1992 Drapeau des États-Unis Michael Andretti Ford-Cosworth
1993 Drapeau du Canada Paul Tracy Chevrolet-Ilmor
1994 Drapeau du Canada Paul Tracy Mercedes-Benz-Ilmor
1995 Drapeau du Brésil Gil de Ferran Mercedes-Benz-Ilmor
1996 Drapeau de l'Italie Alex Zanardi Honda
1997 Drapeau des États-Unis Jimmy Vasser Honda
1998 Drapeau des États-Unis Bryan Herta Ford-Cosworth
1999 Drapeau des États-Unis Bryan Herta Ford-Cosworth
2000 Drapeau du Brésil Hélio Castroneves Honda
2001 Drapeau de l'Italie Max Papis Ford-Cosworth
2002 Drapeau du Brésil Cristiano da Matta Toyota
2003 Drapeau du Canada Patrick Carpentier Ford-Cosworth
2004 Drapeau du Canada Patrick Carpentier Ford-Cosworth

Le circuit dans les jeux vidéo[modifier | modifier le code]

On retrouve la simulation de ce circuit dans chaque volet, sauf le premier, de la saga des Gran Turismo. Il se trouve également dans la série Forza Motorsport ainsi que dans d'autres jeux pour console comme Need for Speed: Shift, shift 2 unleashed, Toca Race Driver 2, Toca Race Driver 3. Ce circuit est disponible avec Race On, une extension de Race 07. Ce circuit existe par ailleurs dans le jeu de course en ligne iRacing. Sur tablette et smartphone, il est notamment disponible dans Real Racing 3. Côté moto, il est disponible dans Tourist Trophy "the real driving simulator". Enfin, on peut y goûter en Formule 1 dans Grand Prix 4 et en Indycar avec Indycar Racing 1 et 2 du développeur Papyrus, sortis en 1993 et 1995.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]