Maximilian de Merveldt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maximilian Merveldt)
Aller à : navigation, rechercher
Maximilian Friedrich, Comte de Merveldt

Maximilian Friedrich, Comte de Merveldt (Münster 29 juin 1764 - Londres 5 juillet 1815) fut un général et diplomate autrichien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il naquit le 29 juin 1764 à Münster en Westphalie.

En 1782, il entre dans un régiment de dragons de l'empire des Habsbourg. Il passe successivement aux ordres des feldmaréchaux Laudon, puis du prince de Saxe-Cobourg.

Aux côtés de ce dernier, il participe le 18 mars 1793 à la bataille de Neerwinden après laquelle il est nommé lieutenant-colonel à l'état-major général.

Il participe aux batailles de Valenciennes (28 juillet 1793), de Landrecies (19 avril 1794) et de Tourcoing (17/18 mai 1794). Comme commandant du 7e régiment de uhlans, il s'illustre à Wetzar le 15 juin 1796, au combat de Uckerath le 19 juin 1796 et à Würzburg le 3 septembre 1796 et est promu général-major le 8 septembre 1796.

Il participa aux négociations des préliminaires de Leoben et est un des signataires du traité de Campo-Formio.

Revenu aux champs de bataille, il est présent à Offburg sur Kehl (25/26 juin 1799). Aux affaires de Schwabmünchen (8 juin 1800), de Frieberg (20 juin 1800) d'Ampfing (1er décembre 1800) et à la bataille d'Hohenlinden (3 décembre 1800).

Il signe avec Moreau le cessez-le-feu à Kremsmünster le 22 décembre 1800.

En 1805, il se met au service de Koutouzov dont il couvrira la retraite après la défaite à Lambach du 31 octobre 1805.

En 1806, il est nommé ambassadeur à Saint-Pétersbourg. De retour sur le front, il sera à Leipzig (16 octobre 1813) où il est fait prisonnier mais il est libéré sur parole pour transmette une offre d'armistice de Bonaparte aux Alliés.

Il meurt à Londres le 5 juillet 1815 comme ambassadeur d'Autriche.

Liens internes[modifier | modifier le code]