Maxime de Saragosse

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maxime de Saragosse (en latin : Maximus Caesaraugustensis) est un évêque catholique dans l'Espagne wisigothique de la fin du VIe siècle et du début du VIIe siècle.

De 592 à 619, il est l'évêque de la cité de Caesaraugusta.

Durant son épiscopat a lieu à le deuxième concile de Saragosse (592), contre l'hérésie arienne, persistante chez les Goths malgré la conversion du roi Recared (587 ; officiellement en 589), qui a fait du catholicisme la seule religion officielle de son royaume.

Maxime de Saragosse assiste également aux conciles de Barcelone et d'Egara.

Selon Isidore de Séville (De viris illustribus, § 46), il était l'auteur d'une œuvre littéraire importante, à la fois en prose et en vers, dont une brève histoire (« historiola ») de l'Espagne sous la domination des Wisigoths. Il n'en reste à peu près rien. À la fin du XVIe siècle, le faussaire Jerónimo Román de la Higuera, exploitant la notice d'Isidore, a fabriqué une prétendue chronique de Maxime de Saragosse, dont il a fait une continuation de celle de « Flavius Lucius Dexter », tout autant inventée par lui. Ces falsifications ont été éditées à plusieurs reprises, avant que leur vrai caractère soit dénoncé par le texte Censura de historias fabulosas, écrit par Nicolás Antonio au XVIIe siècle, mais publié seulement en 1742.

Voir aussi[modifier | modifier le code]