Maxime IV Sayegh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maxime IV Sayegh
Biographie
Naissance 10 avril 1878
à Alep (Syrie)
Ordination sacerdotale 17 septembre 1905
Décès 5 novembre 1967 (à 89 ans)
à Beyrouth (Liban)
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
22 février 1965 par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-patriarche melkite d'Antioche
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale 30 août 1919 par
Mgr Dimitrios I Cadi
Dernier titre ou fonction Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem des Melkites
Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem des Melkites
21 juin 1948 – 5 novembre 1967
Précédent Cyrille IX Moughabghab Maxime V Hakim Suivant
Archéparque de Beyrouth (Liban)
30 août 1933 – 20 juin 1948
Précédent Basilio Cattan Philippe Nabaa Suivant
Archéparque de Tyr (Liban)
30 août 1919 – 29 août 1933
Précédent Eutimio Zulhof Agapios Salomon Naoum Suivant

Ornements extérieurs Cardinaux.svg
Blason à dessiner.svg
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Maxime IV Sayegh ou Maximos IV Sayegh, né le 10 avril 1878 à Alep en Syrie et mort le 5 novembre 1967 à Beyrouth au Liban, est un cardinal de l'Église catholique, primat de l'Église grecque-catholique melkite avec le titre de Patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem des Melkites du 30 octobre 1947 jusqu'à sa mort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ordonné prêtre de l'Église melkite en 1905, Maxime Sayegh est élevé à l'épiscopat en 1919 et installé sur le siège de Tyr. En 1933, il est transféré au siège de Beyrouth. Le 30 octobre 1947, il est élu patriarche d'Antioche et de tout l'Orient, d'Alexandrie et de Jérusalem par le synode des évêques melkites, en remplacement de Cyrille IX Moughabghab, décédé. Le 21 juin 1948, il est solennellement installé sous le nom de Maxime IV.

Lors du concile Vatican II, il participe aux quatre sessions et se présente comme le défenseur des traditions des Églises orientales en communion avec Rome. Il est le premier évêque à s'exprimer officiellement dans une autre langue que le latin (en français) et a soutenu la nécessité de l'introduction des langues nationales au cours de la Liturgie[1].

Il est créé cardinal par le pape Paul VI lors du consistoire du 22 février 1965.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (it) Maximos IV Saigh, il posto dell’assente

Lien externe[modifier | modifier le code]