Max Weber (homme politique, 1897-1974)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Max Weber (homme politique))
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Weber.
Max Weber
Photo officielle de Max Weber
Photo officielle de Max Weber
Fonctions
67 e conseiller fédéral
1er janvier 195231 décembre 1953
Élection 12 décembre 1951
Prédécesseur Ernst Nobs
Successeur Hans Streuli
Chef du Département des Finances et des Douanes
1er janvier 195231 décembre 1953
Prédécesseur Ernst Nobs
Successeur Hans Streuli
Conseiller National
4 décembre 193931 décembre 1951
Conseiller National
5 décembre 195528 novembre 1971
Biographie
Date de naissance 2 août 1897 (116 ans)
Lieu de naissance Zurich
Origine Canton de Zurich
Date de décès 2 décembre 1974 (39 ans)
Parti politique Parti socialiste suisse
Diplômé de Université de Zurich
Liste des conseillers fédéraux de Suisse


Max Weber, homme politique suisse, est né le 2 août 1897 et décédé le 2 décembre 1974. Conseiller fédéral de 1952 à 1954. Il était membre du Parti socialiste suisse.

Études et carrière[modifier | modifier le code]

Conseiller national[modifier | modifier le code]

Conseiller fédéral[modifier | modifier le code]

Le parti socialiste se retire alors dans l'opposition et ne retournera au gouvernement qu'avec une double représentation (formule magique).

Conseiller national à nouveau[modifier | modifier le code]

  • Max Weber revient à la vie politique en se faisant à nouveau élire au Conseil national en 1955 et y siège jusqu'en 1971.
  • Il fait partie des premiers parlementaires suisses membres de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe.
  • Il occupe parallèlement la chaire d'économie aux Universités de Berne et de Bâle.

Combattant jusqu'au dernier jour[modifier | modifier le code]

  • La retraite venue, il continue de publier des articles économiques dans la presse socialiste et se rend chaque jour à la salle des journalistes du Palais fédéral.
  • Il se soucie également de la formation des ouvriers.
  • Peu avant sa mort, il avait participé à une séance du comité central du parti socialiste consacrée à la votation sur le régime financier de 1974. Il s'était muni d'un paquet d'exemplaires de la Berner Tagwacht actuelle qu'il distribuait lui-même aux personnes présentes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (de) Hans Ulrich Jost, « Max Weber, 1897-1974 », in Urs Altermatt (dir), Die Schweizer Bundesräte : Ein biographisches Lexicon, Zurich, Munich, Artemis Verlag, 1992, pp. 452-457.

Liens externes[modifier | modifier le code]