Max Scherzer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Scherzer.
Pix.gif Max Scherzer Baseball pictogram.svg
Max Scherzer pregame tigers at royals 2010 06 04 3.JPG
Tigers de Detroit - No  37
Lanceur partant
Frappeur droitier  Lanceur droitier
Premier match
29 avril 2008
Statistiques de joueur (2008-2014)
Victoires-défaites 91-50
Moyenne de points mérités 3,58
Retraits sur des prises 1321
Équipes

Maxwell M. Scherzer, né le 27 juillet 1984 à Saint-Louis (Missouri) aux États-Unis, est un lanceur droitier de baseball évoluant en Ligue majeure chez les Tigers de Detroit.

Max Scherzer remporte en 2013 le trophée Cy Young du meilleur lanceur de la Ligue américaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Diamondbacks de l'Arizona[modifier | modifier le code]

Max Scherzer est drafté dès la fin de ses études secondaires, le 2 juin 2003, par les Cardinals de Saint-Louis. Il repousse l'offre, et entre à l'université.

Il rejoint les rangs professionnels après la draft du 6 juin 2006 au cours de laquelle il est sélectionné par les Diamondbacks de l'Arizona au premier tour de sélection (11e choix)[1]. Il débute en Ligue majeure le 28 avril 2008 et enregistre sa première victoire au plus haut niveau le 16 mai 2009.

Tigers de Détroit[modifier | modifier le code]

Le 9 décembre 2009, il passe à Detroit dans un échange à trois clubs entre les Tigers, les Yankees et les D-Backs, transaction qui implique notamment Curtis Granderson et Ian Kennedy[2].

Il remporte 12 victoires contre 11 défaites avec une moyenne de points mérités de 3,50 en 2010 avec les Tigers.

Saison 2011[modifier | modifier le code]

En 2011, il gagne 15 matchs contre 9 défaites avec une moyenne de 4,43. Il amorce le deuxième match de la Série de divisions entre les Tigers et les Yankees de New York le 2 octobre 2011 et ne donne aucun coup sûr à l'adversaire pendant cinq manches et un tiers, perdant un match sans point ni coup sûr à la sixième manche. Lanceur gagnant de cette rencontre, il encaisse une défaite en deux départs au tour éliminatoire suivant contre les Rangers du Texas.

Saison 2012[modifier | modifier le code]

En 2012, Max Scherzer mène les majeures avec en moyenne 11,07 retraits sur des prises par 9 manches lancées. Il est deuxième du baseball pour le total de retraits sur des prises avec 231, seulement 8 de moins que le meneur, son coéquipier Justin Verlander[3]. Il est deuxième chez les Tigers pour les victoires après Verlander, avec une fiche de 16-7[4]. En 32 départs et 187 manches et deux tiers lancées, sa moyenne de points mérités s'élève à 3,74. Il joue en Série de divisions, comme lanceur partant du 4e match face aux A's d'Oakland. Il n'accorde qu'un seul point non mérité mais n'est pas impliqué dans la décision lorsque la relève des Tigers concède la victoire. Il est le lanceur gagnant du 4e match de la Série de championnat de la Ligue américaine où les Tigers l'emportent sur les Yankees de New York et accèdent à la Série mondiale. Enfin, il est le lanceur partant de son club pour le 4e match de la Série mondiale 2012 et n'est pas impliqué dans la décision dans ce match qui couronne les Giants de San Francisco comme champions.

Saison 2013[modifier | modifier le code]

En 2013, Max Scherzer gagne le trophée Cy Young du meilleur lanceur de la Ligue américaine[5].

Le 17 avril 2013, il retire 12 frappeurs sur des prises en 8 manches dans un match à Seattle où son adversaire Felix Hernandez des Mariners retire lui aussi 12 frappeurs sur des prises en 8 manches. Détroit l'emporte en 14 manches mais aucun des deux partants n'est impliqué dans une décision[6].

Scherzer remporte ses 11 premières décisions de la saison 2013, battant le record de franchise de 10 établi par George Mullin en 1909 et réalisant la meilleure performance du genre depuis les 11 victoires en 11 décisions de Roger Clemens pour amorcer la saison 1997 des Blue Jays de Toronto[7]. La moyenne de points mérités de Scherzer est de 3,05 au cours des 15 départs qui lui permettent de gagner ces 11 parties. Avec 12 victoires et aucune défaite le 28 juin, Scherzer est le lanceur avec le plus de décisions gagnantes consécutives en début de saison depuis la fiche de 14-0 de Roger Clemens pour les Red Sox de Boston en 1986[8]. Sa série de décisions sans défaite s'arrête lorsque sa fiche passe à 13-1 le 13 juillet lorsqu'il est battu par les Rangers du Texas[9].

Scherzer honore en juillet sa première sélection au match des étoiles et est choisi par son gérant, Jim Leyland, comme lanceur partant de l'équipe d'étoiles de la Ligue américaine le 16 juillet au Citi Field de New York[10].

En 2013, Scherzer est le seul gagnant de 20 victoires dans les ligues majeures. Avec une fiche de 21-3, il est premier dans les majeures pour les victoires et premier pour le ratio victoires-défaites (,875)[11]. Il lance 214 manches et un tiers, son plus haut total en carrière, en 32 départs et prend le 5e rang de la Ligue américaine pour la moyenne de points mérités (2,90)[12]. Il est meneur de l'Américaine avec une WHIP de 0,970[12]. Ses 240 retraits sur des prises, un record personnel, le classent 2e des majeures après les 277 de Yu Darvish des Rangers du Texas et il est 2e derrière ce même lanceur avec en moyenne 10,07 retraits sur des prises par tranche de 9 manches lancées[11]. Avec 4,28 retraits sur des prises pour chaque but-sur-balles accordé, il est aussi 5e de l'Américaine[12].

Le 4 octobre, Scherzer amorce au monticule les séries éliminatoires 2013 pour Détroit. Il remporte la victoire sur les Athletics d'Oakland grâce à une performance de 11 retraits sur des prises[13]. Le 8 octobre, les Tigers font face à l'élimination dans le 4e match de la série et le gérant Jim Leyland se risque à utiliser Scherzer comme lanceur de relève, se privant de la possibilité de l'employer comme partant dans un éventuel 5e duel. Il lance deux manches et se retrouve en fâcheuse posture dans l'une d'entre elles lorsque les Athletics ont les buts remplis sans aucun retrait. Scherzer n'accorde pas de point et remporte son 2e gain en 4 jours[14] pour ensuite passer en Série de championnat de la Ligue américaine avec ses coéquipiers. Le 13 octobre, dans le second match de la finale de l'Américaine, Scherzer perd un match sans coup sûr lorsqu'il cède devant Shane Victorino après 5 manches et deux tiers[15]. Il réussit contre les Red Sox de Boston 13 retraits sur des prises en seulement 7 manches. C'est un retrait de moins que le record de franchise en éliminatoires, établi par Joe Coleman contre Oakland en 1972[16]. Mais Boston revient de l'arrière contre la relève des Tigers, privant Scherzer d'une victoire. Même s'il n'est pas le lanceur qui accorde un grand chelem à Victorino dans le 6e et dernier match qui scelle l'élimination des Tigers, Scherzer est le lanceur perdant[17].

Saison 2014[modifier | modifier le code]

Scherzer est invité au match des étoiles 2014[18] et est le lanceur gagnant du match remporté 5-3 par les étoiles de la Ligue américaine[19].

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

Scherzer est hétérochrome, c'est-à-dire que les iris de ses yeux sont de couleurs différentes : son œil droit est bleu et son œil gauche est brun. En 2011, les Tigers offrent à leur partisans une figurine bobblehead de Scherzer où cette particularité est représentée[20].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de lanceur en saison régulière[21]
Saison Équipe G GS CG SHO V D SV IP SO ERA
2008 Détroit 16 7 0 0 0 4 0 56.0 66 3,05
2009 Détroit 30 30 0 0 9 11 0 170.1 174 4,12
2010 Détroit 31 31 0 0 12 11 0 195.2 184 3,50
Totaux 77 68 0 0 21 26 0 422.0 424 3,69

Note : G = Matches joués ; GS = Matches comme lanceur partant ; CG = Matches complets ; SHO = Blanchissages ;
V = Victoires ; D = Défaites ; SV = Sauvetages ; IP = Manches lancées ; SO = Retraits sur des prises ; ERA = Moyenne de points mérités.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 1st Round of the 2006 June Draft » sur baseball-reference.com.
  2. (en) Three-team blockbuster deal official, Steve Gilbert & Bryan Hoch / MLB.com, 9 décembre 2009.
  3. (en) 2012 Major League Baseball Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  4. (en) 2012 Detroit Tigers, baseball-reference.com.
  5. (en) Kershaw, Scherzer claim Cy Young hardware, John Schlegel / MLB.com, 13 novembre 2013.
  6. (en) Night of 40 fans: Tigers win K-fest in 14th inning, MLB.com, 18 avril 2013.
  7. (en) Scherzer improves to 11-0 with V-Mart's help vs. Sox, Bobby Nightengale / MLB.com, 22 juin 2013.
  8. (en) Max Scherzer first pitcher to start 12-0 in 27 years, John Lowe, USA Today, 28 juin 2013.
  9. (en) Rangers end three-game skid and Scherzer's perfection, T. R. Sullivan / MLB.com, 14 juillet 2013.
  10. (en) Harvey, Scherzer to start ASG; lineups revealed, Zack Meisel / MLB.com, 15 juillet 2013.
  11. a et b (en) 2013 Major League Baseball Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  12. a, b et c (en) 2013 American League Pitching Leaders, baseball-reference.com.
  13. (en) Scherzer pitches Tigers to Game 1 win, ESPN, 5 octobre 2013.
  14. (en) Tigers rally behind Scherzer to force Game 5, Jason Beck / MLB.com, 9 octobre 2013.
  15. (en) 'Pen writes different ending after Scherzer fans 13, Jason Beck / MLB.com, 14 octobre 2013.
  16. (en) Postseason Most Strikeouts-Game, Associated Press, 13 octobre 2013.
  17. (en) 'Flyin' Hawaiian' flies around bases after historic slam, Doug Miller / MLB.com, 20 octobre 2013.
  18. (en) 2014 All-Star Game rosters, MLB.com, 13 juillet 2014.
  19. (en) Be like Mike: MVP cements Trout's status among elite, Anthony Castrovince / MLB.com, 16 juillet 2014.
  20. (en) Max Scherzer bobblehead has eyes for detail, Tony Paul, Detroit News, 11 juin 2011.
  21. (en) Statistiques de Max Scherzer en Ligue majeure sur baseball-reference.com

Liens externes[modifier | modifier le code]