Mawashi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le mawashi (廻し?) est la ceinture portée par les sumos lors des entraînements et des compétitions.

Description[modifier | modifier le code]

Le mawashi est composé d'une bande de tissu de 6 à 8 mètres de longueur de couleurs variées. Il peut peser jusqu'à 4 kilos.

La façon d'empoigner le mawashi de l'adversaire à deux mains sera souvent déterminante dans l'issue du combat. Aussi, les techniques de prises de mawashi sont une des deux grandes techniques d'ouverture de combat enseignées dans les sumo-beya (littéralement « écuries » de sumo — autrement dit des clubs ou écoles), la deuxième étant l'art du tsuppari (déstabilisation de l'adversaire par des poussées au visage ou au corps). Une bonne prise de mawashi leur permettra de soulever, de pousser ou de résister à une attaque.

Pendant les compétitions, un tablier décoratif composé de cordelettes (sagari) est attaché au mawashi mais il tombe souvent au cours de la lutte.

Mise en place[modifier | modifier le code]

Les assistants du sumotori (lutteur de sumo, aussi appelé rikishi) l'entourent autour de son bassin en passant sous l'aine en des boucles très serrées. Le mawashi est ensuite noué dans le dos, au niveau des lombaires.

À noter qu'avant de mettre le mawashi et afin de protéger les testicules de traumatismes douloureux, le sumotori rétracte ses testicules. Il a été entrainé à le faire, notamment en stimulant le tiers supérieur et antéro-médial de la cuisse, ce qui a pour effet de contracter le muscle crémastérien (réflexe crémastérien). Le mawashi les maintient ensuite dans l'abdomen. Après le combat, un bain chaud et détendant facilite la descente des testicules.

Articles connexes[modifier | modifier le code]