Maurizio Cazzati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maurizio Cazzati, né en mars 1616 à Luzzara (duché de Mantoue) et mort le 28 septembre 1678 à Mantoue, est un compositeur italien du XVIIe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maurizio Cazzati naît en mars 1616 à Luzzara, dans le duché de Mantoue.

En dépit du fait qu'il est aujourd'hui relativement méconnu, il est à son époque un compositeur assez célèbre, successivement directeur musical de plusieurs cités proches de son lieu de naissance, notamment Mantoue, Bozzolo, Ferrare et Bergame, où il succède d'ailleurs à ce poste à Pietro Andrea Ziani.

En 1657, son prestige lui vaut d'être nommé Maestro di Cappella au San Petronio de Bologne sans avoir eu besoin de postuler en bonne et due forme. Immédiatement après cette nomination, Cazzati entreprend des réformes radicales qui lui attirent l'hostilité générale de la communauté musicale de la ville, et l'entraînent dans de multiples conflits personnels avec les autres musiciens de la chapelle. Il est, en particulier, âprement critiqué par Lorenzo Perti (l'oncle de Giacomo Antonio Perti) et Giulio Cesare Arresti qui remettent en question ses capacités de maestro. Cazzati n'y voit, pour sa part, que rancunes et jalousies.

En 1671, il quitte ses fonctions bolognaises pour retourner à Mantoue où il se met au service de la duchesse Isabella en tant que Maestro di Cappella da Camera, et ce jusqu'à sa mort le 28 septembre 1678.

Alors que seule une toute petite portion de ses énormes travaux (66 volumes imprimés de compositions) a pu être conservée, son œuvre instrumentale considérée de nos jours comme étant la plus fameuse et importante est son opus 35 de 1665, avec notamment des sonates pour trompettes.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • A. Schnoebelen, The New Grove Dictionary of Music and Musicians, volume 5, Grove, 2001, pages 322-325
  • O. Mischiati, Dizionario biografico degli Italiani, Istituto dell’Enciclopedia Itaniana, 1979, pages 174-179

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]