Maurice Villaret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maurice Louis Villaret est un neurologue français né le 7 décembre 1877 à Paris et mort le 25 janvier 1946 dans la même ville.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils d'un médecin, Alexandre Villaret, et de Catherine Julie Albert, il obtient son diplôme de médecine en 1906[1]. Élève de Bouchard, Georges Henri Roger (en) et Hallopeau, Villaret fut interne, médaillé d'or des hôpitaux (1906), médecin des hôpitaux, agrégé (1913), médecin à l’Hôpital Necker, puis professeur d'hydrologie et climatologie thérapeutiques[2] à la Faculté de médecine de Paris en 1927, puis à l'Hôpital Broussais (1937).

Il est connu pour ses études et expérimentations expliquant avec précision la localisation des lésions vasculaires du cerveau[3].

En 1917, il décrit le syndrome de Villaret (en). Ce syndrome est caractérisé par une paralysie ipsilatérale[Note 1] des nerfs crâniens IX, X, XI, XII et parfois VII. La paralysie est causée par une lésion située dans l'espace rétroparotidien postérieur[4],[5].

Il s'intéresse aussi à l'hypertension portale, aux cirrhoses et à l'ensemble des maladies du foie[6]. Avec un de ses élèves, Justin-Besançon, il publie de nombreux travaux sur l'acétylcholine[7].

Distinctions[modifier | modifier le code]

Travaux[modifier | modifier le code]

  • Contribution à l’étude du syndrome d’hypertension portale (1906)
  • Le syndrome nerveux de l’espace rétro-parotidien postérieur (1916)
  • De Quelques indications thérapeutiques des eaux de Vichy (1927)
  • Effets thérapeutiques de l'acétylcholine avec Louis Justin-Besançon (1928)
  • Sur certains points de physiologie pathologique concernant les affections vasculaires périphériques avec Louis Justin-Besançon (1928)
  • Les troubles du métabolisme de l'eau chez les hépatiques (1929)
  • Sur les effets cardio-vasculaires des embolies cérébrales expérimentales avec Louis Justin-Besançon et Stanislas de Sèze (1931)
  • Clinique et thérapeutique hydroclimatiques avec Louis Justin-Besançon (1932)
  • Les cures thermales en gastro-entérologie (1933)
  • Recherches expérimentales sur quelques esters de la choline avec Louis Justin-Besançon et René Cachera (1934)
  • Le traitement des embolies pulmonaires (1938)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Ipsilatéral signifie du même côté que la lésion

Notices d'autorité[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]