Maurice Polard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Maurice Polard est un romancier et nouvelliste né à Guipavas (29) le 19 septembre 1932. Après son enfance à Tréflez, il poursuit ses études à Lesneven et à Brest puis à Rennes où il obtient l'agrégation d'anglais. Il fit sa carrière de professeur à Landerneau et Brest.

Son premier roman, La Saison du maître, très remarqué à l'époque, évoque la guerre scolaire en Bretagne dans le milieu des années 1980.

Il a aussi traduit le roman Le dernier du nom de Charles Mc Glinchey, écrivain irlandais décédé en 1954.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Molto tristamente, livre d'artiste avec un texte inédit de Maurice Polard et 5 gravures d'Anick Butré, Editions du Capricorne, 2006
  • Confession d'un matin de Pâques, Ouest-France, 1999 puis Encre bleue éd., 2003
  • Le Préau des rois, Picollec, 1996
  • Le Château du vent, Gallimard, 1990
  • Le Naufrageur, Gallimard, Grand Prix des Ecrivains de l'Ouest 1988 et Prix Bretagne 1988
  • La Saison du maître, Gallimard, 1985, Prix Julien Dubreuil de l'Académie française 1985 et Prix Français de La Table Ronde 1986

Maurice Polard a aussi écrit la préface du livre de Jean-Louis Potier : "FINISTERE SAUVAGE" (Rue des Scribes Editions) : un livre de photographies en noir et blanc sur les paysages du Finistère.

Liens externes[modifier | modifier le code]