Maurice Maréchal (dessinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Maurice Maréchal.

Maurice Maréchal

Naissance 6 juin 1922
Waremme Drapeau de la Belgique Belgique
Décès 21 mars 2008 (à 86 ans)
Polleur
Nationalité Belge
Profession
professeur de lettres et dessinateur de bande dessinée

Maurice Maréchal, né le 6 juin 1922 à Waremme et mort le 21 mars 2008 à Polleur, est un professeur de lettres et dessinateur belge de bande dessinée.

Biographie[modifier | modifier le code]

C’est en 1957 que sa carrière de dessinateur professionnel commence quand, sur les conseils de son voisin et ami Raymond Macherot, il se présente au bureau des éditions Le Lombard avec son projet sous le bras, une vieille dame baptisée Prudence Petitpas confrontée à des énigmes policières. Ce n’est pas hasard s’il propose un personnage âgé. En effet, il a remarqué que tous les personnages à succès du Journal de Tintin sont des jeunes voire des enfants. Prendre le contre-pied absolu, voilà qui est nouveau et lui donne une chance d’être remarqué.

C’est Hergé, conseiller du journal, qui suggère à Raymond Leblanc de publier quelques planches. Prudence Petitpas sera présente dans Le journal de Tintin de 1957 à 1967 d’abord sous la forme de courtes histoires puis enfin d’histoires de 22 à 30 planches. Goscinny, Greg et Mittéï réaliseront le scénario de plusieurs histoires. Cette série s’arrêta en 1967, car Maurice Maréchal n’arrivait plus à mener de front sa carrière d’enseignant et sa carrière de dessinateur. Il était, de fait, professeur de français et d'espagnol à l'Athénée Royal de Verviers (aujourd'hui Athénée Royal Thil Lorrain).

Ce n’est qu’en 1983, dès la fin de ses activités d’enseignant, qu’il retrouve le chemin de sa planche à dessins encouragé par Charles Dupuis. Prudence Petitpas va vivre de nouvelles aventures (44 planches formant 5 histoires) dans Le journal de Spirou.

Il est décédé le 21 mars 2008 à Polleur (Belgique). Les Éditions du Lombard ont publié la semaine de son décès l'intégrale Prudence Petitpas mène l'enquête.

Lire aussi[modifier | modifier le code]

  • « Maurice Maréchal », nécrologie, Le Monde, n° 19651, 28 mars 2008, p. 20.