Maurice Lacroix (helléniste)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lacroix et Maurice Lacroix.
Maurice Lacroix
Fonctions
Parlementaire français
Député
19451946
Gouvernement IVe République
Groupe politique UDSR
Biographie
Date de naissance
Date de décès (à 95 ans)
Résidence Seine

Maurice Lacroix est un helléniste, enseignant, lexicographe, résistant, syndicaliste et homme politique français, né le à Pignols (Puy-de-Dôme) et mort le à Champeix (Puy-de-Dôme).

Il est l'auteur, en collaboration avec Victor Magnien, professeur de philologie grecque et latine à la faculté des Lettres de Toulouse, du volumineux Dictionnaire grec-français (éditions Belin, 1re éd. 1969), seul à pouvoir rivaliser avec celui d'Anatole Bailly.

Biographie[modifier | modifier le code]

Entré à l'École normale supérieure en 1912, agrégé de Lettres en 1915, il consacra sa vie à l'enseignement des langues anciennes et à la défense de la culture classique. « Le Crux[1] » présida durant des décennies aux destinées des hypokhâgnes et khâgnes du lycée Henri-IV, à Paris. Il participa en 1931 au quatrième cours universitaire de Davos, avec de nombreux autres intellectuels français et allemands. Bien longtemps après sa retraite, il continua à entraîner les étudiants à l'art du thème grec, aussi bien à la Sorbonne (Paris IV) qu'à l'institut Sévigné ou à l'E.N.S. de Saint-Cloud.

Ancien militant de la Jeune République, puis résistant, Il fut un temps député de la Seine (UDSR), membre de la première Assemblée nationale constituante de la IVe République en 1945-1946, avant de reprendre définitivement ses activités enseignantes[2].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Georges Hoog, Maurice Lacroix, Gaston Puel et Jean Pralong, La Jeune République, les réformes de structure et la défense de la paix, 1938
  • Maurice Lacroix, À mon frère communiste, 1942
  • Victor Magnien et Maurice Lacroix, Dictionnaire grec-français, éditions Belin, Paris, 1re édition, 1969 ; 2e édition, 1985, ISBN 2-7011-0098-4
  • Maurice Lacroix, 50 thèmes grecs, Belin, 1985, ISBN 978-2-7011-0250-4
  • Maurice Lacroix, Les Bacchantes d'Euripide, édition bilingue commentée, avec analyse métrique des parties lyriques, Belin, 2000, ISBN 978-2-7011-0981-7

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les khâgneux avaient pour usage de perpétuer des surnoms traditionnels attribués à leurs professeurs par les générations antérieures. Au lycée Henri-IV, il s'agissait le plus souvent d'un dérivé abrégé et latinisé du patronyme, invariablement précédé de l'article le.
  2. Maurice Lacroix, Assemblée nationale : biographies des députés de la IVe République

Lien externe[modifier | modifier le code]