Maurice Goldhaber

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Goldhaber

Maurice Goldhaber (né le 18 avril 1911 à Lemberg en Autriche — mort le 11 mai 2011 à Setauket-East Setauket, New York (en)) est un physicien américain.

Enfance et études[modifier | modifier le code]

Né en Autriche, Goldhaber fait ses études à Berlin. En mai 1933, deux mois après que les cours de l'université sont arrêtés du fait des débordements dus aux étudiants nazis, Goldhaber quitte l'Allemagne. Ayant postulé auprès de différentes universités, il est accepté au laboratoire Cavendish de l'Université de Cambridge, où il travaille essentiellement avec James Chadwick et soutient en 1936 un doctorat en physique.

Carrière[modifier | modifier le code]

En 1938, Goldhaber est embauché à l'Université de l'Illinois, aux États-Unis. Lui et son épouse, Gertrude Scharff-Goldhaber, rejoignent en 1950 le Brookhaven National Laboratory, dont il sera directeur de 1961 à 1973 après avoir dirigé le département de physique entre 1960 et 1961. Il est président de la société américaine de physique en 1982.

Il prend sa retraite en 1985, mais est nommé « chercheur émérite distingué » (Distinguished Scientist Emeritus) et continue à travailler jusqu'à plus de 90 ans.

Recherches[modifier | modifier le code]

En 1933, apprenant qu'une équipe de chercheurs est parvenue à fabriquer de l'eau lourde, Goldhaber imagine son utilisation pour l'étude de la photodésintégration du deutéron, ce qui permettrait de déterminer la masse du neutron. Il soumet plus tard cette idée à James Chadwick, et ils obtiennent en 1934 la première mesure précise de la masse du neutron, à l'aide d'une source de ThC″ produisant des photons gamma de 2,6 MeV : mn=1,0081 u.

Il a également contribué à la découverte de l'effet photonucléaire et du rôle du spin dans les réactions nucléaires. Il a proposé, avec Edward Teller, le modèle dit Goldhaber-Teller pour décrire la résonance géante dipolaire (en), selon lequel celle-ci est due à la vibration groupée des neutrons en opposition à la vibration groupée des protons. En 1968, il dépose au nom de la commission de l'énergie atomique des États-Unis un brevet pour l'invention d'un composé hélium-néon pour l'étude des interactions du neutrino dans les chambres à bulles.

Mais il est surtout connu pour la détermination en 1958 de l'hélicité du neutrino, avec Lee Grodzins et Andrew Sunyar.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Goldhaber a reçu de nombreuses distinctions, parmi lesquelles :