Maurice Gilliams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maurice Gilliams

Le baron Maurice Gilliams (Anvers, 20 juillet 1900 - Anvers, 18 octobre 1982) est un romancier, poète et critique d'art, un temps bibliothécaire au Musée royal des beaux-arts d'Anvers.

En 1961, il fut nommé secrétaire perpétuel de l'Académie royale de langue et de littérature flamande. Sa poésie tourmentée cherche à fixer dans une objectivation extrême les aspects d'un monde où l'homme est voué à l'échec (Elégies, 1921 ; Le Passé de Colomb, 1933 ; Poèmes, 1950). Son journal L'Homme à la fenêtre et ses essais, d'un style très "littéraire", montrent un auteur concentré sur lui-même.

En 1969, il a obtenu le prix Constantijn Huygens.

« Poète, marqué par la double angoisse de Rilke et de l'expressionnisme, il consacre sa solitude d'esthète à une analyse intérieure toujours reprise dont témoignent ses essais, son journal et ses romans ».

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • 1925 - De dichter en zijn schaduw
  • 1927 - Landelijk solo
  • 1927-1929 - De fles in zee
  • 1928 - Eenzame vroegte
  • 1930-1931 - Het Maria-leven
  • 1933 et 1938 - Het verleden van Colombus
  • 1936 - Verzen 1936
  • 1939-1954 - Tien gedichten
  • 1954-1958 - Bronnen der slapeloosheid

Prose[modifier | modifier le code]

  • 1933 - Oefentocht in het luchtledige
  • 1936 - Elias of het gevecht met de nachtegalen
  • 1938 - Het land van Waes en Polders
  • 1953 - Winter te Antwerpen

Essais[modifier | modifier le code]

  • 1937 - Vlaamsche lyriek
  • 1941 - Inleiding tot de idee Henri De Brakeleer
  • 1952 - Een bezoek aan het prinsengraf. Essay over de dichter Paul van Ostaijen

Traductions françaises[modifier | modifier le code]

  • L'Hiver à Anvers, suivi de Margaretha-Elisabeth, Georgina, L'Homme dans le brouillard, douze poèmes. Trad. du néerlandais par Saint-Rémy. Anvers, Librairie des Arts, 1965.
  • Poémes. Traduits par Henry Fagne. Bruxelles, Fagne, c.1967