Maurício Gugelmin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mauricio Gugelmin

{{{alternative}}}

Mauricio Gugelmin sur Leyton House Ilmor 2175A au GP des Etats-unis 1991

Date de naissance 20 avril 1963 (51 ans)
Lieu de naissance Drapeau du Brésil Joinville
Nationalité Drapeau du Brésil Brésil
Années d'activité 1988-1992
Qualité Pilote automobile
Équipe March Engineering, Leyton House, Jordan
Nombre de courses 74
Pole positions 0
Podiums 1
Victoires 0

Maurício Gugelmin (né le 20 avril 1963 à Joinville) est un ancien pilote automobile brésilien. Il a participé à 80 Grands Prix de Formule 1, débutant en 1988 pour l'équipe March. Il a décroché un podium et a marqué un total de 10 points en championnat du monde. Il a participé au championnat CART entre 1993 et ​​2001, disputant 148 courses dans la discipline. Il a remporté une course, en 1997, à Vancouver, et a réalisé sa meilleure performance la même année en finissant quatrième du championnat. Il signe son meilleur résultat aux 500 miles d'Indianapolis en 1995 où il a commencé et a terminé en sixième position en menant 59 tours. Pendant une période, il a détenu le record mondial de vitesse sur piste fermée, sur le California Speedway en 1997 à une vitesse de 387,759 km/h. Gugelmin prit sa retraite à la fin de l'année 2001 dans une année incluant la mort de son fils Giuliano.


Biographie[modifier | modifier le code]

Mauricio Gugelmin est né dans une famille riche. Son père était un négociant en bois et un collectionneur de voitures. Il est marié à Stella Maris et ils ont deux fils, Bernardo et Gabriel. Leur troisième fils, Giuliano, qui était le jumeau de Bernardo, est décédé de paralysie cérébrale en avril 2001 à l'âge de six ans. Ses deux autres fils participent actuellement à des courses de karting.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Ami proche d'Ayrton Senna (qu'il a rencontré en 1978 dans une compétition de karting au Brésil), Mauricio Gugelmin est sacré champion du Brésil de karting en 1980. En 1981, il passe à la monoplace et remporte le championnat du Brésil de Formule Fiat, avant de s'exiler en Angleterre, où il retrouve Senna, avec lequel il partage un petit appartement dans la banlieue de Londres. Senna, dont la carrière est légèrement plus avancée que celle de Gugelmin, fait jouer ses relations pour lui obtenir un bon volant dans l'écurie Van Diemen en Formule Ford, ce dont profite Gugelmin pour remporter le championnat britannique de Formule Ford 1600 en 1982, puis le championnat d'Europe de Formule Ford 2000 en 1984. En 1985, Gugelmin passe à la Formule 3 (dans la même équipe que Senna deux années plus tôt, le West Surrey Racing) et comme son ainé, remporte le championnat britannique ainsi que le GP de Macao en fin de saison. Pour la saison 1986, Gugelmin compte bien passer directement en Formule 1, mais les efforts de Senna pour en faire son équipier chez Lotus n'aboutissent pas. Gugelmin doit alors transiter pendant deux saisons par le championnat de Formule 3000, dans lequel il n'obtient que des résultats mitigés.

Cinq saisons en Formule 1[modifier | modifier le code]

Mauricio Gugelmin sur Leyton House-Ilmor au GP des Etats-unis 1991

C'est en 1988 que Gugelmin accède enfin à la Formule 1, au sein de l'écurie March. Après une première saison discrète d'apprentissage, souvent dans l'ombre de son coéquipier Ivan Capelli, il accède à son premier podium lors de l'ouverture de la saison 1989, sur le tracé de Jacarepagua, à Rio. La suite de sa saison est plus transparente, et il ne refait parler de lui qu'à l'occasion du départ du GP de France, où un accrochage avec Nigel Mansell l'entraîne dans une spectaculaire série de tonneaux, immortalisée par plusieurs clichés célèbres. Sorti sans blessure de sa voiture, Gugelmin prendra part au deuxième départ au volant du mulet et signera même le meilleur tour en course.

En 1990 et 1991, Gugelmin reste chez March (devenu Leyton-House), mais sans résultat notable, et en évoluant toujours un niveau en dessous d'Ivan Capelli, son inséparable équipier. Fin 1991, Gugelmin quitte March et rejoint les rangs de l'équipe Jordan (révélation du championnat précédent), mais la saison tourne rapidement au fiasco. Abonné aux fonds de grille, Mauricio ne marque pas un seul point et, faute de propositions, quitte la Formule 1 en fin d'année.

Exil et fin de carrière[modifier | modifier le code]

À partir de la fin de la saison 1993, Gugelmin tente de relancer sa carrière dans le championnat CART aux États-Unis, terre d'accueil des bannis de la Formule 1. Sa carrière américaine ne décolle jamais véritablement : il dispute les dernières manches du championnat 1993 sans résultat valable au volant d'une Lola T93/00-Cosworth engagée par le Dick Simon Racing avant de disputer son premier championnat complet l'année suivante pour le compte du Chip Ganassi Racing qui fait débuter le nouveau châssis Reynard 941, première réalisation du constructeur britannique avec une cinquième place pour meilleur résultat.

À la suite de cette expérience difficile, il rejoint l'équipe PacWest Racing pour 1995 et va très vite en devenir le leader en dominant d'abord son expérimenté coéquipier Danny Sullivan, champion CART en 1988, puis l'ancien pilote de Formule 1 Mark Blundell. Il faut cependant attendre la saison 1997 pour le voir remporter sa première, et seule victoire dans la discipline, sur le tracé urbain de Vancouver. Les saisons suivantes, toujours chez PacWest ne lui apportent guère de satisfactions à l'exception d'un ultime podium sur l'ovale de Nazareth en 2000.

À l'issue de la saison 2001, durement éprouvé par un gros accident sur l'ovale du Texas ainsi que par un drame familial (la mort de son fils Giuliano, âgé de 6 ans et qui souffrait depuis la naissance d'une infirmité motrice cérébrale), il préfère mettre un terme à sa carrière.

L'après-carrière[modifier | modifier le code]

En 2003, Gugelmin fut annoncé comme un participant de la Renault Mégane Super Cup au Brésil. Cependant, le projet fut abandonné et depuis, Gugelmin n'est plus jamais apparu dans une compétition de sport automobile. Après sa retraite, Gugelmin mis sa maison de Floride à Coral Gables en vente pour 17 millions de dollars, et est retourné vivre au Brésil. Il dirige l'entreprise familiale avec son frère, Alceu, et a également effectué un travail de conseiller pour la filiale AMG de Mercedes-Benz.

Résultats complets[modifier | modifier le code]

Formule 3[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Mauricio Gugelmin en championnat de Grande-Bretagne de Formule 3
Saison Écurie Châssis Moteur Engagements Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1985 West Surrey Racing Ralt RT30 Volkswagen 18 3 5 9 84 Vainqueur

Formule 3000[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Mauricio Gugelmin en championnat international de Formule 3000
Saison Écurie Châssis Moteur Engagements Victoires Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1986 West Surrey Racing March 86B Ford-Cosworth 11 0 0 0 5 12e
1987 Team Ralt Ralt RT21 Honda 11 1 2 0 29 4e


Formule 1[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Mauricio Gugelmin en Formule 1
Saison Écurie Châssis Moteur Pneus GP disputés Podiums Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1988 Leyton House March Racing Team 881 Judd V8 Goodyear 16 0 0 0 5 13e
1989 Leyton House March Racing Team 881
CG891
Judd V8 Goodyear 15 1 0 1 4 16e
1990 Leyton House Racing CG901 Judd V8 Goodyear 11 0 0 0 1 18e
1991 Leyton House Racing CG911 Ilmor V10 Goodyear 16 0 0 0 0 n.c.
1992 Sasol Jordan Yamaha 192 Yamaha V12 Goodyear 16 0 0 0 0 n.c.

CART[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats de Mauricio Gugelmin en championnat CART
Saison Écurie Châssis Moteur Engagements Victoires Podiums Pole positions Meilleurs tours Points inscrits Classement
1993 Dick Simon Racing Lola T9206 Cosworth 3 0 0 0 0 0 n.c
1994 Chip Ganassi Reynard 94I Cosworth 16 0 0 0 0 39 16e
1995 PacWest Racing Reynard 95I Cosworth 17 0 2 0 0 80 10e
1996 PacWest Racing Reynard 96I Cosworth 16 0 2 0 0 53 14e
1997 PacWest Racing Reynard 97I Mercedes 17 1 3 3 2 132 4e
1998 PacWest Racing Reynard 98I Mercedes 19 0 0 0 0 49 15e
1999 PacWest Racing Reynard 99I Mercedes 20 0 0 0 0 44 16e
2000 PacWest Racing Reynard 2K1 Mercedes 20 0 1 0 0 39 17e
2001 PacWest Racing Reynard 01I Toyota 20 0 0 0 0 17 24e