Matylda Getter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Matylda Getter (née 1870 – morte 1968) – une nonne polonaise, la Mère Supérieure de la province de Varsovie de l’ordre des Sœurs de la famille de la Vierge (CSFFM), une activiste sociale, Juste parmi les nations.

Działalność przedwojenna[modifier | modifier le code]

Étant encore jeune, Matylda Getter a entendu pendant une confession: „Tu viendras à la Famille de la Vierge, parce qu’il faut sauver les pauvres enfants et servir la patrie”. Ces mots-là ont servi d’inspiration pour toute sa vie. Matylda Getter est devenue nonne durant l’entre-deux-guerres et elle s’est engagée avec une passion énorme dans les activités éducationnelles de son ordre. Comme la Mère Supérieure, elle a fondé plusieurs orphelinats en Pologne centrale et à l’est du pays. En septembre 1939 dans la maison provinciale de l’ordre (Varsovie, 53, rue Hoża), les nonnes ont organisé un hôpital provisoire où elles ont offert l’asile à environ 500 personnes. En 1944, ce lieu a été adapté à l’hôpital insurrectionnel. Les nonnes ont organisé également une salle à manger pour 300 personnes. Matylda Getter s’est particulièrement engagée dans l’action de sauver les enfants juifs du Ghetto de Varsovie. En 1942 elle a déclaré que son ordre était prêt à accueillir dans un de ses orphelinats (à Anin, Płudy, Białołęka, Chotomów et à Varsovie) tous les enfants juifs sauvés du ghetto par la Résistance polonaise. Ainsi son ordre est parvenu à sauver plus qu’une centaine des enfants. Matylda Getter a été déclarée Juste parmi les nations à titre posthume. Dans les témoignages des enfants juifs sauvés, elle est nommée « une bonne mère ».

Source[modifier | modifier le code]

  • „Siostry Zakonne w Polsce. Słownik biograficzny”, t. 1, s. 93.,
  • "Kościół katolicki na ziemiach Polski w czasie II wojny światowej", t. XI, Warszawa 1981
  • "Siostry Rodziny Maryi z pomocą dzieciom polskim i żydowskim w Międzylesiu i Aninie", Biblioteka Wawerska, Warszawa 2006,
  • "Za cenę życia", "Ład", Warszawa, 1983 nr 17 (24 kwietnia 1983),
  • "Wspomnienie... o Matce Matyldzie Getter "Matusia", "Słowo Powszechne", 1968, nr 35

Liens externes[modifier | modifier le code]