Maturation squelettique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'analyse de la maturation squelettique ou maturation osseuse peut-être pratiquée chez l'enfant, de sa naissance à la fin de la croissance, le plus souvent par un examen radiologique. Il existe différentes motivations et méthodes pour l'évaluer.

Raisons de l'étude[modifier | modifier le code]

Estimation de l'âge "osseux"[modifier | modifier le code]

La maturation squelettique étant estimée, on obtient un coefficient ou pourcentage de maturation. Si on ramène ce coefficient aux courbes moyennes ou médianes d'une population dont on connait l'âge réel, on peut alors avoir une idée de l'âge réel de l'individu étudié. Cette estimation est souvent appelée âge "osseux".

Ces tests sont parfois utilisés, notamment en France, pour déterminer si un jeune étranger est majeur, ce qui autorise sa reconduite à la frontière par les autorités. Cette pratique est décriée par les associations de défense des droits des étrangers, mais le Commissaire aux droits de l'homme du Conseil de l'Europe a rappelé en 2011 qu'elle l'était également par des associations de pédiatres et par des radiologistes[1] :

« Partout en Europe, et notamment au Royaume-Uni, les associations de pédiatres sont catégoriques sur un point : la maturité de la dentition et du squelette ne permet pas de déterminer l'âge exact d'un enfant, mais uniquement de procéder à son estimation, avec une marge d'erreur de deux à trois ans. L’étude sur les mineurs non accompagnés réalisée par le Réseau européen des migrations souligne que l'interprétation des données peut varier d'un pays à l'autre, voire d'un spécialiste à l'autre.

Le recours aux rayons X soulève par ailleurs de graves questions d'éthique médicale. En 1996, la Faculté royale de radiologie (Royal College of Radiologists (en)) de Londres a déclaré que l'examen radiographique pratiqué pour évaluer l'âge d'une personne était « injustifié » et qu'il était inadmissible d'exposer des enfants à des radiations ionisantes sans un intérêt thérapeutique et dans un but purement administratif. »

Estimation de la taille maximale[modifier | modifier le code]

Diagnostic d'un retard de croissance[modifier | modifier le code]

Voir l'article : Croissance de l'enfant.

Méthodes d'analyses[modifier | modifier le code]

Méthode de Greulich et Pyle[modifier | modifier le code]

La méthode de Greulich et Pyle est une solution médicale afin de déterminer la maturation osseuse chez l'enfant à partir de 2 ans jusqu'à la fin de la croissance lors d'un examen d'imagerie médicale (radiologie). Cette méthode est basée sur la comparaison de l'ossification du poignet de la main gauche de l'enfant par rapport à un atlas d'images de références. Cette méthode est utilisée entre autres pour la détermination de l’âge osseux et donc de l'âge de l'enfant, utilisée notamment pour les mineurs délinquants ou demandeurs d’asile réalisé à la demande des ministères français de la Justice et de la Santé. La précision de l'estimation de l'âge osseux est assez fiable jusqu’à 15 ans, mais pas entre 16 et 18 ans.

Code CCAM : PAQK002 : libellé "Radiographie du squelette pour calcul de l'âge osseux, après l'âge de 2 ans". Place dans l'arborescence : 15 - APPAREIL OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE, SANS PRÉCISION TOPOGRAPHIQUE

15.1 - ACTES DIAGNOSTIQUES SUR L'APPAREIL OSTÉOARTICULAIRE ET MUSCULAIRE, SANS PRÉCISION TOPOGRAPHIQUE
15.1.2 - Radiographie de l'appareil ostéoarticulaire et musculaire, sans précision topographique

Méthode de Nahum et Sauvegrain[modifier | modifier le code]

Méthode Sempé[modifier | modifier le code]

Logiciels d'analyse[modifier | modifier le code]

  • Skelema[2], (gratuit, multi-plateforme)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]