Matthieu Mégevand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mégevand.

Matthieu Mégevand est un écrivain suisse né en 1983 à Genève.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômé en philosophie (Licence) et en histoire des religions (Master), Matthieu Mégevand a grandi à Genève et vécu à Syndey, Paris et Berlin. Il travaille actuellement comme journaliste pour le bimestriel Le Monde des religions et comme chroniqueur pour la revue Choisir.

En 2007 paraît son premier recueil de nouvelles Jardin secret (Éditions L'Âge d'Homme)[1], puis un roman Les Deux Aveugles de Jéricho (Éditions L'Âge d'Homme) en 2011[2], prix de la Société littéraire de Genève 2011[3] et sélectionné pour le prix Senghor 2012[4].

En septembre 2013 paraît Ce qu’il reste des mots aux éditions Fayard[5], une réflexion littéraire et philosophique sur le drame de Sierre[6],[7],[8].

Publications[modifier | modifier le code]

  • Jardin secret, Éditions L'Âge d'Homme, 2007.
  • Les Deux Aveugles de Jéricho, Éditions L'Âge d'Homme, 2011.
  • Ce qu'il reste des mots, Fayard, 2013.

Références[modifier | modifier le code]