Matthew White

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir White.
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le cycliste australien. Pour l'article sur le contreténor canadien, voir Matthew White (contreténor).
Matthew White
Image illustrative de l'article Matthew White
Matthew White lors du Tour Down Under 2009
Informations
Nom White
Prénom Matthew
Date de naissance 22 février 1974 (40 ans)
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Équipe professionnelle
1996
1997
1998
1999-2000
2001-2003
2004-2005
2006-2007
Giant-AIS
ZVVZ-Giant-AIS
Amore e Vita
Vini Caldirola
US Postal
Cofidis
Discovery Channel
Équipe dirigée
2008
2009-2010
2011
01.2012-04.2012
05.2012-10.2012
Garmin-Slipstream
Garmin-Transitions
Garmin-Cervélo
GreenEDGE
Orica-GreenEDGE

Matthew White (né le 22 février 1974 à Sydney) est un coureur cycliste et directeur sportif australien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Matthew White débute le cyclisme à l'âge de 14 ans, et devient professionnel à 22 ans, en 1996 dans l'équipe Giant-Australian Institute of Sport. Après deux saisons, il rejoint l'Italie et les équipes Amore e Vita puis Vini Caldirola.

De 2001 à 2003, White court pour la formation américaine US Postal. Il n'est pas sélectionné aux côtés de Lance Armstrong pour le Tour de France durant cette période. Il participe en revanche au Tour d'Espagne, notamment en 2003, assistant le vainqueur final Roberto Heras.

En 2004, Matthew White arrive chez Cofidis, où court son compatriote Stuart O'Grady. Sélectionné pour le Tour de France, il doit abandonner avant le départ à cause d'une fracture de la clavicule contractée sur chute lors de la reconnaissance du parcours[1]. Ce n'est qu'en 2005 qu'il participe à son premier et seul Tour de France.

Entretemps, il entraîne son épouse Jane Saville pour les Jeux olympiques d'Athènes où elle est médaillée de bronze en marche aux 20 kilomètres.

Revenant dans le giron de Johan Bruyneel en 2006 dans l'équipe Discovery Channel, il met un terme à sa carrière en 2007.

En 2008, il rejoint la direction de l'équipe Slipstream Chipotle de Jonathan Vaughters. En janvier 2010, il est licencié par la direction de l'équipe. Il lui est reproché d'avoir envoyé le coureur Trent Lowe effectuer des tests de VO2 chez le médecin espagnol Luis Garcia del Moral, et d'avoir ainsi violé la règle interne de l'équipe qui prévoit que tous les renvois médicaux doivent être approuvé par le personnel médical de l'équipe[2].

Devenant directeur sportif de la formation australienne Orica-GreenEDGE pour son lancement en 2012, White démissionne de son poste au mois d'octobre après avoir avoué s'être dopé lors de son passage dans l'équipe US Postal[3]. Ses révélations interviennent quelques jours après la révélation publique du rapport de l'USADA traitant du dopage dans cette équipe dans le cadre de son enquête sur Lance Armstrong[3]. White quitte également à cette occasion son poste de sélectionneur de l'équipe d'Australie sur route[3].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

5 participations

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

4 participations

Références[modifier | modifier le code]

  1. Galerie photos - L'EQUIPE.FR
  2. (en) « Garmin-Cervelo dismisses Matt White », sur cyclingnews.com,‎ 23 janvier 2010 (consulté le 23 janvier 2010)
  3. a, b et c Alexandre Mignot, « Matthew White avoue et démissionne », sur cyclismactu.net,‎ 13 octobre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :