Matthew Axelson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matthew G. Axelson
Naissance 25 juin 1976
Cupertino, Californie
Décès 28 juin 2005 (à 29 ans)
Province de Kunar, Afghanistan
Mort au combat
Origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Arme US Navy SEALs insignia.png SEALs
Grade PO2 NOGC.png Quartier maître de 2e classe
Années de service 2000 – 2005
Conflits Seconde guerre d'Afghanistan
Distinctions NavCrossRib.gif Navy Cross
Purple Heart BAR.svg Purple Heart

L'opérateur sonar, le deuxième classe Matthew Gene Axelson (25 juin 1976, Cupertino en Californie - 28 juin 2005) était un Seal américain qui reçut la Navy Cross pour ses actions au cours de l'Opération Red Wings.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

En 1994, il est diplômé de la Monta Vista High School et suit un master en science politique à l'Université d'État de Californie à Chico. Il se marie avec Cindy en décembre 2003.

Carrière militaire[modifier | modifier le code]

Axelson a rejoint la marine américaine en 2000 comme opérateur de sonar. Il commence sa formation dite "Basic Underwater Demolition/SEAL (BUD/S)" avec la promotion 237 à Coronado, en Californie. Il est envoyé en Afghanistan en avril 2005.

Combat en Afghanistan[modifier | modifier le code]

Le 28 juin 2005, le SEAL Team 10 reçoit pour mission la localisation et l'élimination d'un haut dirigeant taliban, Ahmad Shah. Un commando composé de quatre hommes, Michael P. Murphy, Marcus Luttrell, Danny Dietz et Axelson est héliporté dans les montagnes de l'Hindou Kouch. Axelson et Luttrell sont les tireurs d'élite de l'équipe alors que Danny Dietz et Murphy opèrent en qualité d'observateurs.

Durant la phase d'observation, le commando est découvert par hasard par trois éleveurs de chèvres. Les Seals les tiennent en joue et tergiversent pour déterminer ce qu'ils vont faire d'eux. La logique militaire en opération commando d'infiltration suppose la sauvegarde du secret de la mission, et donc l'élimination des trois éleveurs de chèvres susceptibles de révéler leur présence et leur position à l'ennemi. Au terme d'un vote, les Seals décident toutefois de les laisser partir plutôt que de les exécuter afin d'éviter une bavure sur des civils innocents. Le choix est fatal : une fois libérés, les trois éleveurs de chèvres alertent les insurgés talibans dirigés par Ahmad Shah. Conscient de cette éventualité, le commando interrompt sa mission et opère un retrait.

Très rapidement, plus de 80 insurgés (l'estimation court entre 80 à 200 combattants talibans) prennent en chasse le commando des Seals et parviennent à les localiser. Le commando est encerclé et un combat violent s'ensuit.

Axelson a tenu le flanc gauche de la position durant toute la journée, même après avoir été touché à la poitrine par une balle. Finalement, ses munitions presque épuisées, il est touché par une roquette de RPG qui explose près de lui et le blesse sévèrement. Luttrell laisse alors Axelson après avoir constaté son décès et continue à combattre.

Lorsque la Navy américaine vint récupérer le corps d'Axelson, celui-ci reposait à une centaine de mètres de l'endroit indiqué par Luttrell, son pistolet était vide. Murphy, Axelson, et Dietz sont morts au combat tandis que Luttrell réussit à survivre de ses graves blessures grâce à quelques villageois pachtounes locaux.

Récompenses militaires[modifier | modifier le code]

Navy Cross


Notes[modifier | modifier le code]

Un livre a été écrit sur l'opération Red Wings, "Lone Survivor: The Eyewitness Account of Operation Redwing and the Lost Heroes of SEAL Team 10", traduit en français sous le nom Le Survivant, de Marcus Luttrell (auteur) et Patrick Robinson (collaborateur).

L'opération et le livre sont à la base du long-métrage Du sang et des larmes (Lone Survivor) de Peter Berg, en 2013.

Références[modifier | modifier le code]