Matteo Noris

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Noris.

Matteo Noris (Venise, 1640 - Trévise, 6 octobre 1714) est un librettiste d'opéras italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Pendant pratiquement toute sa carrière, Matteo Noris travailla pour les théâtres vénitiens, écrivant principalement des livrets d'opéra (dramma per musica). Pendant les années 1670 et 1680, il travailla exclusivement pour les théâtres S.S. Giovanni e Paolo et San Giovanni Grisostomo.

En 1686, il fut impliqué dans un scandale pour avoir mis en scène l’opéra Il demone amante ovvero Giugurta (sur une musique de Carlo Francesco Pollarolo), œuvre considérée comme offensant la religion. En 1691 il cessa temporairement d’écrire pour les scènes vénitiennes et commença à travailler pour les théâtres de Gênes et de Florence ; dans cette dernière ville furent représentés, au théâtre de la Villa di Pratolino, sur des livrets de sa composition, les opéras Il greco di Troia en 1689, Attilio Regolo en 1693 et Tito Manlio en 1696.

En 1697, il recommença à travailler pour le théâtre vénitien de San Giovanni Grisostomo. Il est compté parmi les grands poètes vénitiens de son temps, à côté notamment d’Apostolo Zeno et de Francesco Silvani.

Mort à Trévise en 1714, il y fut inhumé en l’église San Leonardo.

Livrets (mis en musique par ...)[modifier | modifier le code]