Matsudaira Yoritoshi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matsudaira Yoritoshi, dernier daimyo de Takamatsu
Matsudaira Yoritoshi est un nom japonais traditionnel ; le nom de famille (ou le nom d'école), Matsudaira, précède donc le prénom (ou le nom d'artiste).

Matsudaira Yoritoshi (松平 頼聰?) (6 septembre 1834 - 17 octobre 1903) est un daimyo de la fin de l'époque d'Edo du Japon, qui dirige le domaine de Takamatsu. Yoritoshi est le gendre de Ii Naosuke. son titre de cour est Sanuki no kami. Yoritoshi est adopté comme héritier par Matsudaira Yoritane, le seigneur titulaire de Takamatsu, en 1853, et lui succède comme en 1861. Sous sa direction, Takamatsu forces soutient les opérations de sécurité dushogunat Tokugawa dans la région de Kyoto. Durant la rébellion des portes Hamaguri, les troupes de Takamatsu participent à la défense du palais impérial. Ses forces prennent part à la bataille de Toba-Fushimi, et en retour, la cour impériale lui enlève sons rang et son titre. Yoritoshi se retire alors en résidence surveillée volontaire, et fait exécuter un important vassal, ce qui conduit à un pardon impérial.

En 1884, Yoritoshi devient comte (hakushaku) dans le nouveau système nobiliaire kazoku, et meurt en 1903.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Totman, Conrad. Collapse of the Tokugawa Bakufu, 1862-1868. Honolulu: University of Hawai'i Press, 1980.

Source de la traduction[modifier | modifier le code]