Mathis Olimb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Olimb.

Mathis Olimb (né le 1er février 1986 à Oslo en Norvège) est un joueur professionnel de hockey sur glace norvégien[1]. Il est le frère de Ken André Olimb.

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Alors qu'il joue dans les catégorie de jeunes avec le Vålerenga IF Oslo, il est sélectionné pour représenter la Norvège au niveau international. Il participe au championnat du monde moins de 18 ans 2002.

Olimb avec l'équipe de Norvège junior.

Il commence sa carrière en senior en 2003 dans l’Eliteserien norvégienne en jouant ses premiers matchs avec l'équipe première[2]. Il s'illustre avec neuf points dont cinq buts en dix matchs. Il ne participe pas aux séries éliminatoires où Vålerenga est sacré champion de Norvège.

La saison suivante, il revient chez son club formateur du Manglerud Star. Il apprend avec une l'équipe lutte pour le maintien. Elle termine dixième et dernière de la saison régulière. Elle est reléguée en 1. divisjon à l'issue de la poule de promotion/relégation[3].

L'attaquant est choisi au cours du repêchage européen de la Ligue canadienne de hockey en 53e position par les Knights de London. Il part alors en Amérique du Nord dans la Ligue de hockey de l'Ontario. Après dix parties dont deux assistances, il est échangé aux Sting de Sarnia avec qui il finit la saison. Le Sting se classe dernier de la conférence ouest.

Le 2 septembre 2005, il débute en sélection senior lors de l'Euro Ice Hockey Challenge contre le Danemark[4]. Il décide de revenir dans son pays natal à Vålerenga. Troisième de la saison régulière derrière, l'équipe est sacrée championne en battant les Stavanger Oilers lors de la finale des séries éliminatoires 2006[5].

Lors de la saison 2006-2007, son frère cadet Ken Andre Olimb débute dans l'équipe. L'ainé finit deuxième pointeur de la ligue derrière Jonas Solberg Andersen et meilleur assistant[6]. Il s'agit de sa première saison à plus d'un point par match avec un total de 62 en 40 parties. En tête lors de la saison régulière, l'équipe d'Oslo conserve son titre en battant en finale les Storhamar Dragons et leur attaquant Christian Larrivée quatre victoires à une. Mathis Olimb compte un but de la victoire en prolongation lors du second match. Il dispute son premier championnat du monde sénior 2007[7]. Quatorzième, la Norvège est la première équipe non reléguée.

En 2007, il rejoint un championnat plus relevé en intégrant l'effectif du Augsburger Panther dans la ligue élite allemande (DEL)[8]. L'équipe entraînée par Paulin Bordeleau se classe douzième de la saison régulière et ne se qualifie pas pour l'après-saison[9]. Le Norvégien rend une fiche de 39 points en 54 matchs. L'équipe est sortie en demi-finale de la Coupe d'Allemagne 10-4 par les Eisbären Berlin futurs vainqueurs. Le Canada élimine la Norvège en quart de finale du championnat du monde[10]. Olimb inscrit un but lors de cette défaite 8-2[11].

Dixièmes de la saison régulière 2008-2009, les Panthères et leur jeune gardien Dennis Endras[12] s'inclinent en quart de finale face au club champion, les Eisbären[13]. Olimb est troisième marqueur de l'équipe avec 41 points en 43 rencontres. Mais il souffre d'une fracture de la cheville[14] lors d'un match international contre la France[15] lors des qualifications[16] pour les Jeux olympiques 2010. Sa saison est alors terminée[17]. Vainqueur de leur poule, les Norvégiens se qualifient pour Vancouver[18].

En 2009-2010, il franchit un nouveau pallier en signant dans l'Elitserien chez les Frölunda Indians[19]. L'équipe de Göteborg est dominée en sept matchs par le Linköpings HC lors de son quart de finale[20]. Sur un plan personnel, Olimb termine meilleur passeur et troisième pointeur de l'effectif entraîné par Ulf Dahlén derrière Tomi Kallio et Fredrik Pettersson en saison régulière. Durant l'hiver, il prend part aux Jeux olympiques où la Norvège termine dixième. Lors du mondial, il rend une fiche de quatre points en six matchs. La Norvège se classe neuvième[21].

Le 15 juin 2010, les Blackhawks de Chicago annoncent la signature de l'attaquant pour une saison.

Trophées et honneurs personnels[modifier | modifier le code]

Championnat du monde moins de 18 ans[modifier | modifier le code]

  • 2003 : nommé meilleur attaquant de la division 1, groupe B.
  • 2004 : termine meilleur passeur.

Championnat du monde junior[modifier | modifier le code]

  • 2005 : termine meilleur pointeur de la division 1, groupe A.
  • 2005 : termine meilleur passeur de la division 1, groupe A.

Championnat du monde[modifier | modifier le code]

  • 2011 : termine meilleur passeur.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Pour les significations des abréviations, voir statistiques du hockey sur glace.

En club[modifier | modifier le code]

Statistiques par saison[22]
Saison Équipe Ligue Saison régulière Séries éliminatoires
PJ  B   A  Pts Pun PJ  B   A  Pts Pun
2002-2003 Vålerenga IF Oslo Eldre Jr.
2002-2003 Vålerenga IF Oslo Eliteserien 10 5 4 9 4
2003-2004 Vålerenga IF Oslo Eldre Jr. -- 4 8 12 2
2003-2004 Manglerud Star Eliteserien 29 5 7 12 16
2003-2004 Manglerud Star Q. Elit.[23] 6 4 4 8 2
2004-2005 Knights de London LHO 10 0 2 2 4
Sting de Sarnia LHO 46 8 23 31 12
2005-2006 Vålerenga IF Oslo Eliteserien 39 11 14 25 46 13 4 3 7 8
2006-2007 Vålerenga IF Oslo Eliteserien 42 19 43 62 24 15 3 7 10 4
2007-2008 Panther d'Augsbourg DEL 54 14 25 39 71
2008-2009 Panther d'Augsbourg DEL 43 13 28 41 14
2009-2010 Frölunda Indians Elitserien 55 9 25 34 20 7 1 3 4 4
2010-2011 IceHogs de Rockford LAH 59 10 22 32 22 - - - - -
2011-2012 Frölunda Indians Elitserien 55 10 31 41 34 6 1 3 4 10
2012-2013 Frölunda Indians Elitserien 30 6 7 13 6 6 1 0 1 6
2013-2014 Frölunda HC SHL 52 11 28 39 28 7 1 1 2 2

Au niveau international[modifier | modifier le code]

Statistiques par compétition
Année Compétition PJ  B   A  Pts Pun +/- Résultat
2002 Championnat du monde -18 ans 8 3 4 7 0 +3 Onzième place
2003 Championnat du monde -18 ans 5 3 2 5 4 +1 Remporte la division I groupe B
2003 Championnat du monde junior 5 0 1 1 0 0 Troisième place de la division I groupe B
2004 Championnat du monde -18 ans 6 0 6 6 14 -12 Dixième place (dernière place)
2004 Championnat du monde junior 5 2 4 6 0 5 Seconde place de la division I groupe B
2005 Championnat du monde junior 5 4 5 9 18 5 Première place de la division I groupe A
2006 Championnat du monde junior 6 2 1 3 8 -4 Dernière place du groupe de relégation
2007 Championnat du monde 6 0 3 3 8 -1 Quatorzième place de l'élite
2008 Championnat du monde 7 2 0 2 4 -6 Huitième place de l'élite
2009 Qualification olympique 2 0 0 0 0 Première place du groupe G
2010 Jeux olympiques 4 0 2 2 0 -4 Dixième place
2010 Championnat du monde 6 1 3 4 0 +3 Neuvième place de l'élite
2011 Championnat du monde 7 1 8 9 4 0 Sixième place de l'élite
2012 Championnat du monde 8 1 6 7 16 +1 Huitième place de l'élite
2013 Championnat du monde 7 0 4 4 0 -1 Onzième place
2014 Jeux olympiques 4 0 2 2 4 -2 Douzième place
2014 Championnat du monde 7 1 7 8 12 +3 Douzième place

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Fiche de carrière sur www.eurohockey.com
  2. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Norvège 2002/03 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  3. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Norvège 2003/04 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  4. (fr) Marc Branchu, « Danemark - Norvège (2 septembre 2005) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  5. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Norvège 2005/06 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  6. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 2006/07 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  7. (fr) Marc Branchu, « Championnats du monde 2007 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 18 juin 2010)
  8. (fr) Marc Branchu, « Allemagne 2007/08 : présentation », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  9. (fr) Marc Branchu, « Championnat d'Allemagne 2007/08 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  10. (fr) Marc Branchu, « Championnats du monde 2008 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 18 juin 2010)
  11. (fr) Marc Branchu, « Norvège - Canada (14 mai 2008) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 18 juin 2010)
  12. (fr) Marc Branchu, « Allemagne 2008/09 : présentation », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  13. (fr) Marc Branchu, « Championnat d'Allemagne 2008/09 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  14. (no) Marc Branchu, « Blessure à la cheville », sur www.aftenposten.no (consulté le 14 juin 2010)
  15. (fr) Marc Branchu, « France - Norvège (7 février 2009) », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  16. (fr) Marc Branchu, « Qualifications pour les Jeux Olympiques 2010 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  17. (fr) Marc Branchu, « Allemagne 2008/09 : bilan », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 14 juin 2010)
  18. (fr) Marc Branchu, « Qualifications pour les Jeux Olympiques 2010 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 18 juin 2010)
  19. (fr) Marc Branchu, « Suède 2009/10 : présentation », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 28 mai 2010)
  20. (fr) Marc Branchu, « Championnat de Suède 2009/10 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 28 mai 2010)
  21. (fr) Marc Branchu, « Championnats du monde 2010 », sur www.hockeyarchives.info (consulté le 18 juin 2010)
  22. (en) « Mathis Olimb hockey statistics & profile », sur The Internet Hockey Database.
  23. Ceci constitue une phase de qualification pour accéder à l'Eliteserien.