Mathilde Lemoine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mathilde Lemoine

alt=Description de l'image Mathilde-Lemoine.jpg.
Naissance septembre 1969 (45 ans)
Nationalité Drapeau de la France France
Profession

Mathilde Lemoine, née en septembre 1969[1] est une économiste française. Elle dirige actuellement le département des Études économiques et de la Stratégie marchés d’HSBC France[2] et est membre du Haut Conseil des finances publiques. Après avoir été enseignant-chercheur, elle a été membre de plusieurs cabinets ministériels et en particulier conseiller à Matignon. Mathilde Lemoine est macro-économiste, spécialiste d’économie publique et de conjoncture nationale comme internationale. Elle écrit aussi régulièrement sur les questions immobilières et la finance de marchés.

Fonctions[modifier | modifier le code]

Depuis le 8 septembre 2006, Mathilde Lemoine est économiste pour le Groupe HSBC, et directrice des études économiques et de la stratégie marchés de sa filiale française.

Mathilde Lemoine est membre du Conseil scientifique de la Cité de l’économie et de la Monnaie créé afin de contribuer à l’amélioration des connaissances économiques du grand public, notamment des jeunes [3].

Depuis 1997, elle enseigne la macroéconomie à Sciences Po Paris[4].

Depuis le mois de mai 2011, Mathilde Lemoine est également administratrice de la société Carrefour[5].

Le 8 mars 2013, elle est nommée membre du Haut conseil des finances publiques par le président de la commission des finances du sénat[6].

Missions[modifier | modifier le code]

De 2007 à 2013, Mathilde Lemoine a été membre de la Commission économique de la Nation (CEN). Elle a démissionné suite à sa nomination au Haut Conseil des finances publiques comme elle avait déjà démissionné du Conseil économique, social et environnemental où elle avait été nommée en 2012.

De 2008 à 2012, Mathile Lemoine a été membre du conseil d'analyse économique[7].

Mathilde Lemoine a été rapporteur de la Conférence des experts sur la Contribution Climat et Énergie (2009) et membre de la Commission pour la libération de la croissance dite Commission Attali (2010)[8].

Mathilde Lemoine a participé aux travaux de la Mission sur les déterminants de la compétitivité de l’industrie française en apportant son expertise sur la compétitivité de l’économie française et le financement de la protection sociale par exemple[9],[10].

Mathilde Lemoine a été l’expert français nommé par les Gouvernements de la task force composée de 12 États membres du Leading Group on Innovative Financing for Development[11] pour rédiger un rapport intitulé « Les transactions financières internationales pour le développement » (2010).

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir obtenu Maîtrise et Licence d'Économie Appliquée à l’Université Paris IX Dauphine, Mathilde Lemoine s’est spécialisée dans le domaine de la macroéconomie et de la finance internationale en effectuant un DEA d'Économie Appliquée, Économie et Finance Internationales à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris en 1993. Mathilde Lemoine a ensuite passé trois années en tant qu’attachée temporaire d’études et de recherches (concours d’ATER) de 1996 à 1999 et est devenue Docteur en Sciences économiques en 1997. Elle a durant cette période consacré ses travaux de recherche à l’économie publique et à l’analyse macro-économique.

Parcours[modifier | modifier le code]

Avant de rejoindre HSBC, Mathilde Lemoine était Conseiller, chargé de la macroéconomie et de la fiscalité, du Premier ministre Dominique de Villepin de 2005 à fin 2006. Elle avait été nommée en 2002 Conseiller technique chargé des questions macro-économiques et de la mondialisation auprès du Ministre délégué au Commerce extérieur puis, en décembre 2004, Conseiller technique chargé du commerce extérieur et de la mondialisation auprès des Ministres de l’économie, des finances et de l’industrie. De 2000 à 2002, Mathilde Lemoine était Economiste et Secrétaire Général de l’Observatoire Français des Conjonctures Economiques (OFCE) , présidé par le Professeur Jean-Paul Fitoussi après avoir été enseignant-chercheur de 1996 à 1999 à la Fondation nationale des sciences politiques et à l’Institut d’Études politiques de Paris.

Médias[modifier | modifier le code]

Outre ses publications régulières, Mathilde Lemoine a écrit de nombreuses tribunes et intervient régulièrement dans les médias sur les questions économiques et financières[12]. Elle a également publié des articles et rédigé des ouvrages sur les questions macro-économiques et sur l’impact des politiques économiques sur la croissance. Elle est éditorialiste pour l’hebdomadaire L'Agefi[13] et pour Enjeux les Echos.

Domaine d'expertise[modifier | modifier le code]

  • Macroéconomie, choix publics,
  • Évaluation de l’impact des politiques publiques,
  • Fiscalité, politique budgétaire
  • Conjoncture française et internationale, étude des économies française et européennes,
  • Politiques européennes
  • Immobilier

Ouvrage et dernières publications[modifier | modifier le code]

  • Crise et croissance : une stratégie pour la France, Rapport du CAE no 100, la Documentation française, 2011
  • Les mobilités des salariés, Rapport du CAE no 90, la Documentation française, 2010
  • Les grandes questions d’économie et de finance internationales aux éditions de Boeck, 2007
  • Une sortie par le haut encore possible pour la zone euro, L’Agefi Hebdo du 20 au 26 octobre 2011
  • Répression financière ou expansion monétaire, quid des taux longs ?, L’Agefi Hebdo du 14 au 20 juillet 2011
  • Rôle de l’État : l’irresponsabilité est collective, L’Agefi Hebdo du 5 au 11 mai 2011
  • L’endettement public : un obstacle à la croissance ?, l’année des professions financières, 2011
  • L’euro a un avenir, Sociétal, 1er trimestre 2010
  • Cap sur l’investissement, Sociétal, 1er trimestre 2010
  • La fuite en avant monétaire, L’Agefi Hebdo du 2 au 8 décembre 2010
  • Une remontée des taux longs inévitable?, Revue Risques no 83, septembre 2010
  • Cap sur l’investissement, Sociétal, 1er trimestre 2010
  • La réglementation financière permettra-t-elle de changer de paradigme, La Revue de la CFDT, no 93, juillet 2009
  • Le marché des titres américains porté par l’activisme des autorités monétaires et gouvernementales,l’année des professions financières, volume 4, 2009
  • "Le marché de la dette américain soutenu par les ménages et la titrisation", L’année des Professions Financières 2008
  • Il faut changer la fiscalité des PME, Les Echos, 27 octobre 2009
  • La course aux milliards de la relance hypothèque la sortie de crise, Les Echos, 22 avril 2009
  • Réconcilier les français avec la mondialisation, Commentaire, no 139, automne 2012
  • Les grandes questions d'économie et de finance internationales, 2e éd aux éditions de Boeck, 2012
  • L’euro : spectateur ou acteur des déséquilibres financiers mondiaux ?,Rapport Schuman 2012
  • Zone euro, la souveraineté en question, L’Agefi Hebdo du 31 mai au 6 juin 2012
  • Croissance, des pistes pour un indispensable débat, L’Agefi Hebdo du 22 au 28 mars 2012
  • Pour une stratégie de croissance crédible pour la zone euro : une obligation de résultats, Rapport Schuman 2013
  • La compréhension des prix et des salaires est obsolète, L’Agefi Hebdo du 22 au 28 mai 2014
  • Peut-on améliorer le pouvoir d’achat par la baisse des charges ?, Liaisons Sociales magazine, no 152 mai 2014
  • Le mythe de la croissance venue d’ailleurs, L’Agefi Hebdo du 13 au 19 mars 2014
  • Le très inquiétant excédent courant de la zone euro, L’Agefi Hebdo du 10 au 16 octobre 2013
  • Réduire les déficits ne fait pas une politique économique, Confrontations Europe no 102, juillet-septembre 2013
  • Le monde en panne d’investissement, Enjeux les Echos, no 301, juin 2013
  • De la véritable nature de la crise : l’urgence de débat, L’Agefi Hebdo du 25 avril au 1er mai 2013
  • La croissance face au vieillissement, Institut de l’entreprise, Sociétal no 79, 1er trimestre 2013
  • La compétitivité est-elle une cause perdue ?, L’Agefi Hebdo du 22 au 28 novembre 2012
  • La jeunesse peut-elle croire en son avenir ?, Magazine Clés no 79, octobre-novembre 2012
  • Faut-il créer une TVA sociale ?, Liaisons Sociales magazine, no 119 février 2011
  • L’Union bancaire, condition sine qua non de la reprise, Les Echos du 18 novembre 2013
  • C’est avant tout une question d’arbitrages, Le Monde du 9 mai 2012
  • Doit-on craindre une crise dans les pays émergents ?, Le Revenu, interview vidéo du 4 mars 2014
  • Les salariés français n’ont pas les moyens de s’adapter à la mondialisation, Institut de l’Entreprise, interview du 20 septembre 2012

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Date de naissance
  2. Sophie Ricord, Service Presse HSBC France, Communiqué de presse nomination Mathilde Lemoine, Site officiel HSBC France, 08 septembre 2006
  3. Membres Conseil Scientifique de la Cité de l’économie et de la Monnaie, Citedeleconomie.fr
  4. Les enseignants, Journalisme Science Po, Sciences-po.fr
  5. Conseil d'administration Carrefour, Site officiel Carrefour
  6. Les commissions des finances et des affaires sociales ont auditionné Michel Aglietta et Mathilde Lemoine, Senat.fr
  7. L’Union Européenne face aux crises: quelles réponses?, Iris-france.org
  8. Olivier Dhers, La sécurisation des parcours professionnels au centre du prochain rapport de la commission « Attali », aef
  9. Compte rendu: Mission d’information sur la compétitivité de l’économie française et le financement de la protection sociale, Site officiel Assemblée Nationale, 16 février 2011
  10. Rapport d'information sur la compétitivité de l'économie Française dans le financement de la protection sociale, Site officiel Assemblée Nationale, 09 novembre 2011
  11. Liste des membres du Groupe d’experts, Groupe pilote sur les financements innovants pour le développement
  12. Marie Visot, Cyrille Lachèvre, Anne CheyvialleTrois idées pour sortir l'euro de la crise, Le Figaro, 30 novembre 2011
  13. Mathilde Lemoine, Articles de Mathilde Lemoine, L'Agefi