Mathieu Lauffray

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mathieu Lauffray

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Mathieu Lauffray au festival de Solliès-Ville, [2009]])

Naissance 17 février 1970
Paris
Nationalité Drapeau de la France France
Profession
illustrateur, auteur de bande dessinée, concept-artist
Formation

Mathieu Lauffray est un dessinateur de bande dessinée, illustrateur et concept-designer français né le 17 février 1970 à Paris.

Biographie[modifier | modifier le code]

Bande dessinée et jeux de rôle[modifier | modifier le code]

Mathieu Lauffray révèle très jeune un vif intérêt pour le dessin, inspiré par des auteurs comme Frank Frazetta, John Buscema ou encore Jeff Jones. Après son baccalauréat, il entre à l'École nationale supérieure des arts décoratifs (Ensad) de Paris où il rencontre Denis Bajram. Pour sa thèse de fin d'étude, il réalise Le Serment de l'ambre qui est publié par Delcourt. En 1996, l'auteur Olivier Vatine lui propose de faire les illustrations de couverture des comics Star Wars publiés chez Dark Horse Comics. Mathieu Lauffray réalise ainsi une trentaine de couvertures et se consacre dans le même temps à de nombreux travaux d'illustrations pour la presse et les jeux comme Alone in the Dark .

De 2000 à 2005, aidé de Xavier Dorison (scénariste du Troisième Testament), Lauffray dessine une nouvelle série intitulée Prophet publiée en trois tomes (Ante Genesem, Infernum in Terra, Pater Tenebrarum) aux Humanoïdes Associés.

En 2006, nourris par les récits de grande aventure et de piraterie, le duo Dorison/Lauffray décide de travailler à nouveau ensemble sur Long John Silver, séquelle au roman L'Île au trésor de Robert Louis Stevenson. Les quatre tomes publiés entre 2007 et 2013 reçoivent un accueil critique très favorable. "Lauffray parvient à rendre très inquiétantes les scènes, par des rictus, par une contre-plongée, par des onomatopées assourdissantes ou enveloppantes comme un linceul. Il met sa technique au service de son art. L'ensemble est remarquable" selon le site Coin BD [1]. Le deuxième tome de la série, Neptune, est retenu pour la sélection officielle du Festival d'Angoulême 2009.

En 2007, il participe à l'album Paroles de Verdun, 21 février 1916 - 18 décembre 1916 qui illustre le quotidien des tranchées lors de la bataille de Verdun. En 2011, il travaille avec d'autres auteurs sur la série Les Chroniques de légion aux éditions Glénat.

En 2013, il publie Axis Mundi, un artbook où il revient sur sa carrière ainsi que sur les connexions qui existent entre les différentes disciplines qu’il a pu exercer[2].

En 2014, l'auteur publie De Profundis, quatrième et dernier tome de Prophet, chez Soleil[3].

Cinéma et illustrations conceptuelles[modifier | modifier le code]

En 1995, Mathieu Lauffray rencontre Christophe Gans, alors jeune réalisateur de Crying Freeman, qui lui donne l'opportunité de développer l'univers fantasmagorique du film Nemo, une prequelle ambitieuse de Vingt mille lieues sous les mers d'après l'œuvre de Jules Verne[4] . L'artiste évoque « une grande aventure, la découverte de l’inconnu et un Christophe Gans passionnant et passionné qui habitait cette histoire incroyable d’une vision aussi romantique que violente ! » [5]. Alors que le scénario est entièrement écrit et que les préparatifs pour un futur tournage commencent, Lauffray réalise des dessins et peintures préparatoires mais la production est abandonnée[6].

En 1999, Lauffray et Gans renouvellent leur collaboration sur Le Pacte des loups, projet ambitieux inspiré de l'histoire de la Bête du Gévaudan. L'illustrateur réalisera entre autres les carnets de voyages du personnage de Fronsac, dont les croquis de la "Bête" qui apparaissant régulièrement dans le film. Il sera également la "doublure main" de Samuel Le Bihan dans les scènes où celui-ci dessine.

En 2001, il réalise pour Pitof et Jean Rabasse un dossier de recherches graphiques pour Vidocq.

En 2002, Doug Headline lui demande de réaliser des dessins pour son film Brocéliande.

En 2003, Pascal Laugier lui confie la direction artistique de son film Saint Ange de Pascal Laugier[7].

En 2004, il participe en tant que directeur artistique à la création du court-métrage d'animation Siegfried avec Alex Alice ou encore Claire Wendling.

En 2005, Roland Emmerich le contact pour travailler sur les designs du film 10 000[8].

En 2008, Lauffray collabore de nouveau avec Christophe Gans sur des projets provisoirement annulés comme Le Cavalier suédois (adaptation du roman de Leo Perutz révisée par le journaliste-réalisateur Jean-Pierre Jackson), Tarzan: Lord of the Apes (d'après l'oeuvre de Edgar Rice Burroughs) ou encore Fantômas. Il travaille également sur un projet de Florent Emilio Siri, The Last Tribe[9].

Albums[modifier | modifier le code]

Couvertures[modifier | modifier le code]

  • Paroles de Verdun, Soleil, 2007
    Scénario et dessin : Collectif

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]