Mathieu Ekra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mathieu Ekra

Nom de naissance Mathieu Ekra
Naissance 1917
Abidjan, Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
Nationalité Ivoirienne
Autres activités
Ministre
Famille
Il eut plusieurs fils dont René Ekra mais qui mourut et qui lui a son tour eu deux enfants Julien et Salomé Ekra qui sont donc les petits fils de Mathieu Ekra qui en compte cependant une quinzaine au moins. L'aîné des petits enfants, Marcel Ekra, fils de Victor Ekra a suivi une formation particulière auprès de son grand père, puis le dernier Philippe-Mathieu Ekra.

Mathieu Ekra, né en 1917, est un homme politique Ivoirien.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Mathieu Vangah Ekra serait l'un des coauteurs de l'hymne de la Côte d’Ivoire, l'Abidjanaise (1960), avec Joachim Bony et Pierre-Marie Coty. Ce dernier en revendique cependant la paternité[1] .

Vie privée[modifier | modifier le code]

Il a épousé l'une des sœurs de Philippe Gregoire Yace et une des filles de Patience Grunitzky, belle-mère de Félix Houphouët-Boigny[2]. Il est membre de l'église méthodiste unie de Côte d'Ivoire [3].

Parcours politique[modifier | modifier le code]

Militant du Rassemblement démocratique africain[4]

Il est l'un des principaux rédacteurs de la Constitution de la IIè République[2].

Livres[modifier | modifier le code]

  • L'échelle sans fin (1977)
  • L'embarras de Yao (1987)
  • Lumière sur l'Abidjanaise : l'hymne national (2000)

Références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]